Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 4
Invités : 341
Invisible : 1
Total : 346
· Narcisse · Andesine · généralissime · Teumii
13202 membres inscrits

Montréal: 15 sept 14:38:56
Paris: 15 sept 20:38:56
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Autres poèmes :: Des cendres aux amertumes [ébauché] Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Tilou8897

Administrateur


La vie n'a de sens que celui qu'on lui donne
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
659 poèmes Liste
18589 commentaires
Membre depuis
12 décembre 2006
Dernière connexion
12 septembre
  Publié: 24 jan 2011 à 17:24
Modifié:  25 jan 2011 à 05:45 par Eliawe
Citer     Aller en bas de page


Des cendres aux amertumes


Des silences oblongs qu’on étend sur le drap
Qui n’atteignent le fond qu’en soufflant sur la braise
Ne reste que le sel de la pluie qui te niaise
Les lueurs d’un Noël où le vent est trop froid

Si grince sur ses gonds la porte de ce temps
Où même l’illusion se pétrissait de glaise
Où même le cruel s’empalait au fa dièse
D’une once de Rimmel on balaiera l’enfant

On chantera l’élan, l’or brun des fusillés
La fin de l’orphelin aux bals des murènes
La note qu’on étreint tels des épars pillés

De l’orage muet nous serons les amants
Danseurs d’un menuet au milieu d’une arène
Où décembre au matin nous semblera trop grand


Tilou

  Elle me dit que mes guerres sont des fleurs fanées et qu'il reste une terre pour l'aimer ici bas
alalea


et d'un si vis pacem, on baise amor....
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
55 poèmes Liste
1141 commentaires
Membre depuis
28 septembre 2010
Dernière connexion
27 août
  Publié: 24 jan 2011 à 20:44 Citer     Aller en bas de page

J'aime...
Le sel de Noel, le cruel en fa dièse, l'orage muet et les amants trop grands...
Mais qu'est-ce que le rimmel et l'enfant et l'illusion et sa glaise?
Certainement mal compris... explique moi
A

 
Lykan

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
34 poèmes Liste
1523 commentaires
Membre depuis
22 décembre 2008
Dernière connexion
11 octobre 2018
  Publié: 25 jan 2011 à 10:24 Citer     Aller en bas de page

J'ai lu avec attention ce poème et je me suis laissé emporter par son rythme, d'une fluidité à toute épreuve.
Cela confirme la justesse d'un de vos commentaires passés et me donne envie de gommer tout ce qui n'est pas "naturel".
J'ai cependant dû m'arrêter sur la rime "drap - froid" qui semble limite à mon oreille et sur le ver "La fin de l’orphelin aux bals des murènes" qui me paraît trop court mais je ne suis pas spécialiste et me trompe peut-être.
Enfin, un grand coup de cœur pour le dernier tercet et sa détresse sous-jacente.

LYKAN

 
Tilou8897

Administrateur


La vie n'a de sens que celui qu'on lui donne
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
659 poèmes Liste
18589 commentaires
Membre depuis
12 décembre 2006
Dernière connexion
12 septembre
  Publié: 26 jan 2011 à 15:06 Citer     Aller en bas de page

@alalea : c'est vrai que ces "éléments" peuvent te paraître obscurs mais c'est tout à fait normal car ils sont des "références" à des choses de la vie.... Je n'aime pas forcément trop en parler "ouvertement"... Ce que je peux te dire et ce qui peut peut-être te mettre sur la voie, c'est que le poème entre dans un thème récurrent chez moi, de la perte d'un enfant non né.... et de toutes les contradictions qui en découlent... Voilà... Je ne sais pas si cela t'éclairera et te donnera la clé de la lecture du poème.
Merci pour ton commentaire.

@Lykan : tes remarques sont justes : "drap" et "froid" ne sont pas des rimes "exactes" mais comme toujours, c'est plutôt la musique qui m'a guidé et j'aimais assez la petite nuance sonore, un peu comme on peut le faire dans l'écriture de textes de chanson où c'est quasiment l'interprétation qui "construit" la rime... Pour le vers auquel, il manque un pied... C'est juste aussi... Mais là encore, c'est un problème d'interprétation "vocale"... Pour des raisons que j'ignore, il m'arrive souvent de rajouter des sons dans l'oralisation qui n'existe pas sur le papier... Et là en l'occurrence, ma "musique" me fait rajouter un "e" à "bals" (baleu).... Je l'imagine comme une sorte de manière de faire un contretemps ou mise en relief... Je ne sais pas bien dire quoi exactement... Je ne sais pas si cela jouera dans l'oreille des "autres" comme ça joue dans la mienne... Mais voilà pour l'explication... Encore un "pseudo-sonnet"... ^^ C'est une ébauche... Je ne m'interdis pas de la faire "rentrer dans le rang" à plus ou moins long terme^^
Merci de ton commentaire très pertinent... J'espère que l'explication t'éclairera un peu sur les "libertés" que j'ai prises avec la "norme"...

Amitiés

Tilou

  Elle me dit que mes guerres sont des fleurs fanées et qu'il reste une terre pour l'aimer ici bas
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1148
Réponses: 3
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0232] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.