Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 30
Invisible : 0
Total : 33
· SélénaéLaLouveFéline · Miette · ❀ninette1952
13083 membres inscrits

Montréal: 20 mars 10:25:28
Paris: 20 mars 15:25:28
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Autres poèmes :: L'amour, le coeur, les yeux .. à l'ouvrage [hommage] Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Je suis une partie de nous unique et multiple à la fois (chimay)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
301 poèmes Liste
17458 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
19 mars
  Publié: 23 sept 2005 à 14:08
Modifié:  22 juil 2010 à 16:44 par Lunastrelle
Citer     Aller en bas de page

L'amour à l'ouvrage il tissait sa belle étoffe
Je le savais sage à prendre ses précautions
Ses mains caressaient l'or taffetas d'émotions
Invoquant quelques sorts, allant des seins aux saufs

Le coeur à l'ouvrage la toile se tendait
Illuminant messages en arabesques fines
Délicat il brodait des perles libertines
Toujours il patientait pour que ce soit parfait

Les yeux à l'ouvrage fixant son beau travail
Rendant hommages aux artisans de jadis
Aux instincts de fusion quand la douceur s'immisce
Sur ces terres en moisson que leur tableau détaille

L'amour à l'ouvrage il demeurait si étrange
En domptant, sauvage, les tissus les plus durs
Assouplissant des doigts les plus fières armures
Et pleurant à l'émoi on l'aurait cru un ange ..

Le coeur à l'ouvrage, en vrai maître d'orchestre
Ses gestes volages créaient chorégraphies
Pour poser les reliefs ordonnés à l'envie
La soie criait griefs que tout son art séquestre

Les yeux à l'ouvrage, le savant adoré
Faisait témoignage de coloris en gerbes
Quand il me vit pendue à son oeuvre superbe
Des instants confondus, amants d'éternité ...


A tous les poètes de la gente masculine
27 Juillet 2005


  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
Balandras Marie-Fran


Vivre au jour le jour et ne rien rater
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
36 poèmes Liste
295 commentaires
Membre depuis
30 août 2005
Dernière connexion
23 octobre 2005
  Publié: 1er oct 2005 à 12:47 Citer     Aller en bas de page

Quelle splendeur, on se croirait toutes ainsi parées, sous les doigts magiques de l'artiste... à frissonner de bonheur, bravo sensuelle chrystale qui nous emplit d'émoi à chaque passage. J'ai surtout aimé
"...la soie criait griefs que tout son art séquestre..."
je le nomine, il est trop beau !

  Marie-France Balandras
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Je suis une partie de nous unique et multiple à la fois (chimay)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
301 poèmes Liste
17458 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
19 mars
  Publié: 8 oct 2006 à 15:49 Citer     Aller en bas de page

Un merci ultra tardif mais sincère.

Bisous
Vinie

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1951
Réponses: 2
Réponses uniques: 2
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0347] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.