Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 15
Invisible : 0
Total : 15
13205 membres inscrits

Montréal: 18 sept 20:36:37
Paris: 19 sept 02:36:37
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Autres poèmes :: la vie est un mensonge qui ne trouve pas ses mots. Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Lis tes ratures

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
400 poèmes Liste
1054 commentaires
Membre depuis
19 décembre 2017
Dernière connexion
3 septembre
  Publié: 24 mars 2011 à 12:01
Modifié:  24 mars 2011 à 14:06 par FeudB
Citer     Aller en bas de page

Caché sous les pierres,
lové,
le serpent de l'œil...

La lune parcourt les branchages
comme un ruisseau sans rivage
les arbres pleurent des feuilles pâles

Sur ton ventre
apparaît l'ombre d'un hibou
qui dormait dans ma main

Je tatoue l'instant
sur l'épaule incertaine et chétive
de notre avenir.

Là-bas,
les dieux fracassent la tête bornée
de leurs haches
à l'encoche des falaises.

Des plaies abruptes, minérales,
suicident l'écume dédaigneuse
et l'horizon impossible...

Tous ces visages, abîmés par la peur.

La vie est un mensonge
qui ne trouve pas ses mots,

Un jour tu comprendras,
mais
j'aurais de la peine
à te consoler
car au bout de mes caresses
mes doigts seront froids

Comme un oeil
comme un serpent
comme une pierre...

 
Lis tes ratures

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
400 poèmes Liste
1054 commentaires
Membre depuis
19 décembre 2017
Dernière connexion
3 septembre
  Publié: 24 mars 2011 à 15:20 Citer     Aller en bas de page

votre franchise vous honnore.
le narrateur decrit une scène a sa façon,le mettant en scène avec sa promise.
pui,il se rend compte que l'avenir va les separer,inévitablement.
dans cette avenir,se trouve les dieux et leurs sentence.
et bien su^r,a la fin,il previent sa compagne du danger qui les guettes.
avec un petit retour sur le debut du texte,histoire de boucler la boucle.

cordial bonsoir
mandrinmodern

 
alalea


et d'un si vis pacem, on baise amor....
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
55 poèmes Liste
1141 commentaires
Membre depuis
28 septembre 2010
Dernière connexion
27 août
  Publié: 24 mars 2011 à 22:17 Citer     Aller en bas de page

mais en attendant ce moment,
où ses doigts seront froids
ils en impriment l'antre
y déversant amour en son centre.

merci de ce mot, Mandrin.
xx
A

 
Lis tes ratures

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
400 poèmes Liste
1054 commentaires
Membre depuis
19 décembre 2017
Dernière connexion
3 septembre
  Publié: 25 mars 2011 à 11:16 Citer     Aller en bas de page

c'est vrai,je suis tordu.cette forme me permet d'ailleurs de me faufiler dans les angles improbables de l'existence.

mandrinmodern vous souhaite une bonne soirée,d'encre et de plumes.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 823
Réponses: 3
Réponses uniques: 2
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0211] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.