Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 78
Invisible : 0
Total : 78
13568 membres inscrits

Montréal: 23 sept 22:33:18
Paris: 24 sept 04:33:18
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Poèmes d'amour :: Ayez pitié de lui Seigneur Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Hassan
Impossible d'afficher l'image
La mort se borne à Golgotha.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
517 poèmes Liste
5407 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2006
Dernière connexion
22 octobre 2018
  Publié: 9 mars 2007 à 18:35
Modifié:  5 oct 2008 à 15:49 par Lunastrelle
Citer     Aller en bas de page

Il a mêlé du fiel
A la misère de l'encre
Au grand mépris d'Eiffel
Il exposait son chancre

Il se droguait d'un Sartre
Trempe dans du Malraux
Prétextant que sa dartre
N'est plus l'objet d'en haut

En guise d'une grande sagesse
Faisant appel à l'aide
Il se déviait en liesse
De son divin remède

Pauvre petit malheureux
Avide de tout bon sens
Voulant éteindre le feu
D'une si immense prescience

Ce qui est pire encore
Personne n'a eu la gêne
De lui changer de bord
Pour atténuer sa peine

Pitié pour lui Seigneur
C'est un petit pré vert
Bien qu'il se moque des fleurs
De ton pater nostair

C'est un petit jeune gens
Qui se foudroie tout nu
Dans sa p'tite boue d'enfant
Baba tulu tutu

Une simple petite gouttelette
Au grand carrefour du tout
S'imposant en trouble-fête
Un si beau rendez-vous

Il sait pas même bien bruire
Sous ces niaises envolées
Voire ébranler la lyre
De ta nette sainteté .

Frantz Le beau

 
Astral


Le poème est l'amour réalisé du désir demeuré désir. (René Char)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
64 poèmes Liste
136 commentaires
Membre depuis
4 juin 2006
Dernière connexion
2 janvier 2019
  Publié: 10 mars 2007 à 04:31 Citer     Aller en bas de page

Mon dieu ! Mon dieu !

  Astral
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 979
Réponses: 1
Réponses uniques: 1
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0228] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.