Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 289
Invisible : 0
Total : 290
· ori
13202 membres inscrits

Montréal: 15 sept 18:44:02
Paris: 16 sept 00:44:02
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Autres poèmes :: Si n'advienne que ce qu'on ne peut pas [ébauche] Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Tilou8897

Administrateur


La vie n'a de sens que celui qu'on lui donne
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
659 poèmes Liste
18589 commentaires
Membre depuis
12 décembre 2006
Dernière connexion
12 septembre
  Publié: 4 avr 2011 à 15:07 Citer     Aller en bas de page




Si n'advienne que ce qu'on ne peut pas


Si d'un oui lancé là
Vient le non qui s'invite
Quand le ciel se fait bas
Si nos corps en lévitent
Bien trop loin de nos bras
Le bonheur ne s'hérite
De cet oeuf sur le plat

Bien avant le perfide
On se donne en déviance
Des amours à l'acide
Qu'on s'échange en errance
Bien avant qu'on décide
Si l'on marche ou l'on danse
Sur nos peaux qui se rident

Si ce cri c'est ta voix
Qui me dit qu'on se gêne
Qui m'écrit qu'on peut pas
Je te laisse l'arène
Le piano sous tes doigts
Pour souffler la rengaine
Et sauver le radeau

Mes mains lisses s'enchaînent
Quand mes mots sont sans toit
Ils me laissent l'étrenne
Les petit's fins de mois
L'impression d'un lychen
qui me pousse aux parois
Qu'on se meurt, qu'on n'advienne
Sur un manque de foi



Tilou

  Elle me dit que mes guerres sont des fleurs fanées et qu'il reste une terre pour l'aimer ici bas
alalea


et d'un si vis pacem, on baise amor....
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
55 poèmes Liste
1141 commentaires
Membre depuis
28 septembre 2010
Dernière connexion
27 août
  Publié: 4 avr 2011 à 19:10 Citer     Aller en bas de page

ou qu'on ne veut plus?
va savoir, c'est ténu
il y a le mot, il y a l'autre
la musique qu'on lui laisse
n'est pas toujours la nôtre
mais parfois, on s'y vautre .....
peut être là que le bât blesse
... mais on l'aime, l'autre

Merci Tilou
A

 
Marcel42


Le poète est un collectionneur de mots. Dans son album, chacun devient une fleur imaginaire.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
280 poèmes Liste
6292 commentaires
Membre depuis
18 mars 2011
Dernière connexion
27 octobre 2017
  Publié: 5 avr 2011 à 11:02 Citer     Aller en bas de page

Et pourquoi donc le bonheur ne s'hériterait-il pas d'un œuf au plat ? Mais sans plaisanter, j'aime.
Cordialement

  Marcel
Tilou8897

Administrateur


La vie n'a de sens que celui qu'on lui donne
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
659 poèmes Liste
18589 commentaires
Membre depuis
12 décembre 2006
Dernière connexion
12 septembre
  Publié: 9 avr 2011 à 13:07 Citer     Aller en bas de page


Je suis un peu sans inspiration pour vous répondre quelque chose... d'intelligent ou au moins d'original... Je vais donc m'abstenir cette fois-ci...

Pour l'oeuf sur le plat, je ne sais pas bien (et je ne sais pas bien comment il est arrivé là celui-ci^^)

Merci d'avoir exprimé vos ressentis sur ce texte... J'en apprends toujours plus que quand je les couche sur papier uniquement

Amicalement ( aux demoiselles)

Tilou

  Elle me dit que mes guerres sont des fleurs fanées et qu'il reste une terre pour l'aimer ici bas
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1154
Réponses: 3
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0192] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.