Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 716
Invisible : 0
Total : 718
· Lafleurquirime · Gylfi
13251 membres inscrits

Montréal: 5 déc 06:32:15
Paris: 5 déc 12:32:15
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Adieu Virtuelle Réalité.. Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
ayrton

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
7 poèmes Liste
136 commentaires
Membre depuis
18 décembre 2006
Dernière connexion
20 juin 2007
  Publié: 4 jan 2007 à 09:14
Modifié:  12 nov 2009 à 05:20 par Lunastrelle
Citer     Aller en bas de page



Tout a commencé les doigts sur un clavier
Une nuit d'été , nos mots se sont trouvés

Tu m'as parlé de tes problèmes de coeur
Je t'ai consolée, réconfortée et apaisée tes peurs

plus tard vint la rencontre, je t'ai aimée de suite
Tu as voyagé très vite dans mon coeur sans limite

nous avons vécu une histoire magique
qui a vu naître deux enfants magnifiques

Tout était merveilleux.........

peut-être par ma faute, ton coeur s'est attristé
et à nouveau, sur le clavier tes doigts tu as posé

un autre alors t'a écoutée, puis même consolée
il n'y a que toi qui connais la suite avec celui que tu as rencontré.

Tout ce que je sais, c'est que je t'ai perdue
là où je t'ai rencontré, et ça me tue....

c'est terminé, Je t'ai aimée bien au delà d'un clavier
mais tes doigts sont à nouveau partis pianoter,

C'est ce même hasard qui m'avait fait te rencontrer
qui par une nuit d'été à moi t'a arrachée........


Adieu belle déesse

  il faut mieux être seul que mal accompagniez
marie.l

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
8 poèmes Liste
159 commentaires
Membre depuis
19 décembre 2006
Dernière connexion
20 janvier 2007
  Publié: 4 jan 2007 à 16:07 Citer     Aller en bas de page

le net oui !!!! aussi bien qu'il peut faire mal, il faut parfois le dire !

  l'art ne fait que des vers, le coeur seul est poète (André Chénier)
ayrton

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
7 poèmes Liste
136 commentaires
Membre depuis
18 décembre 2006
Dernière connexion
20 juin 2007
  Publié: 4 jan 2007 à 16:43
Modifié:  4 jan 2007 à 16:45 par ayrton
Citer     Aller en bas de page

merci a LACRIMA pour tous l'aide quel ma donner et pour avoir remaniée se poème virtuel



amitié
ayrton

  il faut mieux être seul que mal accompagniez
bébélou


J'aimerai crier que je te deteste mais ça ne serait pas crédible puisque je ne sais pas mentir
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
64 poèmes Liste
838 commentaires
Membre depuis
29 avril 2004
Dernière connexion
19 janvier
  Publié: 5 jan 2007 à 06:52 Citer     Aller en bas de page

C'est un très joli poème, bien écrit, touchant!
Amitié
Bébélou

 
PASIONATA

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
48 poèmes Liste
214 commentaires
Membre depuis
1er novembre 2006
Dernière connexion
7 novembre 2008
  Publié: 7 mars 2007 à 05:33 Citer     Aller en bas de page

Essai de lui pardonner si tu peut, si toutefois elle veut encore de toi, ton coeur te dictera sûrement

bisous


PASIONATA

 
okana


Plume légère, aquarelle du coeur, partager mon bonheur, sur la page de mes douceurs.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
193 poèmes Liste
7801 commentaires
Membre depuis
20 janvier 2007
Dernière connexion
30 décembre 2012
  Publié: 10 mars 2007 à 02:49 Citer     Aller en bas de page

Il est très touchant ce poème, les ruptures qui blessent à l'âme je m'y connais.Je vais lire les autres et continuer d'écrire ça soulage bien des mots,et comme le dicton la mère des hommes n'est pas morte.Okana

  Nicole chaput. *Okana *...
PASIONATA

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
48 poèmes Liste
214 commentaires
Membre depuis
1er novembre 2006
Dernière connexion
7 novembre 2008
  Publié: 11 mars 2007 à 10:48 Citer     Aller en bas de page

Courageux tu est

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1148
Réponses: 6
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0227] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.