Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 33
Invisible : 1
Total : 35
· doux18
13267 membres inscrits

Montréal: 20 oct 08:02:15
Paris: 20 oct 14:02:15
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes par thèmes : Les Éphémères (novembre 2015) : "Taire" :: Mon coeur amer Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
~SilEncE~

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
9 poèmes Liste
36 commentaires
Membre depuis
25 octobre 2010
Dernière connexion
27 septembre 2016
  Publié: 10 nov 2015 à 06:37 Citer     Aller en bas de page

"Mon coeur amer"


Je les entends se plaindre tous les jours
Il maudissent leur amour
Je vois que malgré les détours
Ils se retrouvent au prochain carrefour

Je souhaiterais vraiment
Connaître ces tourments
La mélancolie des amants
Le même supplice que ces gens

Mais mon coeur amer
Ne sait que se taire
Et au fond de moi j'espère
Que ce mutisme est éphémère

Ce monde me paraît lointain
Je crois qu'il appartient
À ceux qui se tiennent la main
Et qui sourient en pensant à demain

Mais mes yeux sous la forte lumière
Sont-ils bien ouverts ?
Je ne sais quoi faire...
Dois-je voir et me taire?

J'ai peur de ne jamais vivre
J'ai la tête pleine de livres
Ces histoires d'amour m'enivrent
Et je bois, sans jamais être ivre

Mon esprit lentement se perd
Depuis trop longtemps solitaire
J'aimerais le satisfaire
Et enfin le faire taire.

  « Notre mémoire doit être pétrie d'éternité car nous avons tous la certitude que le mal est éphémère. » Francis Bossus
Maschoune

Modératrice


Je voudrais tout savoir pour pouvoir tout t'apprendre et tout avoir pour pouvoir tout te donner-Brel
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
206 poèmes Liste
11349 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
20 octobre
  Publié: 10 nov 2015 à 07:59 Citer     Aller en bas de page

Empreinte nostalgique dans ton poème ...

J'aime beaucoup ceci, comme l'impression de l'avoir déjà vécu :

"Ce monde me paraît lointain
Je crois qu'il appartient
À ceux qui se tiennent la main
Et qui sourient en pensant à demain"

Merci à toi

  ISABELLE
coeursolitaire62


L'école de la vie n'a point de vacances
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
720 commentaires
Membre depuis
30 octobre 2006
Dernière connexion
26 septembre
  Publié: 10 nov 2015 à 12:06 Citer     Aller en bas de page

Très joli texte que je comprend que trop bien car c'est un sujet qui me parle énormément

Amitiés

Mik.

  La vie c'est comme une balle de Ping-Pong.Il faut savoir rebondir, afin de retrouver le sourire, avant que ne retentisse le gong!
Cidnos
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
51 poèmes Liste
2760 commentaires
Membre depuis
6 novembre 2015
Dernière connexion
11 octobre
  Publié: 10 nov 2015 à 13:14 Citer     Aller en bas de page

Bonjour

J'aime bien ce texte/
J'y vois la recherche 'impossible' de l'amour.
C'est beau.

Cidnos

 
Pichardin
Impossible d'afficher l'image
Rien n’est impossible à l’homme surtout s’il a décidé de ne rien faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
352 poèmes Liste
3647 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2013
Dernière connexion
18 octobre
  Publié: 11 nov 2015 à 03:15 Citer     Aller en bas de page

Bonjour SilEncE,
Un texte qui m'a beaucoup plu.
Amicalement
Pichardin

  Pichardin
~SilEncE~

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
9 poèmes Liste
36 commentaires
Membre depuis
25 octobre 2010
Dernière connexion
27 septembre 2016
  Publié: 12 nov 2015 à 06:51 Citer     Aller en bas de page

Merci à tous pour vos commentaires, ça me fait très plaisir.

En effet Mik c'est ce que je vis moi aussi c'est sans doute pour ça que j'arrive aussi bien à écrire sur ce sujet... Mais pas de déprime, j'ai abandonné l'idée de tomber amoureuse, j'espère juste le voir quand un jour quelqu'un s'intéressera à moi.

En outre écrire ce poème est un événement pour moi car cela fait plusieurs mois que je suis incapable de sortir la moindre ligne (le syndrome de la page blanche, oui je crois que c'est ça) mais grâce à LPDP et à ces éphémères sans cesse renouvelés j'ai retrouvé l'inspiration, même si ça se sent que je suis un peu rouillée... Donc j'en profite pour remercier ceux qui prennent le temps de me lire et toute l'équipe modératrice du site qui fait un super boulot.

Et à bientôt pour un nouveau poème !

  « Notre mémoire doit être pétrie d'éternité car nous avons tous la certitude que le mal est éphémère. » Francis Bossus
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
102 poèmes Liste
5069 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
13 octobre
  Publié: 16 nov 2015 à 02:44 Citer     Aller en bas de page

Entre résignation et envie.
En te lisant j'entends :
"Tous les garçons et es filles de mon âge
se promènent dans la rue deux par deux"
Un belle mélancolie.

  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 562
Réponses: 6
Réponses uniques: 6
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0393] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.