Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 271
Invisible : 0
Total : 271
13277 membres inscrits

Montréal: 16 jan 22:42:12
Paris: 17 jan 04:42:12
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Le Phénix : une légende qui ne veut pas mourir… N° (10) Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
LE PASSANT


La plume peut être l'arme de nos révolte comme son encre peut être l'arme de notre conscience THOMAS
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
124 poèmes Liste
3012 commentaires
Membre depuis
9 août 2006
Dernière connexion
23 décembre 2020
  Publié: 24 jan 2007 à 16:59
Modifié:  9 oct 2009 à 17:12 par LE PASSANT
Citer     Aller en bas de page

Le Phénix : une légende qui ne veut pas mourir… N° (10)



-Il y a moins d’un an, un homme a débarqué,
Disant qu’il recherchait un travail de pêcheur.
Mon mari l’embaucha, pour aller bourraquer
La crevette au chalut, fallait qu’il soit bûcheur.

Partir par tous les temps, relever les filets,
Ainsi que les casiers, qu’ils fallaient appâter.
Au retour ils pêchaient, du bars ou du mulets.
Il travaillait très dur, souhaitait-il épater…


Pour gagner la confiance de mon défunt mari… ?
Beau parleur, il posait un peu trop de questions.
Disant que, sur la plage, il trouva des débris,
Qui lui semblaient venir, de l’épave d’un Galion

Et pour preuve à l’appui, exhiba un doublon.
Qu’il aurait, d’après lui, découvert incrusté
Dans une planche de bateau. Il fit la déduction
Qu’alentour des Haut-fonds, il devait subsister

Les restes d’un vieux coffre, garni de pièces en or.
Mon époux très méfiant, se posait des questions…
N’ayant jamais rien su, sur l’histoire du trésor.
J’étais bien mal à l’aise, dans cette situation.

Avant qu’elle ne reprenne, elle s’approcha de moi
Et me prit par la taille. C’est là que dans ses yeux
J’ai vu l’ombre tristesse …son chagrin, son émoi.
Elle se sentait coupable, d’être entrée dans ce jeu.

Je devais à mon tour, protéger cet amour
Qu’elle m’avait révélé tout au long de la nuit.
L’emmener loin d’ici, abréger mon séjour.
Repartir de cette île, quitter ce lieu maudit.

Paul était aux aguets, tout près de la fenêtre.
- Je ne vois plus personne, je crois qu’ils sont partis ?
Elle me serra plus fort, je sentais tout son être
Qui frémissait en moi, craignait-elle pour nos vies ?


Yvon N° 10

 
Idem


C'est beau un arbre dans un cimetière : on dirait un cercueil qui pousse
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
51 poèmes Liste
2032 commentaires
Membre depuis
19 juin 2002
Dernière connexion
12 décembre 2020
  Publié: 25 jan 2007 à 02:02 Citer     Aller en bas de page

moi aussi !

  Ne vous emmerdez plus, emmerdez les autres.
James


La vie est la cruauté de la mort (James)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
13 poèmes Liste
23541 commentaires
Membre depuis
4 octobre 2006
Dernière connexion
5 juillet 2020
  Publié: 25 jan 2007 à 04:02 Citer     Aller en bas de page

superbe saga toujours écrite d'une superbe plume
je vais aller lire la suite

amitié
james

  Membre de la Société des poètes Français.
LE PASSANT


La plume peut être l'arme de nos révolte comme son encre peut être l'arme de notre conscience THOMAS
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
124 poèmes Liste
3012 commentaires
Membre depuis
9 août 2006
Dernière connexion
23 décembre 2020
  Publié: 25 jan 2007 à 05:03 Citer     Aller en bas de page



Merci amis Poètes de votre assiduité, je suis comblé donc je continue...

A +

 
Guid'Ô


« On finirait par devenir vraiment fou, ou par mourir, si on ne pouvait pas pleurer. »
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
247 poèmes Liste
16145 commentaires
Membre depuis
20 août 2005
Dernière connexion
10 août 2020
  Publié: 25 jan 2007 à 15:44 Citer     Aller en bas de page

on suit, on suit....

  [IMG]https://img4.hostingpics.net/thumbs/mini_372043IMG1731.jpg[/IMG]
LE PASSANT


La plume peut être l'arme de nos révolte comme son encre peut être l'arme de notre conscience THOMAS
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
124 poèmes Liste
3012 commentaires
Membre depuis
9 août 2006
Dernière connexion
23 décembre 2020
  Publié: 25 jan 2007 à 23:59 Citer     Aller en bas de page


Merci à vous de me suivre...

Toute mon amitié

 
Galaad


Les mots sont le miroir de l'âme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
88 poèmes Liste
3532 commentaires
Membre depuis
22 septembre 2006
Dernière connexion
21 janvier 2018
  Publié: 26 jan 2007 à 09:38 Citer     Aller en bas de page

magnifique le suspense est haletant, je cours de ce pas lire la suite...
merci de me faire voyager à travers ta plume, je suis fan.
amitié

 
LE PASSANT


La plume peut être l'arme de nos révolte comme son encre peut être l'arme de notre conscience THOMAS
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
124 poèmes Liste
3012 commentaires
Membre depuis
9 août 2006
Dernière connexion
23 décembre 2020
  Publié: 26 jan 2007 à 15:06 Citer     Aller en bas de page


Merci mes amis pour votre patience et assiduité, Je repars travailler

A+

 
LE PASSANT


La plume peut être l'arme de nos révolte comme son encre peut être l'arme de notre conscience THOMAS
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
124 poèmes Liste
3012 commentaires
Membre depuis
9 août 2006
Dernière connexion
23 décembre 2020
  Publié: 29 jan 2007 à 17:01 Citer     Aller en bas de page


Moi aussi je voudrais bien connaître la fin, c'est là tout le piment...

merci de ton passage...

Mes amitié...

 
okana


Plume légère, aquarelle du coeur, partager mon bonheur, sur la page de mes douceurs.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
193 poèmes Liste
7801 commentaires
Membre depuis
20 janvier 2007
Dernière connexion
30 décembre 2012
  Publié: 7 mai 2007 à 00:03 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Le Passant, je ne sais plus trouver les mots car je suis étonnée à chaque fois que je lis ce
conte dont l'habilite nous tiens éveiller.Merci et à bientôt.Amitié Okana.

  Nicole chaput. *Okana *...
LE PASSANT


La plume peut être l'arme de nos révolte comme son encre peut être l'arme de notre conscience THOMAS
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
124 poèmes Liste
3012 commentaires
Membre depuis
9 août 2006
Dernière connexion
23 décembre 2020
  Publié: 7 mai 2007 à 02:44 Citer     Aller en bas de page


Moi non plus je ne trouve plus les mots, si non que de te remercier pour ton assiduité et ces nominations

Merci okana

 
Lunastrelle Cet utilisateur est un membre privilège



A chaque souffle s'accorde un vagabond
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
359 poèmes Liste
20765 commentaires
Membre depuis
6 avril 2006
Dernière connexion
10 janvier
  Publié: 12 avr 2008 à 11:41 Citer     Aller en bas de page

Tout comme les autres, je suis, je suis...


  Je suis comme ce temps que l'on ne remonte pas : décalée et détraquée.
LE PASSANT


La plume peut être l'arme de nos révolte comme son encre peut être l'arme de notre conscience THOMAS
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
124 poèmes Liste
3012 commentaires
Membre depuis
9 août 2006
Dernière connexion
23 décembre 2020
  Publié: 16 avr 2008 à 13:24 Citer     Aller en bas de page


Tu arrives bientôt au bout quel courage...

Merci Lunastrelle

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 2297
Réponses: 12
Réponses uniques: 7
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0292] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.