Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 14
Invisible : 0
Total : 15
· Galatea belga
13367 membres inscrits

Montréal: 9 juil 19:06:12
Paris: 10 juil 01:06:12
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Vous Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] 2 :: Répondre
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Mi biche mi serpent, ça dépend des moments (@Storm)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
314 poèmes Liste
18306 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
9 juillet
  Publié: 23 févr 2007 à 14:03
Modifié:  23 févr 2007 à 15:06 par Bestiole
Citer     Aller en bas de page

Vous

Longtemps, lasse aux jardins
J'errais aux crépuscules
En leurs flots de dédains
Quand le jour capitule

Je tirais sur mes robes
Les crochetais d'épines
Car l'oubli se dérobe
Aux passions aubépines

La prière acculée
En silencieux dédales
L'impossible adulé
Où les espoirs s'emballent

Et tombent enserrés
Telles des proies futiles
D'envies désespérées
Et serments inutiles

Alors comme un enfant
Camoufle sous des pierres
Tout ce qui le pourfend
En peines singulières

Je cachais mon coeur flou
L'arrosant d'insouciance
Rien qui ne le renfloue
Mais calmait ma conscience

Mes jupons s'enfilaient
Aux cintres des armoires
Paisible défilé
Pour perdre la mémoire

Parfois l'esprit s'endort
Enterrant sous des sceaux
Tous les reflets de l'or
Des aurores berceaux

Il se couche à la nuit
Qui lui détend des voiles
Il se rêve à l'ennui
En fuyant les étoiles

Et puis dans ce vain monde
Vous m'êtes apparu
La terre étant moins ronde
Elle emmêlait les rues

Vous étiez aux fontaines
Les yeux semblant fixer
Des planètes lointaines
Qui s'étaient désaxées

J'ai reconnu l'errance
Car l'eau vous devinait
Ruisselant délivrance
Là où vos cris saignaient

Vous m'avez su secrète
A guetter toute entière
La lune en ses conquêtes
Se découpant par tiers

Que saviez vous de moi
Lorsque tout doucement
Vous m'offriez vos émois
Fragiles battements

Que savais je de vous
Lors glissant dans vos mains
Je confiais les atouts
Des frêles lendemains

Vous qui me comprenez
Ne soyez rien que vous
C'est mon âme enchaînée
Qui coule à votre joue.




23 Février 2007

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
(...) Cet utilisateur est un membre privilège

Impossible d'afficher l'image
De deux choses Lune.. l'autre c'est le soleil... (Prévert)
   
Statut: Hors ligne
Statistiques de l'utilisateur
253 poèmes Liste
12928 commentaires
Membre depuis
24 mai 2005
Dernière connexion
4 novembre 2009
  Publié: 23 févr 2007 à 15:17 Citer     Aller en bas de page

Pfffiouuu ! Ben dis donc ! C'est un ballet d'émotion là... en douceur piano lento... Et le final !
C'est superbe quoi.. j'aime énormément...

"C'est mon âme enchaînée
Qui coule à votre joue"


  Si l'amour s'écrivait avec des grains de sable, j'en écrirais des plages et des plages...
sebaubry


si ma vie est un spectacle laissez moi en être le clou
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
41 poèmes Liste
327 commentaires
Membre depuis
21 septembre 2006
Dernière connexion
22 mars 2018
  Publié: 23 févr 2007 à 15:31 Citer     Aller en bas de page

C'est vraiment réussi ! Comme le dit ptitebulle c'est un vrai ballet, on est entraîné par la mélodie et le rythme des vers jusqu'au final...
J'ai beaucoup aimé cette strophe :

"Que saviez vous de moi
Lorsque tout doucement
Vous m'offriez vos émois
Fragiles battements"

Seb

 
Billie


Ma bouteille à l'amer, je la vide, néant inné d'idées perdues en mer...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
123 poèmes Liste
1718 commentaires
Membre depuis
11 février 2007
Dernière connexion
5 février
  Publié: 23 févr 2007 à 15:46 Citer     Aller en bas de page

Un poème rythmé avec de belles sonorités au service d'un flot d'émotions...
Merci pour cette lecture

Billie

  CAUSTiQUE
J'oséphine

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
13 poèmes Liste
1839 commentaires
Membre depuis
8 janvier 2007
Dernière connexion
17 juin 2019
  Publié: 24 févr 2007 à 11:24 Citer     Aller en bas de page

Ooooh! quel beau poème, Bestiole! Tout en douceur, en nonchalance, en charme... J'aime vraiment beaucoup!

  Nul n'est une île...
Tilou8897

Administrateur


La vie n'a de sens que celui qu'on lui donne
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
663 poèmes Liste
18615 commentaires
Membre depuis
12 décembre 2006
Dernière connexion
6 juillet
  Publié: 24 févr 2007 à 16:55 Citer     Aller en bas de page

Bercé par ce poème d'un bout à l'autre... La tête pleine d'images...

Merci

Amicalement,

Tilou

  Elle me dit que mes guerres sont des fleurs fanées et qu'il reste une terre pour l'aimer ici bas
okana


Plume légère, aquarelle du coeur, partager mon bonheur, sur la page de mes douceurs.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
193 poèmes Liste
7801 commentaires
Membre depuis
20 janvier 2007
Dernière connexion
30 décembre 2012
  Publié: 25 févr 2007 à 02:37 Citer     Aller en bas de page

Merci de nous donner la chance de lire des poèmes qui traverseront le temps je nomine j,ai tant aimé.Okana

  Nicole chaput. *Okana *...
chimay Cet utilisateur est un membre privilège



Méfiez-vous du premier mouvement, il est toujours généreux. (Charles-Maurice de Talleyrand-Perigord)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
256 poèmes Liste
5037 commentaires
Membre depuis
12 août 2002
Dernière connexion
23 avril 2019
  Publié: 2 mars 2007 à 09:02 Citer     Aller en bas de page

très réussi, le style te réussit magnifiquement bien je trouve

  La musique danse, la poésie chante
dav


Je fais mourir de faim l'amour pour qu'il dévore ce qu'il trouve. (Octavio Paz)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
171 poèmes Liste
3319 commentaires
Membre depuis
14 mars 2005
Dernière connexion
16 juillet 2019
  Publié: 2 mars 2007 à 10:19 Citer     Aller en bas de page


J'aime te lire lorsque tes mots se font moins maux, et délivrent tant de délicates caresses.

Grande maîtrise de la forme, toujours.

  L'Art du guerrier consiste à équilibrer la terreur d'être un Homme, avec la merveille d'être un Homme. (assAssin)
James


La vie est la cruauté de la mort (James)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
13 poèmes Liste
23541 commentaires
Membre depuis
4 octobre 2006
Dernière connexion
5 juillet
  Publié: 9 mars 2007 à 16:51 Citer     Aller en bas de page

tout en six pieds c'est magnifique quelle plume je suis fan
j'adore la technique
mille mercis pour ce cours si bient écrit
james

  Membre de la Société des poètes Français.
James


La vie est la cruauté de la mort (James)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
13 poèmes Liste
23541 commentaires
Membre depuis
4 octobre 2006
Dernière connexion
5 juillet
  Publié: 9 mars 2007 à 17:03 Citer     Aller en bas de page

sublime Bestiole un poèmr tout en six pieds
surperbe , j'aime cette techique
merci encore pour ce cours ...

bises a bientot te lire
amitiés sinecres c'est un super site
merci pour cela
james

  Membre de la Société des poètes Français.
Joey


Ce ne sont pas les choses qui nous troublent, mais nos opinions (Epictète)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
1437 commentaires
Membre depuis
19 février 2007
Dernière connexion
8 juin
  Publié: 24 mars 2007 à 15:18 Citer     Aller en bas de page

J'aime beaucoup cette image de l'enfance

Alors comme un enfant
Camoufle sous des pierres
Tout ce qui le pourfend
En peines singulières

Toute empreinte d'innocence.
ton poème tout entier nous aspire dans des images qu'on ressent très bien... je l'apprécie beaucoup c'uilà...

Jonathan

 
Le_chat_mauve


Changer les rêves en projets...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
72 poèmes Liste
845 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2006
Dernière connexion
28 novembre 2019
  Publié: 30 mars 2007 à 11:03 Citer     Aller en bas de page

Très joli texte, j'en ai bien encore 180 à découvrir de toi...

Ceci en particulier me chavire :

"Vous étiez aux fontaines
Les yeux semblant fixer
Des planètes lointaines
Qui s'étaient désaxées"

Amitiés.

  LCM
Fleur Du Vent

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
303 poèmes Liste
2630 commentaires
Membre depuis
2 février 2006
Dernière connexion
3 juin
  Publié: 7 avr 2007 à 10:03 Citer     Aller en bas de page

Tout d'abord, merci d'avoir corrigé à plusieurs reprise mes fautes d'orthographe.
Ce texte est une ode à l'amour à travers l'univers.
Amicalement
katia

 
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Mi biche mi serpent, ça dépend des moments (@Storm)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
314 poèmes Liste
18306 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
9 juillet
  Publié: 27 avr 2007 à 17:06 Citer     Aller en bas de page

Merci ma bubulle, si le final t'a plu c'est qu'il est réussi alors

Seb, merci de ta sensibilité

Merci à toi Billie de t'y être laissée transportée

JUliette quel compliment, si ce poème à une âme je la dois à cet homme qui me la révèle à travers la sienne ... merci infiniment ...

Nonchalante roh, peut être, merci Rose des Sables

Tilou j'espère que les images sont restées un peu fixées, merci

Je ne sais pas si ça traversera les temps, mais mon amour pour lui me tient déjà au corps et au coeur et je décroche pas lol merci Okana

Si mon encre se fait douce cher Ys c'est que mon esprit redevient parfois plus serein, mais il reste des orages en moi ... peut etre plus tard, il ne sera jamais trop tot, touchée par ton passage ...

Merci Kajak, il faut dire que je voulais faire à tout prix des alexs et quand j'ai laissé couler c'est venu ainsi donc j'ai laissé faire et vala ... je suis contente que ça te plaise

Chimay, me voilà flattée

Merci Dav, il faut des mots et du baume aussi parfois ... merci pour la forme ...

Ouf James ce texte ne se veut pas être un cours mais une déclaration lol mais je suis ravie que ça t'ait plu comme forme ...

Tizen, un grand merci à toi, je suis très fière d'avoir pu attirer ici une belle plume comme la tienne par ma musique de coeur ...

Virginie merci beaucoup

Jonathan oui l'enfance cette paix de l'esprit, cette simplicité du regard, je voulais rendre hommage aux enfants qui sommeillent toujours en nous lorsque l'on cache ses sentiments ... merci

Le chat mauve tu as cité mon passage favori dans ce texte et rien que pour ça

De rien Fleur du vent, merci de t'etre attardée toi aussi sur mes créations

Merci encore à tous

Amicalement
Vinie (émue)

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
Tendresse54
Impossible d'afficher l'image
Nous ne voyons pas les choses comme elles sont, nous les voyons comme nous sommes. Anaïs Nin
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
3229 commentaires
Membre depuis
9 mars 2006
Dernière connexion
28 novembre 2015
  Publié: 1er juin 2007 à 17:36 Citer     Aller en bas de page

Que savais je de vous
Lors glissant dans vos mains
Je confiais les atouts
Des frêles lendemains

Vous qui me comprenez
Ne soyez rien que vous
C'est mon âme enchaînée
Qui coule à votre joue.

Quelle finale ! j'adore ! tout a été dit sinon...

Chantal tendresse

  ce qui embellit le désert, c'est qu'il cache un puits quelque part...
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Mi biche mi serpent, ça dépend des moments (@Storm)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
314 poèmes Liste
18306 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
9 juillet
  Publié: 17 juin 2007 à 07:27 Citer     Aller en bas de page

Merci Chantal

Tout a été dit peut être ...

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
Audrey.


Qui parle de bonheur a souvent les yeux tristes
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
41 poèmes Liste
1047 commentaires
Membre depuis
5 août 2007
Dernière connexion
24 mai 2015
  Publié: 14 nov 2007 à 08:09 Citer     Aller en bas de page

On a l'impression que c'est... un ballet comme dirait petite-bulle ... C'est ça un ballet d'émotions, c'est exactement ce que j'ai ressenti !

A bientôt peut-être

Amicalement dede046-lyceenne

  Audrey .
Sihläryn


"Mon cher Chair ! — Mon bon Bone !"
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
23 poèmes Liste
784 commentaires
Membre depuis
18 octobre 2006
Dernière connexion
19 juin
  Publié: 26 nov 2007 à 13:27 Citer     Aller en bas de page

je l'avais jamais lu celui-là ? non j'y crois pas, en tout cas.... une merveille

  Arilyn Rhapsody, Zephirah...
Hassan
Impossible d'afficher l'image
La mort se borne à Golgotha.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
517 poèmes Liste
5407 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2006
Dernière connexion
22 octobre 2018
  Publié: 20 déc 2007 à 14:06
Modifié:  20 déc 2007 à 14:08 par Hassan
Citer     Aller en bas de page

" Vous qui me comprenez
Ne soyez rien que vous
C'est mon âme enchaînée
Qui coule à votre joue "

J'ai beau naviguer dans la romance mais à ce niveau je suis resté muet, franchement ... Le niveau est vraiment trop élevé.

Une plume-guitare

J'aime beaucoup, poétesse

 
Sihläryn


"Mon cher Chair ! — Mon bon Bone !"
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
23 poèmes Liste
784 commentaires
Membre depuis
18 octobre 2006
Dernière connexion
19 juin
  Publié: 14 jan 2008 à 21:12 Citer     Aller en bas de page

Encore une fois, je me laisse entraîner dans la passion, avec ce poème, la passion qui souffle toutes les peines singulières et fait éclater le cœur en un millier de confettis. Je pense que c’est le genre de poèmes qui dégage une telle émotion sublimée, comme un dans un film à la mise en scène éclatante et authentique, celui qui fait couler la larme qui fait vibrer, qui fait perdre la raison pour céder à la profondeur de la nature humaine.
Il y’a juste ce qu’il faut, il est pudique, et pourtant j’aime bien le fracas de l’horreur lorsqu’il est bien placé. Mais là nul besoin... Juste le plaisir de chavirer, avec une petite musique en fond, ça donne encore mieux.

C’est sans doutes un peu étrange ce que je dis là, je suis sans doutes la seule à me comprendre, mais je suis une passionnée de nature, je vis pour ça et avec ça, si on veut me pourfendre il faut frapper là....

  Arilyn Rhapsody, Zephirah...
Page : [1] 2 :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 4990
Réponses: 21
Réponses uniques: 17
Listes: 1 - Voir

Page : [1] 2

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

Avenir (Amour)
Auteur : maxipapy
je passe ma main sur ta joue de papier( prose) (Tristes)
Auteur : xebeche
Rêveries d’un grain de sable (Amour)
Auteur : Marine
Prends-moi ! (Amour)
Auteur : (...)
Guernica... (Tristes)
Auteur : LE PASSANT
Jardin sous les étoiles (Amour)
Auteur : Le_chat_mauve
Je voudrais voir le ciel (Amour)
Auteur : White Rabbit
Sur ton épaule où je suis née (Amour)
Auteur : Amandarine
J'ai le coeur lourd de pluie... (Tristes)
Auteur : Julie
Les yeux du coeur (Amour)
Auteur : Lucie*
Reste endormi (Amour)
Auteur : Tysha'Na
Collection Automne Hiver (Tristes)
Auteur : Lacase
mon faucheur d'âme (Amitié)
Auteur : xebeche
J'ai trouvé un dessin... (Amour)
Auteur : R.
Elle bouge la lune (Autres)
Auteur : Essence-fugace

 

 
Cette page a été générée en [0,0711] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.