Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 314
Invisible : 0
Total : 317
· QUOIQOUIJE · Searyl · Jacques-Marie JAHEL
13297 membres inscrits

Montréal: 23 jan 08:53:12
Paris: 23 jan 14:53:12
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Regarde!le Phénix s'envole ranimé...n°13 Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] 2 :: Répondre
LE PASSANT


La plume peut être l'arme de nos révolte comme son encre peut être l'arme de notre conscience THOMAS
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
124 poèmes Liste
3012 commentaires
Membre depuis
9 août 2006
Dernière connexion
23 décembre 2020
  Publié: 5 mars 2007 à 10:16
Modifié:  9 mai 2007 à 17:49 par LE PASSANT
Citer     Aller en bas de page

Elle revint dans mes bras se blottir à nouveau,
Je passais discrètement ma main sous le peignoir
Je sentais les battements de son cœur sous la peau.
-Ô ma Jeanne,… mon amour, partons avant ce soir.

-C’est ce qu’il faudrait faire. Me dit-elle à mi-voix.
Serre moi fort mon aimé…Oui ! tu as bien raison,
Nous prendrons le tunnel, c’est là, notre seule voie.
-Un tunnel ! mais où ça ?- Là ! dessous la maison.

Ce passage fut creusé pendant la dernière guerre,
Pour aider tous les justes, les défenseurs des droits
A sauver, préserver l’enseignement de nos pères.
Il mène jusqu’à la mer, un authentique exploit.

Construit en grand secret par des Maîtres maçons.
Il fut pour moi et Paul un lieu de grand mystère.
Il nous faudrait partir sans que naissent les soupçons
Sachant qu’on ne pourra , retourner en arrière.

Ma joie me fit bondir d’un seul coup en avant
-Mais n’est-ce pas magnifique cette opportunité
De pouvoir disparaître tout en restant vivant… ?
Et je dirais même plus, nous trois dans l’unité.

Paul entra sans frapper avec un grand plateau
Où fumaient encor chaud des grands bols de café,
Accompagnés de pain, de beurre et un couteau.
Une surprise agréable, qui nous a réchauffés.

C’est une main de géant qui caressant la mer,
Transforma la tempête en amoureuse vague
Aux cheveux scintillant, reflet de l’univers.
Accouplant à jamais, le porteur de la bague

D’un souvenir passé, à la femme de son cœur.
-Quittons tout sans regret. Me dit ma bien aimée.
-Brûlons cette part de vie, volons vers le bonheur.
Qu’à nouveau des ses cendres, il puisse se ranimer.

Ce qui fut dit, fut fait. Ma Jeanne fit un bûcher
Où elle y mit le feu enflammant son auberge
Pour refaire une vie, sans qu’elle fut entachée,
Mystifiant l’ennemi tout en prenant le large.

Nous pouvions voir au loin l’incendie sur la grève.
Agrippée à mon bras, les yeux baignés de larmes,
Par peur de l’avenir, où cette vie qui s’achève… ?
De tout ce grand chagrin se dégageait du charme.

J’honorais son courage, la preuve de son amour.
Emportant l’essentiel du plus près de son cœur,
Elle souffla vers son île un baiser sans-retour.
Faisant signe vers la mer, elle cacha sa douleur.

Je lui massais la nuque pour dénouer son corps,
Mais elle fit demi-tour pour épouser le mien,
S’approcha de mes lèvres, que j’offris sans effort,
Inutile de vous dire, que j’étais mieux, que bien.

Moteur à plein régime nous nous laissions mener.
Toute l’expérience de Paul n'était plus à prouver
Maîtrisant son bateau sans qu’il soit malmené.
Nous ne vîmes plus la côte, nous aurait-il sauvés…?

Je sortis de ma poche, d’une grande timidité
Un des poèmes écrit à l’encre de mon sang,
Qui lui parlait de haine, d’amour, fidélité.
Stabilités contraires, nées du yin et du yang

Je lui tendis l’écrit, elle le prit en cadeau
Esquissant un sourire et des yeux étonnés.
J’étais le grand frisson, qui parcourait sa peau
Quand elle se mit à lire de sa voix passionnée.



JE PLEURE A CŒUR OUVERT

Je pleure à cœur ouvert,
Ouvert et sans défense,
Défense de te revoir,
Te revoir mon aimée,
Mon aimée, mon amour,
Amour que j’ai écrit,
Écrit avec mon sang,
Sang sur papier veiné,
Veiné comme une feuille,
Feuille ô combien fragile,
Fragile comme une femme,
Femme sans qui je ne suis,
Ne suis rien, mais que j’aime
Que j’aime à cœur perdu…

De Chris….à Jeanne, pour toujours à jamais…

Yvon Le 27/02/07 N° 13 et FIN……


 
Ténébreux solitaire


T'aimer restera mon plus beau secret, joyaux inéstimable
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
20 poèmes Liste
76 commentaires
Membre depuis
16 février 2007
Dernière connexion
9 juin 2011
  Publié: 5 mars 2007 à 11:47 Citer     Aller en bas de page

BRAVO pour ce somptueux poème, si magnifique ...évoquant tant de sentiments différents les uns les autres mais si forts...
C'est un régal de lire une telle oeuvre.

  ténébreux solitaire
Joey


Ce ne sont pas les choses qui nous troublent, mais nos opinions (Epictète)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
1437 commentaires
Membre depuis
19 février 2007
Dernière connexion
25 novembre 2020
  Publié: 5 mars 2007 à 11:57 Citer     Aller en bas de page

Bravo à toi pour ce poème long, mais que l'on a grand plaisir à lire et duquel on a peine à décrocher !
Puis-je me permettre.. ?

"Nous pûmes voir de très loin, l’incendie sur la grève."
"très" est-il supprimable pour un alexandrin ? (il m'a titillé l'oreille désolé !).
Et concernant toutes ces césures par ponctuation, cela donne un bon rythme, mais parfois j'ai peur que certaines soient de trop... enfin là encore au vu de l'écrit, je ne veux pas être donneur de leçon ! Juste une suggestion de lecteur, et ta réponse me permettra d'avoir ton point de vue d'ailleurs.
Ceci dit et je me répète, j'ai beaucoup apprécié cette histoire d'amour ainsi que le talent.

Amicalement,
Jonathan

 
James


La vie est la cruauté de la mort (James)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
13 poèmes Liste
23541 commentaires
Membre depuis
4 octobre 2006
Dernière connexion
5 juillet 2020
  Publié: 5 mars 2007 à 19:15 Citer     Aller en bas de page

sans aucun doute c'est super cette poésie et la fin
je nomine j'ai adoré cette lecture merci Yvon pour ce merveilleux partage

mes amitiés james

  Membre de la Société des poètes Français.
LE PASSANT


La plume peut être l'arme de nos révolte comme son encre peut être l'arme de notre conscience THOMAS
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
124 poèmes Liste
3012 commentaires
Membre depuis
9 août 2006
Dernière connexion
23 décembre 2020
  Publié: 6 mars 2007 à 03:13 Citer     Aller en bas de page



Bonjour LACRIMA
Tout d'abord merci pour tes MP et aussi pour cette nomination,je suis touché...
Si tu as la patience de tout lire, peux-tu me dire ce que tu en penses?

A bientôt de te lire

 
LE PASSANT


La plume peut être l'arme de nos révolte comme son encre peut être l'arme de notre conscience THOMAS
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
124 poèmes Liste
3012 commentaires
Membre depuis
9 août 2006
Dernière connexion
23 décembre 2020
  Publié: 6 mars 2007 à 04:09 Citer     Aller en bas de page


Bonjour Ténébreux solitaire

Je suis ému et touché pour ces nominations à vrai dire je ne m'y attendais pas ça me me fait du bien surtout dans cette période difficile...

Merci à vous mes amitiés

__________________________________________

Bonjour Jonathan

Merci pour ton commentaire, merci aussi pour avoir tout lu...
Quand à ta réflexion que je trouve à propos, quoique je ne sois pas un spécialiste de alexandrins pour te donner un point de vu objectif, j'ai cherché à modifier la phrase par...

"Nous pouvions voir au loin, l'incendie sur la grève"

Que penses-tu de cette phrase?

Merci Jonathan pour m'avoir lu
Mes amitiés








 
LE PASSANT


La plume peut être l'arme de nos révolte comme son encre peut être l'arme de notre conscience THOMAS
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
124 poèmes Liste
3012 commentaires
Membre depuis
9 août 2006
Dernière connexion
23 décembre 2020
  Publié: 6 mars 2007 à 04:14 Citer     Aller en bas de page

Je suis comblé aujourd'hui par ces nominations ...

Merci James de m'avoir lu, j'apprécie ton passage ...

A bientôt pour te lire...

Mes amitiés

 
Little stella


La sensibilité de chacun, c' est son génie. BAUDELAIRE
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
84 poèmes Liste
1616 commentaires
Membre depuis
1er mars 2007
Dernière connexion
6 janvier 2012
  Publié: 6 mars 2007 à 04:33 Citer     Aller en bas de page

Des frissons d' émotion...et un travail remarquable...

Je reviendrai vous , c' est sûr !

Amicalement

  Little stella
LE PASSANT


La plume peut être l'arme de nos révolte comme son encre peut être l'arme de notre conscience THOMAS
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
124 poèmes Liste
3012 commentaires
Membre depuis
9 août 2006
Dernière connexion
23 décembre 2020
  Publié: 6 mars 2007 à 05:50 Citer     Aller en bas de page


Merci pour ton commentaire, il est vrai que j'ai beaucoup travaillé sur ces 13 poèmes et que je me suis fait un peu piéger par la demande, c'est toujours la fin qui est difficile à trouver, il est sûr que j'aurais pu continuer mais, j'ai d'autres projets en cours ...

Merci pour ton passage et au plaisir de te lire...

 
Galaad


Les mots sont le miroir de l'âme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
88 poèmes Liste
3532 commentaires
Membre depuis
22 septembre 2006
Dernière connexion
21 janvier 2018
  Publié: 6 mars 2007 à 15:46 Citer     Aller en bas de page

c est magnifique j en ai la chair de poule, j ai vraiment adoré.
je suis triste que cela soit fini j aurais aimer que cela ne s arrête jamais, je te remercie pour ce voyage magnifique au pied des vers que tu m as offert.
je nomine et a travers celui ci je nomine les 12 autres.

merci

amitié
Tristan

 
Joey


Ce ne sont pas les choses qui nous troublent, mais nos opinions (Epictète)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
1437 commentaires
Membre depuis
19 février 2007
Dernière connexion
25 novembre 2020
  Publié: 6 mars 2007 à 16:15
Modifié:  6 mars 2007 à 16:16 par Joey
Citer     Aller en bas de page

------
Quand à ta réflexion que je trouve à propos, quoique je ne sois pas un spécialiste de alexandrins pour te donner un point de vu objectif, j'ai cherché à modifier la phrase par...

"Nous pouvions voir au loin, l'incendie sur la grève"

Que penses-tu de cette phrase?
------


ha oui en effet ça sonne mieux !
Je ne suis pas expert mais une personne ici (que j'apprécie beaucoup, et oui elle se reconnaîtra )
m'a expliqué quelques règles utiles concernant l'alexandrin.

Enfin ce que j'ai appris dernièrement est (1) qu'il fallait éviter de faire peser un 'e' final à l'hémistiche pour une meilleure musicalité, (2) sachant aussi qu'il n'est pas élidé avant la virgule.
Ce sur quoi je butte toujours dans ce poème est la ponctuation qu'on retrouve beaucoup, les points en fin de vers me font marquer un temps d'arrêt... du coup j'ai une impression de lecture un p'tit peu hachée si j'en tiens compte. Dans ton vers modifié, marque tu le temps d'arrêt en milieu ?

Mais là encore je ne suis pas expert, je partage juste mon avis de lecteur

Bonne continuation, au plaisir de te relire !
Amitiés poétiques

Jonathan

 
LE PASSANT


La plume peut être l'arme de nos révolte comme son encre peut être l'arme de notre conscience THOMAS
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
124 poèmes Liste
3012 commentaires
Membre depuis
9 août 2006
Dernière connexion
23 décembre 2020
  Publié: 6 mars 2007 à 17:10 Citer     Aller en bas de page


Merci galaad pour ta fidélité et aussi pour cette nomination, ta tristesse me touche je ne sais comment faire, je pourrais effectivement continuer car il y a matière à le faire et peut être que je continuerai ou je ferai une suite si j'ai de la demande, enfin on verra...

Galaad tu es un poète que j'apprécie beaucoup et tes écrits me passe prés du coeur...

Merci mon ami

A très bientôt à te relire...

 
Guid'Ô


« On finirait par devenir vraiment fou, ou par mourir, si on ne pouvait pas pleurer. »
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
247 poèmes Liste
16145 commentaires
Membre depuis
20 août 2005
Dernière connexion
10 août 2020
  Publié: 7 mars 2007 à 12:43 Citer     Aller en bas de page

  [IMG]https://img4.hostingpics.net/thumbs/mini_372043IMG1731.jpg[/IMG]
LE PASSANT


La plume peut être l'arme de nos révolte comme son encre peut être l'arme de notre conscience THOMAS
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
124 poèmes Liste
3012 commentaires
Membre depuis
9 août 2006
Dernière connexion
23 décembre 2020
  Publié: 7 mars 2007 à 13:24 Citer     Aller en bas de page


Merci,merci,m-----------------------ci mon ami Guido pour ces nominations j'en rougis


A bientôt à te lire

 
okana


Plume légère, aquarelle du coeur, partager mon bonheur, sur la page de mes douceurs.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
193 poèmes Liste
7801 commentaires
Membre depuis
20 janvier 2007
Dernière connexion
30 décembre 2012
  Publié: 11 mars 2007 à 04:43 Citer     Aller en bas de page

Bien oui une autre nomination pour ce poème écrit avec beaucoup d'amour plaisir de vous relire.Okana

  Nicole chaput. *Okana *...
LE PASSANT


La plume peut être l'arme de nos révolte comme son encre peut être l'arme de notre conscience THOMAS
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
124 poèmes Liste
3012 commentaires
Membre depuis
9 août 2006
Dernière connexion
23 décembre 2020
  Publié: 11 mars 2007 à 09:25 Citer     Aller en bas de page


Merci Okana pour la nomination je suis touché

A bientôt poétesse...

 
(...) Cet utilisateur est un membre privilège

Impossible d'afficher l'image
De deux choses Lune.. l'autre c'est le soleil... (Prévert)
   
Statut: Hors ligne
Statistiques de l'utilisateur
253 poèmes Liste
12928 commentaires
Membre depuis
24 mai 2005
Dernière connexion
4 novembre 2009
  Publié: 11 mars 2007 à 13:13 Citer     Aller en bas de page

La boucle est bouclée...

Je voulais juste dire, pour avoir lu chaque partie, depuis le tout début, qu'au-delà de l'histoire, j'y ai retrouvé tout ce que j'aime.. L'évocation d'un décor (atmosphère) finement planté, sans pourtant trop en révéler.. juste laisser une certaine part d'imagination à partir d'un détail.. Des parfums, des sensations, des émotions.. Tout ce qui peut entraîner le lecteur vers un merveilleux voyage... Tous les ingrédients étaient réunis pour cela, et ton Phénix n'en brille que mieux !

Merci Yvon, ce fut un réel plaisir de te lire..

  Si l'amour s'écrivait avec des grains de sable, j'en écrirais des plages et des plages...
Andjik
Impossible d'afficher l'image
Le sucre ne vaut rien lorsque c'est le sel qui vous manque.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
179 poèmes Liste
5972 commentaires
Membre depuis
21 mai 2004
Dernière connexion
11 juillet 2020
  Publié: 11 mars 2007 à 17:05 Citer     Aller en bas de page

Un tunnel par delà les âges et les soupirs, pour ceux qui sont convaincus par la justesse de leur amour. Un tunnel vers l'île de jouvence, où l'on se repose de nos heurts avec ceux qui nous aiment !

Le phénix a pris sont envol en ses mots, il faut le croire !

Une petite critique toutefois, c'est au niveau du chiasme dans le poème qui joint ton poème. Je trouve que les mots répétés alourdissent un peu le rythme. La lecture est beaucoup plus fluide lorsque les vers s'enchaînent sans que le dernier mot ne soit répété !

J'ai aimé ma lecture !

Amicalement

Yvano

  J'aurais voulu que tu voies l'homme que je suis devenu.
LE PASSANT


La plume peut être l'arme de nos révolte comme son encre peut être l'arme de notre conscience THOMAS
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
124 poèmes Liste
3012 commentaires
Membre depuis
9 août 2006
Dernière connexion
23 décembre 2020
  Publié: 11 mars 2007 à 19:04 Citer     Aller en bas de page


Ah!mon Amie ton commentaire me touche au plus profond du coeur, il ne peut me faire plus plaisir...
Cette histoire fut construite au fur et à mesure de mes poèmes, il est certain qu'il me fallait garder la trame et trouver une fin qui tienne la route, je suis heureux que cela t'ait plu...

Je ne peux m'empêcher de te remercier encore pour ta patience et tes corrections...

A très bientôt

 
LE PASSANT


La plume peut être l'arme de nos révolte comme son encre peut être l'arme de notre conscience THOMAS
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
124 poèmes Liste
3012 commentaires
Membre depuis
9 août 2006
Dernière connexion
23 décembre 2020
  Publié: 11 mars 2007 à 19:11 Citer     Aller en bas de page


Yvano merci pour ton passage et je suis d'accord avec toi pour le dernier poème, c'était un essai... je pense que je le reprendrai...
j'ai apprécié ta critique...elle est constructive merci

A bientôt à te lire...

Mes amitiés

 
okana


Plume légère, aquarelle du coeur, partager mon bonheur, sur la page de mes douceurs.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
193 poèmes Liste
7801 commentaires
Membre depuis
20 janvier 2007
Dernière connexion
30 décembre 2012
  Publié: 12 mai 2007 à 21:47 Citer     Aller en bas de page

: Pour avoir été au bout de l'histoire
je sais que ça demander beaucoup de travail et de création selon l'inspiration.Un gros coup de coeur et bravo.Okana.

  Nicole chaput. *Okana *...
Page : [1] 2 :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 2526
Réponses: 28
Réponses uniques: 13
Listes: 0 - Voir

Page : [1] 2

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0516] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.