Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 14
Invisible : 0
Total : 14
13153 membres inscrits

Montréal: 6 déc 21:34:17
Paris: 7 déc 03:34:17
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Poèmes par thèmes : Rubrique exceptionnelle : "13 novembre" :: Relever le défi du vivre ensemble... Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Samira Poétesse Cet utilisateur est un membre privilège
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
22 poèmes Liste
157 commentaires
Membre depuis
8 mai 2013
Dernière connexion
5 août
  Publié: 22 nov 2015 à 14:46
Modifié:  22 nov 2015 à 22:24 par Shaim
Citer     Aller en bas de page

Pour relever ce challenge du vivre ensemble...


Le "décomplexage" se devrait d'être une priorité absolue pour que ne demeurent plus aucune blessure ni rancoeur dans les coeurs de tous !

Pour cela, au lieu de persister dans un attentisme et un immobilisme dangereux, il faut que chacun aille à la rencontre de l'autre et apprenne à faire un travail sur soi pour laisser tomber ses à-priori et faire ce chemin pour construire une base solide de reconnaissance de l'autre sans croire qu'on va laisser tomber pour autant une partie de son identité...

Il faudra veiller également à considérer l'autre comme son égal et ne pas l'ostraciser parce que certains aspects de ses pensées ou de son mode de vie ne coïncident pas avec les miennes. La société occidentale, en effet, a fait des "progrès" toutefois sa société n'est pas tout aussi parfaite que cela. Il y a une crise d'identité majeure dans ce pays.

On me dit que toutes les vagues d'immigration en France se sont toutes bien passées sauf pour les arabes et les noirs. Les immigrations européennes se sont bien passées, enfin plus ou moins, parce que le socle chrétien et le mode de vie était plutôt semblable à celui de la France.

On me parle de liberté de la femme. Nous sommes d'accord à 100 % : le corps de la femme est libre d'être ce qu'il veut ! Elle est libre de penser ce qu'elle veut, de croire ou non, d'être sexy ou non, d'être couverte de tatouages. Je me rappelle que la femme vers la toute fin des années 70 début 80, elle avait une classe folle ! Elle me manque d'ailleurs ! Mais elle avait sa culture française, son identité française et non ce pastiche ridicule que nous avons à l'heure actuelle de la culture américaine où le trash est une norme ! Maintenant, est-ce qu'on peut m'expliquer pourquoi tant de femmes occidentales se convertissent à l'islam s'il y a à ce point une humiliation de l'identité de la femme ? Toutes ne finissent pas kamikazes ou terroristes et sont heureuses de leur identité et française et musulmane. Chez nous les arabes, l'islam est plus une culture de famille, mes parents étaient musulmans, donc plus ou moins je le serai en grandissant...

Deuxième point, je me rappelle de nos programmes télévisés qui, autrefois, cherchaient à éduquer un peuple, de ces vrais débats politiques, de ces Balavoine, Coluche qui posaient des questions tellement vraies mais qui n'ont jamais eu la réponse escomptée ! Maintenant, on gargarise l'égo de l'homme pour qu'il brille d'une lumière artificielle...

La mondialisation a effacé l'humanité. On ne jure que par un morceau de papier de valeur incertaine.

Tout cela pour revenir à ce cheminement et la société qu'on voudra créer. Est-ce que ce bout de chiffon de vos compatriotes françaises est autant rédhibitoire pour apprécier la femme qui est en dessous de lui, ou peut-on gratter et voir que nous avons tellement de choses en commun ? Nous aimons nos enfants, nous voulons voir un monde meilleur pour eux, nous aimons la bonne chair, les bons petits plats qu'on partage autour d'une table, les sorties entre amis, les séries, les livres, etc, etc...

Si j'ai cette facilité de réflexion, de débat et de critique, c'est parce que la France m'a permise en étant jeune de pouvoir avoir accès à notre culture, à avoir des professeurs qui savaient également nous pousser dans nos retranchements pour nous aider à avoir cette capacité d'analyse, etc, etc... Maintenant, l'éducation nationale ne donne plus de moyens à l'école d'être ce qu'elle doit être. Aussi, les écoles privées ont pris ce relais et fournissent cet accès à une éducation de meilleure qualité, car l'exigence est plus élevée...Et donc, notre si belle culture se trouve de plus en plus réduite à une antiquité poussiéreuse...
Je le constate parce que j'ai une fille en 3è et leurs programmes en sciences humaines et culturelles sont loin de ce que j'avais comme richesse de contenu ! Aussi, si on apporte la culture à cette population jeune, il est certain que cela aura un impact fort sur leurs esprits !
Et puis, il y a une chose assez dérangeante pour moi lorsqu'un étranger devient Français à la mairie. Pourquoi nous propose-t-on si on veut changer de nom ? Est-ce que Mohamed ne peut pas être aussi beau et honorable que Jean ou Philippe pour être un prénom qui résonne Français ?
Autre chose, pourquoi la barbe d'un Mohamed est un symbole d'exclusion, alors que chez les hipsters, c'est une mode élégante et super masculine ?

A propos de la mixité et du vivre ensemble. J'ai lu un article très intéressant de Sarah Roubato.

"On nous raconte qu’on a été attaqués parce qu’on est le grand modèle de la liberté et de la tolérance. De quoi se gargariser et mettre un pansement avec des coeurs sur la blessure de notre crise identitaire. Sauf qu'il existe beaucoup d’autres pays et de villes où la jeunesse est mixte, libre et festive. Vas donc voir les terrasses des cafés de Berlin, d’Amsterdam, de Barcelone, de Toronto, de Shanghai, d’Istanbul, de New York !

On a été attaqués parce que la France est une ancienne puissance coloniale du Moyen-Orient, parce que la France a bombardé certains pays en plongeant une main généreuse dans leurs ressources, parce que la France est accessible géographiquement, parce que la France est proche de la Belgique et qu’il est facile aux djihadistes belges et français de communiquer grâce à la langue, parce que la France est un terreau fertile pour recruter des djihadistes.

Oui je sais, la réalité est moins sexy que notre fantasme. Mais quand on y pense, c’est tant mieux, car si on a été attaqué pour ce qu’on est, alors on ne peut pas changer grand chose. Mais si on a été attaqué pour ce qu'on fait, alors on a des leviers d’action :

- S'engager dans la recherche pour trouver des énergies renouvelables, car quand le pétrole ne sera plus le baromètre de toute la géopolitique, le Moyen-Orient ne sera plus au centre de nos attentions. Et d'un coup le sort des Tibétains et des Congolais nous importera autant que celui des Palestiniens et des Syriens.
- S'engager pour trouver de nouveaux modèles politiques afin de ne plus déléguer les actions de nos pays à des hommes et des femmes formés en école d'administration qui décident que larguer des bombes, parfois c'est bien, ou qu'on peut commercer avec un pays qui n'est finalement qu'un Daesh qui a réussi.
- Les journalistes ont montré que les attentats ont éveillé des vocations de policiers chez beaucoup de jeunes. Tant mieux. Mais où sont les vocations d’éducateurs, d’enseignants, d’intervenants sociaux, de ceux qui empêchent de planter la graine djihadiste dans le terreau fertile qu’est la France ?"

[...]

"Ma mixité, ce sera d’aller à la rencontre de gens vraiment différents de moi. Des gens qui vivent à huit dans un deux pièces, peu importe leur origine et leur religion. Des enfants dans les hôpitaux, des détenus dans les prisons. Des vieilles femmes qui vivent seules. De ce gamin de douze ans à l'écart d'un groupe d'amis, toujours rejeté parce qu'il joue mal au foot, qui se renferme déjà sur lui-même. Des ados dans les banlieues qui ne sont jamais allés voir une pièce de théâtre. Ceux qui vivent dans des petits villages reculés où il n'y a plus aucun travail. Les petits caïds de carton qui s'insultent et en viennent aux mains parce que l'un n'a pas payé son cornet de frites au McDo. D'habitude quand ça arrive, qu'est-ce que tu fais ? Tu tournes la tête, tu ris, tu te rassures avec un petit "Et ben ça chauffe !" et tu retournes à ta conversation. Si tous ceux qui ont répondu à l'appel Tous en terrasse ! décidaient de consacrer quelques heures par semaine à ce type d'échange... il me semble que ça irait déjà mieux. Ça apportera à l'humanité sans doute un peu plus que la bière que tu bois en terrasse."

Latifa ibn Ziaten, maman d'un des soldats tué par Mérah a dit cette chose frappante d'ailleurs lors d'une interview à la suite de la remise du Prix Chirac :

"Sans note, en larmes et portant son voile noir et blanc, elle s’est élevée contre ces classes composées à «95% d’enfants d’origine maghrébine» dans les banlieues. «Ils ne peuvent pas avancer, s’intégrer, aimer la France. Pour aimer la France, il faut leur tendre la main, il faut la diversité, il faut la mixité», insiste celle qui milite depuis trois ans pour le dialogue culturel et interconfessionnel. «Mon fils est mort debout et je reste debout à chaque fois que je témoigne.»"

Et des initiatives comme celles de cette maman courage, il y en a partout dans la France mais elles sont seules, sans que l'Etat ne les accompagne et ne les aide ! Pourtant, du courage, cette mère de famille n'en manque pas. «Il faut aider les jeunes à sortir de leur vie sans avenir. Dans leur quartier, rien ne s'offre à eux hormis le football et le kebab» déplore la militante. Elle plaide pour aider ces cohortes de jeunes à reprendre le chemin d'une formation, d'une remise à niveau pour au final trouver un emploi et sortir du ghetto. Avec ses mots simples et touchants, elle a demandé «aide» et «soutien» au président François Hollande pour «continuer son combat» et rester «debout». Car aujourd'hui, son association manque de moyens. Son bureau n'a pas de toilettes et malgré des demandes répétées aux autorités politiques et administratives «rien n'avance». «Pour aller aux toilettes nous allons au café en face. C'est comme si l'état ne s'intéressait pas à notre combat» a expliqué Latifa Ibn Ziaten à La Dépêche.

Tout cela pour dire que ce n'est plus uniquement que dans les mains des Français d'origine maghrébine que la solution se fera, mais par un travail qui soit réellement commun !

Il va falloir que nous fassions toutes et tous ce chemin vers l'autre, et aussi abolir ce système de finance qui fagocite l'humain à un être consommateur, pour qu'on soit acteurs de la vie en commun ! Une relation est faite de compromis et non de rapports de force !

  ]La Sanctuaire[
Jean-Claude Glissant
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
77 poèmes Liste
1536 commentaires
Membre depuis
19 avril 2013
Dernière connexion
21 novembre
  Publié: 23 nov 2015 à 06:58 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Sanctuary !

  Il y aura sûrement un changement des mentalités vers un progrès de civilisation. Ça prendra encore quelques générations avant de se réaliser. Mais voilà, certains sont plus pressés que d'autres. Ils veulent un changement à effet immédiat. Alors ils posent des bombes, et mitraillent à tout va. Déjà, on peut voir par cette attitude, que eux, ne nous offriront pas une société parfaite. Juste et égalitaire.
  Peut-être qu'un jour toutes les femmes dans le monde seront voilées. Non pas forcément du fait de ces gens là. Mais par l'évolution des sociétés. Qui toujours instillent la peur. La peur de l'autre. " La peur de la femme pecheresse. La tentatrice qu'il faut brider. Celles qui nous prend nos emplois... ". Quoiqu'il en soit, elles s'enfermeront dans un système que des hommes ont déjà créés pour elles. Ces mêmes hommes qui auront l'autorité pour choisir celles qu'ils préfèrent, et les cacheront aux yeux des autres. Tu connais l'humain aussi bien que moi.
  Mais de quel voile est-il question ? Celui qui marque une identité culturelle, qui se partage dans un sourire, sans vouloir convertir à tout prix ? Ou celui qui nie jusqu'à l'identité même de la personne au sein de la société ? Beaucoup se convertissent. Par goût d'exotisme. Par peur de l'avenir. Certains vont vers l'Islam, d'autres vont vers les Témoins de Jehovah, vers le Bouddhisme... Mais celui qui sait ce qu'il est, ne change pas.
  Et puis, quelle société voulons-nous ? Celle qui nous dit : " Tu es libre de faire ce que tu veux. Mais dans le système que je t'impose ". Mais le système se sent toujours en danger. Alors il restreint toujours plus les libertés individuelles. Les dictatures, les démocraties et les religions fonctionnent toutes de la même façon. Car elles ont toutes peur de s'effondrer. Et elles vont chercher parmi la masse des humains, ceux qui serviront au mieux leurs intérêts. Et c'est toujours les plus pauvres, les moins éduqués, qui servent de chairs à canons. Jusqu'à se faire exploser. Ou servent à embellir la devanture : " voyez on est plus d'un milliard de... rejoignez nos rangs ou... mourrez ". Franchement, Sanctuary, l'humain me fatigue. Il n'est pas seulement question de religion ici, mais de systèmes de pensées dans lesquels s'enferme l'Homme.
  Le jour où l'humanité saura vraiment ce qu'elle est, elle ne se dira plus : je suis catholique. Je suis marxiste. Je suis un homme ou une femme... Quand l'humanité se dira : je suis, la vie qui coule en chaque chose et chaque être. Alors là, elle pourra avancer vers un progrès véritable.

Merci à toi et à bientôt !

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 888
Réponses: 1
Réponses uniques: 1
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0463] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.