Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 41
Invisible : 0
Total : 41
13119 membres inscrits

Montréal: 23 avr 04:44:00
Paris: 23 avr 10:44:00
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: enfer Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Avertissement

Ce texte peut ne pas convenir à certains lecteurs.



Page : [1] :: Répondre
Lis tes ratures

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
400 poèmes Liste
1054 commentaires
Membre depuis
19 décembre 2017
Dernière connexion
20 mars
  Publié: 6 août 2011 à 13:10
Modifié:  6 août 2011 à 13:40 par FeudB
Citer     Aller en bas de page

au cimetière des clous
une omoplate profane une bretelle
et la lune rouille
comme le fer des poubelles

j'ai trouvé une ordure
à l'intérieur d'une peau
elle longe les veines d'un mur
comme un lierre macho

il pleut des serpents
sur la gouttière des suppliques
demain matin sera blanc
comme un venin amnésique


je me suis vêtu de ton absence
et trouvant ton ventre froid
au bout de l'abstinence
je l'ai poignardé de moi...

 
Marcel42


Le poète est un collectionneur de mots. Dans son album, chacun devient une fleur imaginaire.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
280 poèmes Liste
6292 commentaires
Membre depuis
18 mars 2011
Dernière connexion
27 octobre 2017
  Publié: 7 août 2011 à 10:13 Citer     Aller en bas de page

Une fois encore un poème très original qui nous emporte dans cet univers si particulier qui est le votre.
Bravo.
Cordialement,
Marcel.

  Marcel
Lis tes ratures

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
400 poèmes Liste
1054 commentaires
Membre depuis
19 décembre 2017
Dernière connexion
20 mars
  Publié: 8 août 2011 à 14:38 Citer     Aller en bas de page

romain,marcel,vous revenez de l'enfer et je vous félicite.
thiéfaine ? on me l'a déjà dit.
il me manquera toujours son sens du rythme.
bon,je vous laisse,j'ai des crapauds a faire frire.

mandrinmodern

 
Lis tes ratures

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
400 poèmes Liste
1054 commentaires
Membre depuis
19 décembre 2017
Dernière connexion
20 mars
  Publié: 29 août 2011 à 13:33 Citer     Aller en bas de page

que cet univers soit le lit de votre oeil.

mandrinmodern

 
mon ange


On ne peut hair que là où on a aimé et où en dépit de toutes dénégations on aime toujours
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
31 poèmes Liste
647 commentaires
Membre depuis
12 août 2011
Dernière connexion
23 août 2012
  Publié: 6 sept 2011 à 02:13 Citer     Aller en bas de page

Très belle lecture

  Respecter toujours autrui si vous voulez qu'il en soit ainsi pour vous aussi
Mr Barnabooth


Je suis mon régicide et ma propre victime
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
47 poèmes Liste
1543 commentaires
Membre depuis
27 novembre 2008
Dernière connexion
2 août 2013
  Publié: 8 sept 2011 à 11:16 Citer     Aller en bas de page

Un enfer qui a du ventre et de la gueule !

  Si tu copy mes textes, je te casse la gueule ! ... Right, mec ?
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 938
Réponses: 5
Réponses uniques: 4
Listes: 1 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0423] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.