Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 531
Invisible : 0
Total : 532
· Soliste
13169 membres inscrits

Montréal: 14 déc 17:20:42
Paris: 14 déc 23:20:42
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Poèmes par thèmes : Rubrique exceptionnelle : "13 novembre" :: Paris Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Avertissement

Ce texte peut ne pas convenir à certains lecteurs.



Page : [1] :: Répondre
Dream75116

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
3 poèmes Liste
0 commentaires
Membre depuis
24 novembre 2015
Dernière connexion
5 janvier 2016
  Publié: 27 nov 2015 à 10:47
Modifié:  9 déc 2015 à 04:21 par Eliawe
Citer     Aller en bas de page

Mais aujourd'hui j'ai entendu des sirènes, je suis parti voir à la fenêtre et j'ai vu des gros camions noir et une dizaine de voitures de police à la suite sans vous mentir j'ai eu peur, peur à cause de tous ces derniers événements et ce soir, cette sirène résonne encore en boucle dans ma tête, et malheureusement cette peur qui s’installe peu à peu dans mon quotidien et peut-être aussi dans la vôtre mise en place par une minorité de gens complètement perdus dans le but de détruire un monde, de détruire mon Paris cette merveilleuse ville dans laquelle j'ai grandi. Ces tortionnaires qui tuent pour aucune raison valable, bande de mécréants qui se cachent derrière une religion et derrière une idéologie bidon pour assouvir leur barbarie !!! Bande d’inconscients et de petits ignorants je suis tellement attristé qu'ils arrivent à faire régner un climat de peur dans ma ville que j'aime tant que des innocents soient tués alors qu'ils ne prenaient qu'un café, j'ai envie de dire à vous tous mes amis faites attention à vous mais cela peut arriver à n'importe quel moment, j'espère qu'une bonne étoile vous protégera où que vous soyez car malheureusement ils frappent dans divers endroits et à tous ces gens qui accomplissent des actes racistes en ces temps durs sur des gens qui n'ont rien à voir juste car ils portent un signe religieux sous lequel ces connards se cachent pour encore une fois défendre leur connerie me désolent beaucoup ! Car vous aussi je vous place dans la case des mécréants/ignorants.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 391
Réponses: 0
Réponses uniques: 0
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0388] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.