Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 386
Invisible : 0
Total : 386
13166 membres inscrits

Montréal: 12 déc 22:44:59
Paris: 13 déc 04:44:59
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Poèmes par thèmes : Rubrique exceptionnelle : "13 novembre" :: Seul toi et moi... Et les autres Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Plume éphémère
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
12 poèmes Liste
69 commentaires
Membre depuis
18 février 2015
Dernière connexion
18 juillet
  Publié: 3 déc 2015 à 20:52
Modifié:  11 juin 2017 à 10:42 par Plume éphémère
Citer     Aller en bas de page

Hommage aux victimes du 13 Novembre 2015


Seul toi et moi… Et les autres

Comme à ton habitude tu avais commandé un café gourmand
Et moi pour choisir j'étais toujours aussi lent
Mais ces moments passés que l'on trouvait plutôt banals
Semblait former tout compte fait un quotidien idéal

A ce café assis avec toi, je me sentais si bien
Cette annonce que tu m'avais révélée en me tenant la main
Me fit passer du statut d'un simple homme à statut de père
Et cela me remplie de joie et me rendit fier

A ce café une partie de notre union s'était déroulée
Tellement de magnifiques moments que l'on a partagé
Assis auprès de toi amoureusement et t'ayant aimé
Jamais je n'aurai cru que je finirais par te perdre à tout jamais

Soudain des cris tout autour, au loin j’aperçois des fous
A la suite d’un bruit assourdissant je m’effondrai et toi à ton tour
Comment me dire qu’à tout jamais, de toi, je serai éloigné
J’essayais de te calmer mais c’était terminé tu t’étais déjà envolé

Un silence pesant après ce vacarme assourdissant
De nombreuses âmes se sont envolées ce soir là et pour autant
Pas une seule ne méritaient une telle fin aussi brutale
Des êtres pleins de vie amoureux d'une liberté sans gilet par balle

Seul toi et moi on ne voit plus personne
Cette ambiance plane et donne
Du blues au cœur... Qui saigne à cause de leur faute
Seul toi et moi... Et tous les autres...


Je sais qu'il est un peu tard pour poster un poème sur ce qu'il s'est passé mais j'ai préféré attendre en le conservant quelques temps. Et en le postant maintenant j'espère que vous ne vous direz pas que je souhaite faire rappeler volontairement ce qu'il s'est passé, pas du tout, mais je me sentais obliger d'écrire quelque chose et de vous le faire partager. Il reste simple mais la volonté est là.

Merci à vous.

  Ne regardons pas derrière nous, c'est ce qui se passe devant qui est important
Plume éphémère
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
12 poèmes Liste
69 commentaires
Membre depuis
18 février 2015
Dernière connexion
18 juillet
  Publié: 4 déc 2015 à 09:53 Citer     Aller en bas de page

Citation de athena 38540
peu de mots pour commenter le ressenti de ce jour là, un texte qui donne la sensation d'être sur place Merci pour eux Kris




Oui c'est ce que j'ai essayé de faire passer.
Merci Athena, bisous

Plume éphémère.

  Ne regardons pas derrière nous, c'est ce qui se passe devant qui est important
ticia


petit ange qui me guide, ne m abandonne pas
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
57 poèmes Liste
1510 commentaires
Membre depuis
11 octobre 2011
Dernière connexion
22 janvier
  Publié: 4 déc 2015 à 11:29 Citer     Aller en bas de page

Ne pas les oublier c'est comme les faire revivre encore un petit peu..
Merci pour eux
Amitiés

  aime la vie même si elle te deçoit
Plume éphémère
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
12 poèmes Liste
69 commentaires
Membre depuis
18 février 2015
Dernière connexion
18 juillet
  Publié: 4 déc 2015 à 13:07
Modifié:  4 déc 2015 à 13:08 par Plume éphémère
Citer     Aller en bas de page

Citation de ticia
Ne pas les oublier c'est comme les faire revivre encore un petit peu..
Merci pour eux
Amitiés



Oui voilà, merci pour ton commentaire.

Avec plaisir.

Amitiés

Plume éphémère.

  Ne regardons pas derrière nous, c'est ce qui se passe devant qui est important
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 744
Réponses: 3
Réponses uniques: 2
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0312] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.