Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 16
Invisible : 0
Total : 19
· FREDER · Tychilios
Équipe de gestion
· Catwoman
13153 membres inscrits

Montréal: 7 déc 02:44:04
Paris: 7 déc 08:44:04
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes par thèmes : Les Éphémères (janvier 2016) : "Ombres Chinoises" :: La candid(e)(r)ature Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
692 poèmes Liste
14864 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
6 décembre
  Publié: 12 jan 2016 à 05:11
Modifié:  16 jan 2016 à 17:57 par Emme
Citer     Aller en bas de page

Oswaldo Montenegro - Bandolins
Nom du site


Les raccourcis prolongent l'attente
les claires annonces brûlent ton âme...

À trop montrer on perd aussi notre mystère
et toi, belle qui ose
sans le comprendre
tu te transformes
mais juste en "chose"

Veux-tu nourrir l'homme railleur
le mitrailleur de grandes promesses
vagabond accompli
qui sait fuir
quand l'attention et la dévotion
sont la prémisse ?

Mais joue encore
ta vie de pétale à la chasse du vent
des ombres chinoises
seront le don d'un grand futur
sans la présence d'un vrai aimant



Ce poème est né en 7 minutes...trop d'input, peut-être pour ces ombres chinoises... sourire




  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Jean-Louis


La vie, ce que l'on en fait, est comme un jardin...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
150 poèmes Liste
4207 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
6 décembre
  Publié: 13 jan 2016 à 12:46 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Galatea belga

Tout dans ce poème nous invite à en pénétrer le sens. Rien n'est facile.
Déjà dans le titre : La Candidature: je suis candidate à jouer ma vie....
La Candide rature : Naïve ou crédule il faudra effacer , remplacer......

Il faut garder sa part d'ombre même si on l'ignore. A trop se donner on se met en danger
surtout devant ces personnes qui sont comme des ombres; on les approche et bientôt elles ne sont plus là

Il ne se jouera bientôt que des illusions dans un théâtre d'ombres...sans la présence d'un vrai aimant.

J'ai relu plusieurs fois le poème et même si la poésie n'est pas dans les mots mais plus dans ce qu'ils deviennent quand il touche l'âme, elle
affleure bien par son mystère.

Amicalement
ulm47

Belle musique d'Oswaldo Montenegro que je découvre.

  Poésie, la vie entière
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
692 poèmes Liste
14864 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
6 décembre
  Publié: 13 jan 2016 à 13:12 Citer     Aller en bas de page

Citation de Ulm47
Bonsoir Galatea belga

Tout dans ce poème nous invite à en pénétrer le sens. Rien n'est facile.
Déjà dans le titre : La Candidature: je suis candidate à jouer ma vie....
La Candide rature : Naïve ou crédule il faudra effacer , remplacer......

Il faut garder sa part d'ombre même si on l'ignore. A trop se donner on se met en danger
surtout devant ces personnes qui sont comme des ombres; on les approche et bientôt elles ne sont plus là

Il ne se jouera bientôt que des illusions dans un théâtre d'ombres...sans la présence d'un vrai aimant.

J'ai relu plusieurs fois le poème et même si la poésie n'est pas dans les mots mais plus dans ce qu'ils deviennent quand il touche l'âme, elle
affleure bien par son mystère.

Amicalement
ulm47

Belle musique d'Oswaldo Montenegro que je découvre.



Merci , tu as bien compris la douleur qui empreigne ces mots...
La poésie , l'harmonie et la capacité de tenir fort et comprendre, je l'espère, arriveront aussi


galatea

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
ΛsρhyX


S'entailler du monde...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
16 poèmes Liste
127 commentaires
Membre depuis
20 décembre 2015
Dernière connexion
19 mars 2017
  Publié: 14 jan 2016 à 15:35 Citer     Aller en bas de page


On ressent la spontanéité de l'écriture, le sens en est à la fois dénudé et au-delà des mots.

 
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
692 poèmes Liste
14864 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
6 décembre
  Publié: 15 jan 2016 à 03:24 Citer     Aller en bas de page

Citation de AsphyX

On ressent la spontanéité de l'écriture, le sens en est à la fois dénudé et au-delà des mots.



ce n'est pas mon texte le plus aimé mais...

Merci pour avoir osé laisser un comment.



galatea

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
marchepascal


Le monde est en nous sommes le monde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
301 poèmes Liste
2581 commentaires
Membre depuis
23 mars 2011
Dernière connexion
7 décembre
  Publié: 24 jan 2016 à 02:25 Citer     Aller en bas de page

Voilà, de l'écriture automatique

Un écriture que ne cherche pas à expliquer juste à marquer les esprits...

Et puis nous parlons d'ombres chinoises furtives



Merci Lilia

    Le temps comme le vent passe et ne s’arrête jamais!!!
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
692 poèmes Liste
14864 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
6 décembre
  Publié: 24 jan 2016 à 03:49 Citer     Aller en bas de page

Citation de Marchepascal
Voilà, de l'écriture automatique

Un écriture que ne cherche pas à expliquer juste à marquer les esprits...

Et puis nous parlons d'ombres chinoises furtives



Merci Lilia



Marché... touché !!!

Bon dimanche cher ami !





lilia

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 699
Réponses: 6
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0315] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.