Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 4
Invités : 556
Invisible : 0
Total : 560
· ode3117 · ori · Allantvers · Tychilios
13153 membres inscrits

Montréal: 7 déc 10:16:38
Paris: 7 déc 16:16:38
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Olivier (ou Mourons ensemble ce soir) Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] 2 :: Répondre
Rouge


Ex-Érosion
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
68 poèmes Liste
4048 commentaires
Membre depuis
4 novembre 2006
Dernière connexion
8 décembre 2012
  Publié: 6 mai 2007 à 16:08
Modifié:  6 mai 2007 à 16:16 par (...)
Citer     Aller en bas de page

Mourons ensemble ce soir…

Hisser le pavillon de trêve
De ces secondes tant désirées
Renaître sans écorchures,
Pour de meilleurs lendemains…

Avec moi c’est tout ou rien,
Mais jamais pas assez,
On se fera notre arche de Noé
Partir en exil vers la terre promise,
Et on rira autant qu’en enfer
Juste parce qu’ici c’est interdit
Comme les insectes dans nos pommiers…

Et là-bas nos trop longs matins
Se feront un plaisir d’entamer nos automnes
Comme le bleu du ciel s’écourte et meurt,
Avant l’effondrement

Écoute, on nous appelle déjà,
Viens je t’en supplie…

Courons comme nous n’avons jamais couru
À travers ce qu’il y a de plus vrai…

J’aurais beau me mettre à genoux
T’implorer de me regarder
Ne serait-ce que quelques secondes…

Tu m’entends Olivier?

Je t’écrirais des pages et des pages
Tu ne saurais toujours pas m’écouter,
Je te chanterais
Je te chanterais…

Je t’en supplie,
Octroie-moi le plaisir
De savoir mon dernier souffle entre tes mains
Accorde-moi une dernière valse,
Où j’accorderais tes cordes de guitare…
Ne serait-ce qu’une fois
Les effleurer de ma main
Ou sentir ton souffle dans mon cou
Comme le vent de mai
Comme le vent
De mai…

Laissons nos couleurs s’agglomérer
S’antre-mêler sur la toile panoramique
De nos printemps à peine entamés

Laissons nos musiques
Se vouer à nos amours
Sans les analyser

Nos mains qui se glissent l’une dans l’autre
Nos mains qui se glissent…

Nos coffres de pirates
N’auront plus de trésors maudits
Nos boutiques à moitié-prix
Détrôneront leur panneau fermé
Pour le nouveau modèle ouvert

Juste ma tête sur ton épaule
Main dans la main…

Laissons nous aller
Au charme
D’un soir de pluie,
Imaginons nos gouttes
Éclore comme les bourgeons
Imaginons nos âmes
Bariolées de bruns
De tons dénichés
Dans l’éclat de tes yeux
Parce que nos cocons
Sont prêts à s’éroder,
Et parce que l’été prend forme
Du bout de ses doigts,
Mourons ensemble ce soir…

Parce qu’il n’y a rien à dire
Ni rien à faire de plus,
Mourons ensemble,
Pour prouver à l’amour
Qu’on peut déjouer ses jeux
Même les plus sournois…

Pour prouver
Que nos quelques saisons nous servent encore
Et qu’on espère les entailler,
Laisser notre marque dans l’érable
Comme il a laissé la sienne sur nos doigts…

Je t’aime
Je t’aime plus que le souffle du Nord a soufflé
L’hiver passé

Je ne veux qu’un baiser
Un seul
Qu’on regardera se consumer
Sur mes lèvres encore brûlantes de toi
Je ne veux qu’un regard
Un je t’aime dans tes yeux
Avant de m’émietter…

Mourons ensemble ce soir,
Je t’en conjure

Laissons nos cordes vibrer
Au son du dernier souffle…
Respirons pour de vrai maintenant,
Juste s’évader une dernière fois
Avant de partir pour de bon,
Nos cœurs écorchés suspendus à la toiture
Et nos souvenirs
Tailladés dans la paume de nos mains…

Bariolons nos tableaux
De couleurs sans intérêts,
Tromper ceux qui auront été trop lâches
Pour écouter nos aboiements…


28-29 Avril

P.S.: L'amour... c'est pas toujours l'amour vous savez... Faut bien prendre son inspiration quelque part... J'ai peut-être un peu exagéré les sentiments... un peu trop? Peut-être... Je n'sais pas... En même temps si j'ai écrit ça doit vouloir dire quelque chose... mais non... peut-être pas... N'empêche que Olivier, c'est un joli prénom quand même...

 
Guid'Ô


« On finirait par devenir vraiment fou, ou par mourir, si on ne pouvait pas pleurer. »
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
247 poèmes Liste
16111 commentaires
Membre depuis
20 août 2005
Dernière connexion
26 novembre
  Publié: 7 mai 2007 à 04:05 Citer     Aller en bas de page

Il n'y a de l'excès que dans l'excès


bien aimé personnellement

  [IMG]https://img4.hostingpics.net/thumbs/mini_372043IMG1731.jpg[/IMG]
Rouge


Ex-Érosion
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
68 poèmes Liste
4048 commentaires
Membre depuis
4 novembre 2006
Dernière connexion
8 décembre 2012
  Publié: 7 mai 2007 à 21:56 Citer     Aller en bas de page

Ys:
Si c'est sauvage... et rouge... et tzigane... Ça doit surement être bien alors! ()
(merci in-fi-ni-ment)


Alli:
La raison et la déraison... j'ai du mal à les dinstinguer ceux-là... D'ailleurs, qui peut vraiment le faire?
merci à toi ^^


Guido:
Pour l'excès, je suis spécialiste... excessive, dramatique, théâtrâle... 1-800-MES-EXCES (pff je suis nulle, ça marche pas du tout )


merci à vous 3, vous êtes des zamours!

 
Billie


Ma bouteille à l'amer, je la vide, néant inné d'idées perdues en mer...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
123 poèmes Liste
1718 commentaires
Membre depuis
11 février 2007
Dernière connexion
12 novembre
  Publié: 8 mai 2007 à 19:32 Citer     Aller en bas de page

Une lecture entraînante...

Intense



Billie

  CAUSTiQUE
Mademoiselle Phébus


Just let me fall out the window with confetti in my hair. (Tom Waits)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
115 poèmes Liste
1548 commentaires
Membre depuis
9 mars 2005
Dernière connexion
30 novembre 2014
  Publié: 14 mai 2007 à 19:43 Citer     Aller en bas de page

*Vibre en silence....*

  (Là-haut l'absence entière et le bleu charbonnant.) Par le jour se levaient des géants tristes, un violon en carton-pâte sous le rêve. (Fernand O. -Le Soleil sous la mort)
Rouge


Ex-Érosion
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
68 poèmes Liste
4048 commentaires
Membre depuis
4 novembre 2006
Dernière connexion
8 décembre 2012
  Publié: 14 mai 2007 à 19:53 Citer     Aller en bas de page

Billie:
Juste, merci, merci...


Headache:
Agréable? Merci! ^^


JC:
Que dire? C'est le genre de commentaire... auquel on ne sait quoi répondre, pas vrai? J'vais m'contenter d'un merci... (merci)


Jade:
En espérant avoir fait vibrer tes cordes autant qu'il le fait avec les miennes... bisoux, et merci ^^

 
Rouge


Ex-Érosion
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
68 poèmes Liste
4048 commentaires
Membre depuis
4 novembre 2006
Dernière connexion
8 décembre 2012
  Publié: 23 mai 2007 à 08:20 Citer     Aller en bas de page

*silence*

J'aime ton silence Jennifer... merci

 
Rouge


Ex-Érosion
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
68 poèmes Liste
4048 commentaires
Membre depuis
4 novembre 2006
Dernière connexion
8 décembre 2012
  Publié: 28 mai 2007 à 17:41 Citer     Aller en bas de page

J'sais pas pourquoi... mais ton commentaire... ton commentaire m'a fait un de ces effets...
Eh ouais... Olivier, c'est un nom génial...

merci à toi.

 
eloitalia


Donner le temps au temps. Lui permettre de faire des miracles.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
23 poèmes Liste
46 commentaires
Membre depuis
26 décembre 2006
Dernière connexion
21 juin 2009
  Publié: 2 juin 2007 à 15:52 Citer     Aller en bas de page

Dommage pour toi imnotalright, moi mon olivier était parfait sauf qu'il habité à 380km.

Érosion, ton texte est franc, j'aime c'est vraiment très beau à lire. Trop exagéré ou rêve ? Moi je dis intense.

  P'tite fée
Rouge


Ex-Érosion
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
68 poèmes Liste
4048 commentaires
Membre depuis
4 novembre 2006
Dernière connexion
8 décembre 2012
  Publié: 21 juin 2007 à 18:17 Citer     Aller en bas de page

Exageré et intense, ça se ressemble tu sais...

Et dire qu'un de mes textes est Intense, c'est le plus beau compliment que tu peux me faire.
Merci vraiment.

 
Rouge


Ex-Érosion
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
68 poèmes Liste
4048 commentaires
Membre depuis
4 novembre 2006
Dernière connexion
8 décembre 2012
  Publié: 23 juin 2007 à 15:13 Citer     Aller en bas de page

Alors merci d'aimer !

 
Rouge


Ex-Érosion
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
68 poèmes Liste
4048 commentaires
Membre depuis
4 novembre 2006
Dernière connexion
8 décembre 2012
  Publié: 26 juin 2007 à 20:08 Citer     Aller en bas de page

Exagéré ?
Avec moi c'est toujours exagéré !

Eh ouais, ces sentiments là, ils sont Intenses et toujours plus douloureux de fois en fois... mais malgré tout, ils peuvent rester beaux et forts... J'espère ?

Merci à toi Némesys !

 
Rouge


Ex-Érosion
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
68 poèmes Liste
4048 commentaires
Membre depuis
4 novembre 2006
Dernière connexion
8 décembre 2012
  Publié: 4 juil 2007 à 17:05 Citer     Aller en bas de page

Oh crois-moi Citron, si tu connaissais mon Olivier, tu trouverais que c'est le plus beau prénom du mooonde.

Merci, encore une fois.
Merci.

 
Joey


Ce ne sont pas les choses qui nous troublent, mais nos opinions (Epictète)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
88 poèmes Liste
1421 commentaires
Membre depuis
19 février 2007
Dernière connexion
2 juillet 2018
  Publié: 30 juil 2007 à 12:05 Citer     Aller en bas de page

Ouaip ! Très passionnel, d'une plume aussi passionnée
que la tienne ca ne m'étonne pas trop
des images plaisantes où règne le désir de complicité, j'aime.

Bise

Jonathan

 
okana


Plume légère, aquarelle du coeur, partager mon bonheur, sur la page de mes douceurs.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
193 poèmes Liste
7801 commentaires
Membre depuis
20 janvier 2007
Dernière connexion
30 décembre 2012
  Publié: 4 août 2007 à 03:12 Citer     Aller en bas de page

Un gros coup de coeur pour ce texte d'une grande beauté.Amitié.Okana. chut ...

  Nicole chaput. *Okana *...
Rouge


Ex-Érosion
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
68 poèmes Liste
4048 commentaires
Membre depuis
4 novembre 2006
Dernière connexion
8 décembre 2012
  Publié: 4 août 2007 à 12:10 Citer     Aller en bas de page

Joey,
Tu pouvais pas dire mieux... merci.

Okana,
Oui... chut... je prends je prends... je garde tes mots tout près de moi. Merci.


Je vous embrasse tous les 2

 
xebeche


please send me more, yellow birds...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
39 poèmes Liste
1454 commentaires
Membre depuis
31 octobre 2006
Dernière connexion
24 juin 2009
  Publié: 10 sept 2007 à 10:10 Citer     Aller en bas de page

le moisn qu'on puisse dire c'est qu'il ya de la puissance dans tes mots.
c'est sauvage, c'est doux..

j'adore vraiment.

 
Rouge


Ex-Érosion
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
68 poèmes Liste
4048 commentaires
Membre depuis
4 novembre 2006
Dernière connexion
8 décembre 2012
  Publié: 19 sept 2007 à 21:55 Citer     Aller en bas de page

Merci... j'crois que c'est celui qui me tient le plus à coeur dans tous ceux que j'ai fait...

D'autant plus que le gars - L'Olivier devrais-je dire - est... tellement... enfin... j'sais pas comment l'expliquer... et j'crois que ce texte est ce qui est sorti de mieux pour parler de lui... Ici j'ai réussi à dire, au moins une fois dans ma vie, à propos de lui. Ailleurs non.

 
saldday


Lorsque souvent au fond de mon coeur penetre comme un trait le souvenir de tes mots....
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
93 poèmes Liste
2336 commentaires
Membre depuis
28 août 2007
Dernière connexion
23 août
  Publié: 11 nov 2007 à 05:51 Citer     Aller en bas de page


Je suis très intensément
accrochée à ton texte si poétiquement
profond!

J'adhère complètement... ah!! le sud c'est chaud!

amitié Saldday

  Nous sommes le temps qui nous reste.
Rouge


Ex-Érosion
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
68 poèmes Liste
4048 commentaires
Membre depuis
4 novembre 2006
Dernière connexion
8 décembre 2012
  Publié: 11 nov 2007 à 17:40 Citer     Aller en bas de page

sladday :
merci...

Stéroïde :
Divin, mon dieu... t'as pas idée à quel point ce commentaire me fait plaisir !
Merci infiniment.

 
Tendresse54
Impossible d'afficher l'image
Nous ne voyons pas les choses comme elles sont, nous les voyons comme nous sommes. Anaïs Nin
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
3229 commentaires
Membre depuis
9 mars 2006
Dernière connexion
28 novembre 2015
  Publié: 15 mai 2008 à 20:05 Citer     Aller en bas de page

C'est beau, c,est sublime, j'aime quand tu exagères...ah ! oui, j'aime vraiment !

Il a de la chance, Olivier !

Accorde-moi une dernière valse,
Où j’accorderais tes cordes de guitare…

Je ne veux qu’un regard
Un je t’aime dans tes yeux
Avant de m’émietter…

Chantal tendresse

  ce qui embellit le désert, c'est qu'il cache un puits quelque part...
Page : [1] 2 :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 5913
Réponses: 21
Réponses uniques: 10
Listes: 2 - Voir

Page : [1] 2

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0717] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.