Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 89
Invisible : 0
Total : 90
Équipe de gestion
· In Poésie
13154 membres inscrits

Montréal: 25 févr 23:45:18
Paris: 26 févr 05:45:18
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Autres poèmes :: The milkman conspiracy Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
MonCielEstCrypté


Penser l'impensable, Nommer l'inommable, Contester l'incontestable
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
85 poèmes Liste
475 commentaires
Membre depuis
13 mars 2011
Dernière connexion
9 février
  Publié: 15 nov 2011 à 20:21 Citer     Aller en bas de page

Il me semble que l’univers en a assez
Il me semble que la conclusion tarde à arriver

Tu sais, ils mangent encore leurs enfants.
Ils mangent encore leur jeunesse.
C’est obsessif-compulsif.
Puisqu’ils ne peuvent plus ronger leurs ongles
Fourrer comme des macaques
Mettre la ville à feu et à sang
Garder une cote AAA
Ils s’empiffrent d’embryons et de fœtus
Moi, je ne me coupe pas les veines. Je fais des trous dans mes bras et mes jambes avec des aiguilles et je ne peux pas m’en empêcher et ça fait des poils incarnés et je recommence comme ça durant des heures et je démonte la manette de télévision. Puis, elle ne fonctionne plus et je tombe en sanglots.

Pause syndicale

Frimas, noirceur, silence
Fumée, pâleur, méfiance

Crispé, crypté, criblé
Puis déchiffré beaucoup trop tard

Voyager vers l’avenir avec comme seule vision le rétroviseur
Le temps n’est probablement pas stocké dans quelque mémoire que ce soit
Un souvenir n’est probablement qu’une réflexion à syntoniser
Sur la bonne fréquence, on devrait pouvoir se comprendre

Mais ne touche pas à mes trous noirs
Je suis en train d’inventer un truc qui nous permettra de télé-baiser
Comme ça on pourra bien garder nos distances
Et les bébés qu’on ne prend pas dans nos bras finissent par en mourir

Je suis inquiet
J’ai peur de mourir bientôt

  T'es bien jolie, mais est-ce que tu fond sur la langue?
MonCielEstCrypté


Penser l'impensable, Nommer l'inommable, Contester l'incontestable
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
85 poèmes Liste
475 commentaires
Membre depuis
13 mars 2011
Dernière connexion
9 février
  Publié: 24 nov 2011 à 12:17 Citer     Aller en bas de page

Merci beaucoup Hubix!

C'estr un texte plus près de ma réalité que d'habitude. Plus risqué, disons. Alors j'ai beaucoup hésité à le poster. Ça me fait plaisir que tu l'aies apprécié. Les mots me permettent de me défouler pas mal alors je crois que le plaisir vient de là malgré tout son pessimisme.

Merci d'être passé!

  T'es bien jolie, mais est-ce que tu fond sur la langue?
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 426
Réponses: 1
Réponses uniques: 1
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0329] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.