Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 35
Invisible : 0
Total : 36
· Tychilios
13149 membres inscrits

Montréal: 5 déc 15:47:02
Paris: 5 déc 21:47:02
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Nouvelles littéraires :: Les Lettres Parfumées : Arnaud (26 Oct.) Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Au Nom de la Rose


Une fleur de sang, pour tous les maux de la Terre
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
96 poèmes Liste
1651 commentaires
Membre depuis
21 décembre 2004
Dernière connexion
30 avril 2016
  Publié: 27 oct 2010 à 04:59
Modifié:  27 oct 2010 à 05:02 par Au Nom de la Rose
Citer     Aller en bas de page

26 Octobre 2010
Montréal, Québec

Chère Clara,

Un soleil éblouissant fait briller le papier sur lequel j’écris. Ma plume trace des sillons luisant de jais et donne forme à mes idées. La marée de mes tendres espoirs est haute, portée vers tes émotions que je ressens, me caressant comme le soleil radieux.

Dans ta lettre, j'ai trouvé un peu de ton Automne, heureuse saison. Ça m'a fait sourire, les yeux entrouverts, sur ton paysage. Comme si mes rêves naissaient à l’orée d'un sommeil léger, j'ai senti ton regard voler sur ta fille endormie, tel un papillon des étoiles.

Mon séjours à Saint-Pétersbourg fut très agréable. Le soir, je me détendais en marchant. Je tenais dans mes mains les souvenirs que j'ai de toi et de Mélodie. Puis, je cueillais de ci, de là, des odeurs, des bruits que je vous partageais en songes lucides.

J'ai nommé une fleur des bois du nom de ta petite princesse. Elle était belle, la Mélodie des bois. Fragile et si belle. J'ai aussi nommé la petite forêt à ton nom, ma chère Clara. Ta présence, tes yeux verts, ta passion. Et même si ce n’était pas la mer, c’était un peu comme vous avoir avec moi, plus près, plus longtemps. J’étais enveloppé par vous deux.

Après, le sommeil me trouvait, l'heure tardive, devant le foyer. Son feu ronflant capturait mes derniers murmures, la nuit venue, et j'entendais parfois le vent siffler tes mots sur la mer et les arbres.

Tous les matins, je me réveillais dans un endroit inconnu, endormi dans un fauteuil rembourré de garniture dorée. Tous les matins, je croyais que tes yeux verts étaient ce qui m'avait réveillé. Mais j’étais toujours, seulement moi-même, dans une ville étrangère.

Au moment ou je termine, c'est la pluie qui commence à tomber. Vite, je range ta lettre dans sa boite, avec les autres, et mon cœur bat au rythme des premières gouttes d'eau sur la vitre du salon.

Je ne le dis pas toujours, parce que ça me parait évident, mais j’attends chacune de tes lettres comme l’oxygène qu'il me manquait pour continuer à avancer.

Je vous embrasse et vous souhaite une belle semaine, à toi et à Mélodie.

Arnaud

ps : Shakespeare disait "Nous sommes fait de la même matière que les rêves", c'est sans doute pour ça que les paysages du monde me rappellent tous l’émeraude qu'il y a dans tes yeux.

  La culture et la science ne nous aident pas à aimer.
bulle_d'oxygène


Le poème est un mystère dont le lecteur doit chercher la clé (S.Mallarmé)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
60 poèmes Liste
931 commentaires
Membre depuis
10 mai 2010
Dernière connexion
2 janvier 2016
  Publié: 27 oct 2010 à 05:12 Citer     Aller en bas de page

Waouh !! Quelle tendresse !!! Quel romantique cet Arnaud tout de même...

Très agréable lecture pleine des couleurs d'automne, et de ces parfums boisés, c'est frais et donne envie de se promener. Merci pour ce doux moment de rêverie et

Bulle d'oxygène

 
Au Nom de la Rose


Une fleur de sang, pour tous les maux de la Terre
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
96 poèmes Liste
1651 commentaires
Membre depuis
21 décembre 2004
Dernière connexion
30 avril 2016
  Publié: 27 oct 2010 à 05:26 Citer     Aller en bas de page

Merci !

Arnaud est romantique, oui !

Mais Timide (ah!), alors il aime sans le dire. Car, s'il le dit et que la réponse n'est pas oui...



Je suis content que tu aies aimé

David

  La culture et la science ne nous aident pas à aimer.
Mr Barnabooth


Je suis mon régicide et ma propre victime
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
47 poèmes Liste
1543 commentaires
Membre depuis
27 novembre 2008
Dernière connexion
2 août 2013
  Publié: 27 oct 2010 à 05:58 Citer     Aller en bas de page

Une jolie lettre !
Des mots tendres et joliment écrits ...

J'aime : "...Puis, je cueillais de ci, de là, des odeurs, des bruits que je vous partageais en songes lucides. ..." et "...Et même si ce n’était pas la mer, c’était un peu comme vous avoir avec moi, plus près, plus longtemps. J’étais enveloppé par vous deux. ..."

Amitiés de Mr B.

  Si tu copy mes textes, je te casse la gueule ! ... Right, mec ?
Aeshne

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
198 poèmes Liste
2871 commentaires
Membre depuis
22 mars 2008
Dernière connexion
14 septembre
  Publié: 27 oct 2010 à 05:58 Citer     Aller en bas de page

"ps : Shakespeare disait "Nous sommes fait de la même matière que les rêves", c'est sans doute pour ça que les paysages du monde me rappellent tous l’émeraude qu'il y a dans tes yeux."

Ça, j'adore.

 
Conception


La vie est un long manteau qui traîne pour effacer ses traces...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
15 poèmes Liste
725 commentaires
Membre depuis
18 septembre 2010
Dernière connexion
6 septembre 2017
  Publié: 27 oct 2010 à 08:53 Citer     Aller en bas de page

Wahouuu c'est plein d'amour.... lettre émouvante et surtout très tendre...

J'ai adoréeee

  Conception
Anna Couleur
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
150 poèmes Liste
4559 commentaires
Membre depuis
14 septembre 2010
Dernière connexion
26 mai 2015
  Publié: 30 oct 2010 à 08:43 Citer     Aller en bas de page

J'ai beaucoup aimé aussi....
"Il aime sans le dire"...Oh mais Clara saura bien lire entre les lignes...

  On risque de pleurer un peu si l’on s’est laissé apprivoiser.. Antoine de Saint Exupéry - Le Petit Prince
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1793
Réponses: 6
Réponses uniques: 6
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0371] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.