Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 27
Invisible : 0
Total : 27
13020 membres inscrits

Montréal: 21 oct 06:38:30
Paris: 21 oct 12:38:30
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: onirisme Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
CASH

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
4 poèmes Liste
0 commentaires
Membre depuis
21 mai 2007
Dernière connexion
1er juin 2007
  Publié: 21 mai 2007 à 15:50
Modifié:  1er juin 2007 à 11:40 par  CASH
Citer     Aller en bas de page

Électricité

A peine une nuit meurt la lumière électrique,
Que j'entends au dehors les poteaux électriques
Grésiller, découpés par les soupirs d'Eole,
Parsemant mon cimetière de tristes banderoles.

La voie taguée de blanches métalliques longueurs,
Qui s'envolent éclairant à l'aventure un beurre,
Une église, une dame, une voiture, un âne,
Vont rapprochant nos coeurs d'un lien guidant sa flamme.

A gauche puis à droite vont ces câbles de cuivre,
Frapper d'un pied sonnant l'oreille à la dérive,
Du passant solitaire à la musique ivre,

Enfin devant chez toi cette cohue se stoppe,
Ne remuent ni la pluie, ni le vent et la flamme,
S'éteint toute éhontée reste devant la porte.

 
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Je suis une partie de nous unique et multiple à la fois (chimay)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
299 poèmes Liste
17351 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
17 octobre
  Publié: 21 mai 2007 à 16:01 Citer     Aller en bas de page

Très beau.

une plume qui coule assurément, et une belle découverte

la bienvenue à toi

Amicalement
Vinie

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
Idem Cet utilisateur est un membre privilège


C'est beau un arbre dans un cimetière : on dirait un cercueil qui pousse
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
51 poèmes Liste
2032 commentaires
Membre depuis
19 juin 2002
Dernière connexion
2 janvier
  Publié: 22 mai 2007 à 01:48 Citer     Aller en bas de page

Bon ou mauvais rêve finalement ???
En tout cas, un agréable récit et un talent certain

You're welcome

  Ne vous emmerdez plus, emmerdez les autres.
James


La vie est la cruauté de la mort (James)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
11 poèmes Liste
23518 commentaires
Membre depuis
4 octobre 2006
Dernière connexion
13 mars
  Publié: 1er mai 2008 à 06:40 Citer     Aller en bas de page

joliment bien écrit ce poème
merci pour ce partage
bises

james

  Membre de la Société des poètes Français.
Narcissange


emia t ej tnat seniev sem snad sap semusnoc et en ut ùo ruoj nu sap tse n lI
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
153 poèmes Liste
2182 commentaires
Membre depuis
23 novembre 2008
Dernière connexion
18 septembre 2016
  Publié: 9 mai 2011 à 14:21 Citer     Aller en bas de page

j'aime

  ma971
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 884
Réponses: 4
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,1223] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.