Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 262
Invisible : 0
Total : 262
13202 membres inscrits

Montréal: 16 sept 02:55:31
Paris: 16 sept 08:55:31
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: les flammes d'un amour... Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
pyc


la nature est peinture, la vie est poésie...maison de Monet à Giverny.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1015 poèmes Liste
16386 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
21 août
  Publié: 30 mai 2007 à 17:54
Modifié:  30 mai 2007 à 18:38 par pyc
Citer     Aller en bas de page

Je déploie des ailes aux plumes chargées de douceur,
Pour rejoindre cet inespéré bonheur...
Bonheur en chair, bonheur on os,
Je bois à son eau, bois à ton eau.

Oui,je ne cherche plus la joie pour mon coeur.
Pourquoi vouloir ce qu'on a déjà?...La quête éternelle peut être un malheur.
Nous avons ci, nous avons ça, mais nous voulons encore plus,
Et un jour, nous errerons dans les rues,

A nous lamenter peut être,
A pleurer sans doute...pauvres êtres.
Mais oh ! Ces mots,
Ne sont que maux.

Je ne suis pas de ceux dont je vous parle ici,
Je ne suis que passionné d'amour, homme épris
D'une belle, belle, belle...peut être comme le jour,
Ou comme un baiser que je savoure, savoure, savoure.

Si notre amour nous fait nous brûler aux plus chauds feux,
Si tes yeux me réclament, envieux,
Si tu as peur que l’âtre un jour s’éteigne,
Alors laisse moi attiser les flammes pour que je règne

Comme celui qui a su comprendre tes peurs,
Calmer tes pleurs.
En mon âme résonne des « je t’aime » tels des trésors,
Plus lumineux que des diamants, encore et encore.

Je rêve tant de toi…A Venise, sur les canaux,
A divaguer, tanguer sur les flots.
Se toucher avec nos lèvres comme deux personnes
Assoiffées de romantisme, alors que sur la place saint marc, les cloches résonnent.

Enfin, sur les rives des calanques,
S’affaler….Et visiter le monde avec nos mots,de Canberra à Salamanque.
S’endormir enfin le soir sous la lumière lunaire,
Et graver des cœurs de pierres en pierres.

Me réchauffer dans tes bras….
Broder notre amour sur un canevas.
T’aimer et te le révéler
En un murmure…savoir que j’aime comme tu peux m’aimer.

Merci…

 
okana


Plume légère, aquarelle du coeur, partager mon bonheur, sur la page de mes douceurs.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
193 poèmes Liste
7801 commentaires
Membre depuis
20 janvier 2007
Dernière connexion
30 décembre 2012
  Publié: 31 mai 2007 à 00:00 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Mr.le Phy,Je viens de lire un merveilleux poème dédié à votre amour, une merveille, je me voyais à Venise, je vous suivais partout, c'était charmant, je souhaite que votre bonheur dure toujours,amitié.Okana.

  Nicole chaput. *Okana *...
Idem


C'est beau un arbre dans un cimetière : on dirait un cercueil qui pousse
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
51 poèmes Liste
2032 commentaires
Membre depuis
19 juin 2002
Dernière connexion
23 janvier
  Publié: 31 mai 2007 à 02:49 Citer     Aller en bas de page

Quelque soit l'endroit... pour un "je t'aime".

Une question : Canberra avec un "n" ou un "m" (ou les deux mon capitaine ?)

  Ne vous emmerdez plus, emmerdez les autres.
James


La vie est la cruauté de la mort (James)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
12 poèmes Liste
23520 commentaires
Membre depuis
4 octobre 2006
Dernière connexion
13 mai
  Publié: 31 mai 2007 à 03:48 Citer     Aller en bas de page

une douce mélodie pour dire combien on aime une personne
de très belles images en tout cas
merci Pyc
toute mon amitié
james

  Membre de la Société des poètes Français.
Deirdre


et ma vie pour tes yeux lentement s'empoisonne
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
22 poèmes Liste
1945 commentaires
Membre depuis
30 juin 2006
Dernière connexion
26 octobre 2018
  Publié: 31 mai 2007 à 04:15 Citer     Aller en bas de page

Un texte très prenant, très mélodieux... j'ai beaucoup aimé cette lecture !

amicalement Deirdre

  Je tiens pour certain que rien n'est jamais acquis...
Mystic4Ever


Le tant me manque et toi bien plus encore!
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
760 poèmes Liste
10425 commentaires
Membre depuis
21 mars 2005
Dernière connexion
7 septembre
  Publié: 31 mai 2007 à 04:32 Citer     Aller en bas de page

Oh mais c'est beau, un bonheur palpable à fleur de mots un poeme d'une extreme douceur , j'adore

Mystic

 
Mariesarah

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
179 poèmes Liste
3769 commentaires
Membre depuis
6 février 2007
Dernière connexion
20 octobre 2010
  Publié: 31 mai 2007 à 09:21 Citer     Aller en bas de page

pyc,

C'est le poème que je préfère le plus de toi. Je te sens transporté dans un ailleurs avec ta douce.... Je te sens heureux, je te sens amoureux jusque dans l'âme et au bout des doigts...

En fait ce poème je le nomine et j'en fais un coup de coeur.

Amitiés Mariesarah

  ... et si je m'en vais avant toi, dis toi bien que je serai là, j'épouserai la pluie le vent, le soleil et les éléments pour te caresser tout le temps (Francoise Hardy) merci M-Paule (comme une brise bise de mes aimés sur ma joue)
ptite lilly


on ne voit bien qu'avec le coeur, l'essentiel est invisible pour les yeux. St Ex
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
64 poèmes Liste
101 commentaires
Membre depuis
13 octobre 2006
Dernière connexion
18 avril 2011
  Publié: 31 mai 2007 à 10:14 Citer     Aller en bas de page

magnifique poeme ecrit par une plume remplie d'amour, elle en a bien de la chance...

je pourrais le lire encore et encore.

bravo

  il ya des chagrin d'amour que le temps nefface pas et qui laisse aux sourires des cicatrices imparfaites. Marc Levy
Alponse BLAISE.

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
300 poèmes Liste
15480 commentaires
Membre depuis
18 juin 2006
Dernière connexion
13 septembre
  Publié: 31 mai 2007 à 11:08 Citer     Aller en bas de page

Je crois que l'amour donne des ailes et bien, ta plume a pris son envol. et pour tant de passion, d'amour, de tendresse. Puissiez vous voler loin et très haut sur les ailes de l'amour. Alex.

 
Guid'Ô


« On finirait par devenir vraiment fou, ou par mourir, si on ne pouvait pas pleurer. »
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
246 poèmes Liste
16105 commentaires
Membre depuis
20 août 2005
Dernière connexion
28 août
  Publié: 31 mai 2007 à 12:26 Citer     Aller en bas de page

Comme l'amour habille bien tes vers....


Amicalement

  [IMG]https://img4.hostingpics.net/thumbs/mini_372043IMG1731.jpg[/IMG]
LE PASSANT


La plume peut être l'arme de nos révolte comme son encre peut être l'arme de notre conscience THOMAS
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
112 poèmes Liste
2941 commentaires
Membre depuis
9 août 2006
Dernière connexion
9 avril
  Publié: 31 mai 2007 à 13:25 Citer     Aller en bas de page

Si notre amour nous fait nous brûler aux plus chauds feux,
Si tes yeux me réclament, envieux,
Si tu as peur que l’âtre un jour s’éteigne,
Alors laisse moi attiser les flammes pour que je règne...



J'ai adoré ma lecture Merci Pyc

Mes amitiés

Yvon

 
Andjik
Impossible d'afficher l'image
Le sucre ne vaut rien lorsque c'est le sel qui vous manque.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
177 poèmes Liste
5968 commentaires
Membre depuis
21 mai 2004
Dernière connexion
19 décembre 2018
  Publié: 1er juin 2007 à 02:22 Citer     Aller en bas de page

Si je puis me permettre,
je trouve que ton poème exprime des émotions très fortes et il y a quelque chose de vrai et de profond dans ces mots. Toutefois, j'estime que la forme est totalement négligée. La première conséquence est qu'elle ne contribue pas à sublimer le fond de ce poème. La plupart des gens qui ont commenté avant moi ont senti une touche amoureuse, sans doute parce qu'ils ont pu "connecter" avec toi, mais moi en lisant ce poème isolé de toute cette amitié, je sens ce que tu dis, mais il y a encore un peu de maladresse.

Je dois te dire tout de même que j'ai aimé certains passages, notamment

Enfin, sur les rives des calanques,
S’affaler….Et visiter le monde avec nos mots,de Canberra à Salamanque.
S’endormir enfin le soir sous la lumière lunaire,
Et graver des cœurs de pierres en pierres.

Avec ce passage, ta poésie a pu me transporter. On y voit alors un amour qui défie toutes les "frontières." Je crois que c'est une piste pour t'améliorer. Apportes-y un peu plus de fantaisie et laisse ta plume s'envoler. Et tu verras, tu seras, avant même ta belle, le premier charmé de tes écrits.

Sinon pour pouvoir rétablir la défaillance de la forme, je t'aurais suggéré d'essayer d'écrire soit dans un style classique, contraignant certes mais au moins t'amenant à épurer ton écriture, soit en écrivant en prose, afin de pouvoir laisser divaguer ton imagination. Et pour pouvoir accroître ton originalité, essaie de te détourner de titres classiques tels que "les flammes de ton amour" ou encore des expressions hyper-connues telles que "Mais oh ! Ces mots,
Ne sont que maux."

Ça fait un peu trop déjà vu et entendu. Tu es d'accord avec moi ? À mon humble avis, essaie plus de te focaliser sur le côté rêveur et voyageur que ta plume revêt.

Ce n'était que ma critique constructive à ce poème !

Amicalement

Yvano

  J'aurais voulu que tu voies l'homme que je suis devenu.
TiTe FuRaX


La pauvreté fait les voleurs comme l'amour les poètes.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
93 poèmes Liste
1265 commentaires
Membre depuis
21 mai 2006
Dernière connexion
8 octobre 2009
  Publié: 3 juin 2007 à 18:02 Citer     Aller en bas de page

sincèrement, un magnifique poème, je me suis laissée transporter par chacun des vers ...
un vrai plaisir pour le coeur ...

une très belle lecture notamment... bravo...

°°amitié°°

  TiTe fUrAx
(...) Cet utilisateur est un membre privilège

Impossible d'afficher l'image
De deux choses Lune.. l'autre c'est le soleil... (Prévert)
   
Statut: Hors ligne
Statistiques de l'utilisateur
253 poèmes Liste
12928 commentaires
Membre depuis
24 mai 2005
Dernière connexion
4 novembre 2009
  Publié: 4 juin 2007 à 06:54
Modifié:  4 juin 2007 à 06:55 par (...)
Citer     Aller en bas de page

De mon côté, je ne vais pas suivre Yvano..

Pour te lire régulièrement Pyc, j'ai déjà constaté une belle progression dans ta manière de t'exprimer.. Tu imprimes ta propre musique, et j'ai bien plongé dans tes émotions..

C'est encore question de goût personnel et de ressenti..

Nous ne pouvons pas tous nous exprimer de même manière, ou nous aligner sur un même schéma, ou céder au caprice de ne lire que ce qui pourrait ressembler à ce que nous produisons nous-même... Il est là aussi l'enrichissement et l'intérêt de découvrir des univers différents.. Quand bien même le classique peut imposer un rythme précis, ce sont toujours les images véhiculées qui seront et feront l'essence d'un écrit..

De même que nous pourrons tous utiliser les mêmes mots, c'est la manière dont chaque auteur les amène, qui en fera ressortir cette essence..

Les mots aussi simples soient-ils sont pour moi toujours "sublimés" par celui qui les transporte en lui sincèrement...

J'ai ressenti de beaux sentiments, la forme m'a également séduite, justement par ces mouvements asynchros, une musique particulière, une musicalité personnelle..
La touche de l'auteur tout simplement...

  Si l'amour s'écrivait avec des grains de sable, j'en écrirais des plages et des plages...
MadieCat


Quoique l'on dise,quoique l'on fasse,il y aura toujours des insatisfaits!
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
18 poèmes Liste
84 commentaires
Membre depuis
4 mai 2007
Dernière connexion
24 décembre 2013
  Publié: 5 juin 2007 à 13:37 Citer     Aller en bas de page

James!!!!
à chaque fois je m'émerveille
à lire ces mots pleins de miel
elle est heureuse,ce bel amour
de vivre avec un poête"velours"
Baisers amicaux
Diane!

  Merci de m'avoir lu!Bisous et amitiés!
MadieCat


Quoique l'on dise,quoique l'on fasse,il y aura toujours des insatisfaits!
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
18 poèmes Liste
84 commentaires
Membre depuis
4 mai 2007
Dernière connexion
24 décembre 2013
  Publié: 5 juin 2007 à 17:23 Citer     Aller en bas de page

Désolée pyc,je t'ai debaptisé en t'appelant James!
J'adore ce que tu écris et je venais de commenter" l'autre"!
Ne m'en veux pas,j'étais distraite!
Bisous amicaux!
Diane!

  Merci de m'avoir lu!Bisous et amitiés!
Euge


Le nez en l'air les pieds sur terre
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
41 poèmes Liste
372 commentaires
Membre depuis
9 juin 2007
Dernière connexion
15 juin 2009
  Publié: 13 juil 2007 à 11:09 Citer     Aller en bas de page

Que ne puis écrire comme toi !

Moi qui n'ai jamais su rimer !!

BRAVO BIS BRAVO

Euge

  Euge
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 6662
Réponses: 16
Réponses uniques: 15
Listes: 2 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

Sucre de mer (Amour)
Auteur : Drakkar
A ma ride qui se creuse… (Tristes)
Auteur : LE PASSANT
Tu me manques (Amour)
Auteur : Mariesarah
De côté. (Tristes)
Auteur : MARIEPROSE

 

 
Cette page a été générée en [0,0410] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.