Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 8
Invisible : 0
Total : 8
13259 membres inscrits

Montréal: 16 oct 20:35:00
Paris: 17 oct 02:35:00
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: Les enfants sur les ruines... Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
pyc


la nature est peinture, la vie est poésie...maison de Monet à Giverny.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1016 poèmes Liste
16392 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
26 septembre
  Publié: 14 févr 2011 à 15:57
Modifié:  14 févr 2011 à 16:14 par FeudB
Citer     Aller en bas de page

Les enfants sur les ruines...

Ces deux enfants, égarés dans ce champ de ruines,
Pleurent et pleureront encore quand tombera la bruine !
On entend encore des bruits de sirènes lugubres, au loin,
Et eux, ne rêveraient-ils pas de plus beaux lendemains ?

Ils voient des hommes marcher sur ce qui ressemble à une route,
Ces héros qui ont été acclamés par la foule qui à la liberté, goûte,
Mais à quel prix ?...Tant de vies mutilées, de morts si nombreux,
De tortures innommables, mais quel est ce monde si peu humain, si peu...?

Comment accepter ces guerres destructrices, pour des idées différentes,
Des religions qui ne sont pas les mêmes ?...Et aujourd'hui, je me lamente
Devant les massacres, les génocides...J'aimerais offrir des roses au monde,

Mais certains n'en garderaient que les épines, pour les donner à des innocents,
Qui se piqueraient et souffriraient...Univers de déchirures, de monstres tuants
Pour recevoir une décoration ! Et si tous les hommes, ce matin, dansaient une ronde ?

 
Rabab


"Si Dieu n'avait pas fait la femme, il n'aurait pas fait la fleur..."
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
48 poèmes Liste
1520 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2010
Dernière connexion
23 janvier 2018
  Publié: 14 févr 2011 à 16:08 Citer     Aller en bas de page

C'est un rêve que j'aimerais tant voir se réaliser aujourd'hui avant demain... Mais on gardera toujours espoir...

Merci pyc pour ce douloureux poème...

  Tout ce qui brille, offre à l'âme... Son parfum ou sa couleur... Si Dieu n'avait fait la femme, Il n'aurait pas fait la fleur... (V. Hugo)
Bernylys

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
46 poèmes Liste
4156 commentaires
Membre depuis
24 septembre 2010
Dernière connexion
22 janvier
  Publié: 14 févr 2011 à 16:09 Citer     Aller en bas de page

Ravie de te revoir, Pyc... oui, c'est certain que ces enfants rêvaient probablement de plus beaux lendemains... tant d'atrocité gratuite... oui, si on pouvait leur offrir, ne fût-ce qu'un sourire... j'aimerais moi aussi, tant voir changer le monde... mais ces guerres se propagent comme un incendie qu'on voudrait arrêter, mais comment ? Merci à toi de nous faire penser à eux, par ces mots qui traduisent si bien la réalité...

Amitiés sincères
Bernylys

  Tous mes textes sont protégés par copyright n° 00050359-1 * Enfant, je rêvais d'un lendemain meilleur; adulte, je rêve d'un monde meilleur. * Bernylys ~ Edelweiss
Coeurperdu


Le temps brûle mon corps mais adoucit mon coeur
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
13 poèmes Liste
310 commentaires
Membre depuis
9 novembre 2010
Dernière connexion
6 juin 2011
  Publié: 14 févr 2011 à 16:17 Citer     Aller en bas de page

Cet espoir est tout en ton honneur, délivrer du mal tous ces innocents.
Belle lecture, merci.
Amitiés
CoPe

  Je verse mon malheur dans l'encre de ma plume, Martelant le papier tel le fer sur l'enclume.
FeudB

Correctrice

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
124 poèmes Liste
7091 commentaires
Membre depuis
6 avril 2010
Dernière connexion
27 septembre
  Publié: 14 févr 2011 à 16:26 Citer     Aller en bas de page

Triste terrain de 'jeux' que toutes ces ruines, qui ne devraient pas exister...au nom de quoi.. de tout sauf de l'amour..
Un texte d'hier, et malheureusement d'aujourd'hui encore.
Merci d'avoir eu cette pensée.
Amitiés Pyc.

  le plaisir est le bonheur des fous, le bonheur est le plaisir des sages
Anna Couleur
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
150 poèmes Liste
4559 commentaires
Membre depuis
14 septembre 2010
Dernière connexion
26 mai 2015
  Publié: 14 févr 2011 à 16:48 Citer     Aller en bas de page

"Comment accepter ces guerres destructrices, pour des idées différentes,
Des religions qui ne sont pas les mêmes ?...Et aujourd'hui, je me lamente
Devant les massacres, les génocides...J'aimerais offrir des roses au monde,"

Tu les offres, Pierre-Yves, avec toute ta sensibilité...

  On risque de pleurer un peu si l’on s’est laissé apprivoiser.. Antoine de Saint Exupéry - Le Petit Prince
Elisa


« Le but est le chemin lui-même. Prenez plaisir maintenant. L'éternité est ici. » Nashti
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
105 poèmes Liste
1798 commentaires
Membre depuis
5 avril 2010
Dernière connexion
16 octobre
  Publié: 15 févr 2011 à 12:20 Citer     Aller en bas de page

Très beau si les hommes pouvaient avoir le même coeur que toi....
Amitiés Elisa

  « Il ne faut pas avoir peur des vagues qui agitent votre âme. C'est ça, la vie. »
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1327
Réponses: 6
Réponses uniques: 6
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0522] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.