Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 14
Invisible : 0
Total : 16
· samamuse · rené duruisseau
13255 membres inscrits

Montréal: 15 oct 03:05:53
Paris: 15 oct 09:05:53
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes par thèmes : Marathon Éphémère 2016 (semaine 2) : "Les 4 éléments" :: les quatre éléments Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
287 poèmes Liste
5083 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
14 octobre
  Publié: 5 juil 2016 à 13:14
Modifié:  5 juil 2016 à 13:15 par Y.D
Citer     Aller en bas de page

Les quatre éléments

Le feu : Notre arme

L’air : Notre écho

L’eau : Nos larmes

La terre : terrain d’aventures pour nos turpitudes.

  YD
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
144 poèmes Liste
3329 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
31 août
  Publié: 5 juil 2016 à 13:22
Modifié:  5 juil 2016 à 13:23 par RiagalenArtem
Citer     Aller en bas de page

Quelle bonne idée Yvon ! En plus, c'est court et comme j'ai peu de tps, c'est Top, élémentaire, mon cher ;_)

Amitiés

....
Riaga

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
180 poèmes Liste
4683 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
15 octobre
  Publié: 5 juil 2016 à 13:34 Citer     Aller en bas de page

Percutant. Sec comme un claquement de fouet.

  La vie commence à chaque instant.
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
444 poèmes Liste
8630 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
14 octobre
  Publié: 5 juil 2016 à 15:59 Citer     Aller en bas de page

Bonjour,

Tiens, j'allais répondre la même chose que Raga. Promis, pas fête.express...

 
Jean-Louis


La vie, ce que l'on en fait, est comme un jardin...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
149 poèmes Liste
4185 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
10 septembre
  Publié: 6 juil 2016 à 03:41 Citer     Aller en bas de page

Bonjour,

Lapidaire dirai-je...seul l'adjectif possessif nos me gêne; Je ne me reconnais pas dans cette assertion.
Amicalement

  Poésie, la vie entière
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
287 poèmes Liste
5083 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
14 octobre
  Publié: 6 juil 2016 à 12:36 Citer     Aller en bas de page

Riaga, Toscano, Cat, Jean Louis

Merci de votre passage sur mes lignes. Jean Louis : "nos larmes" c'est une simple image, qui n'a pas eu les larmes aux yeux quand des reportages nous montre plus que la misère au travers du monde, mêmes les horreurs passées
peuvent nous émouvoir, la guerre 14/18, et celle de 39/45 sont des exemples assez proches... merci de m'avoir précisé ton ressenti

Amitiés poétiques

Yvon

  YD
Jean-Louis


La vie, ce que l'on en fait, est comme un jardin...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
149 poèmes Liste
4185 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
10 septembre
  Publié: 6 juil 2016 à 15:12 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Yvon,

Je me suis mal exprimé et c'est le groupe de mot " nos turpitudes" qui m'a fait réagir car en employant le mot turpitude qui possède un sens très fort je ne m'y associais pas; accolé à nos il renvoie, me semble-t-il, chacun à une culpabilité non établie.
Amitiés

  Poésie, la vie entière
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
287 poèmes Liste
5083 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
14 octobre
  Publié: 7 juil 2016 à 04:29 Citer     Aller en bas de page

Jean Louis

"nos turpitudes" c'est simplement générique, je m'inclus dedans car je fais partie de l'humanité avec nos défauts de l'espèce nous sommes les seuls à pouvoir tuer nos congénères par abus de pouvoir, de fermer les yeux sur l'innommable quand cela nous intéresse "ex combien s'insurgent, quand ils achètent un vêtement de savoir que celui-ci a été fabriqué par des enfants à l'autre bout du monde dans des conditions de misère absolue. et plus proche de nous pour satisfaire la consommation l'ouverture des commerces le dimanche, le travail de nuit qui simplement peut attendre bref regarde autour de toi, et vois au nom de la modernité combien de lien social on détricote au profit du simple désir de l'homme"

Amitiés poétiques

Yvon

  YD
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
180 poèmes Liste
4683 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
15 octobre
  Publié: 9 juil 2016 à 10:54 Citer     Aller en bas de page

Yvon, sur ce dernier commentaire dommage qu'on ne puisse pas ici liker comme sur un autre site célèbre.
Donc je like

  La vie commence à chaque instant.
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 752
Réponses: 8
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0286] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.