Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 19
Invisible : 0
Total : 19
13206 membres inscrits

Montréal: 20 sept 21:08:19
Paris: 21 sept 03:08:19
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: l'amour aveugle Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
pyc


la nature est peinture, la vie est poésie...maison de Monet à Giverny.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1015 poèmes Liste
16386 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
21 août
  Publié: 26 sept 2007 à 03:19
Modifié:  26 sept 2007 à 03:23 par (...)
Citer     Aller en bas de page

Du bout de ma langue,doucement,
J'ai effleuré tes lèvres aux mille saveurs,vraiment.
J'y ai goûté l'amour dans toute sa pureté,
Comme si avant,je ne l'avais jamais éprouvé.

Pourtant,je suis non voyant,
Mais l'amour est aveugle,sincèrement.

Mes mains en flammes,
Ont caressé tes joues,si douces,comme ton âme.
Je te sentais t'abandonner,le coeur en fusion,
Je nous sentais chavirer dans la passion.

Pourtant,je suis non voyant,
Mais l'amour de par notre peau bouillante,se ressent joyeusement.

Allongés,aimantés,mélangés,
La vie et sa monotonie nous ont oubliés.
Des soupirs,souvenirs,à ne jamais revenir,
Dans la réalité pour un jour,mourir.

Pourtant,je suis non voyant,
Mais je te recouvrirai de baisers,un,dix,cent...

Toi et moi,ou l'odyssée des plaisirs,
La promesse d'un bel avenir.
Le destin et tous ses cruels desseins,
M'apparaît perdant quand je caresse tes doux seins.

Pourtant,je suis non voyant,
Mais je t'aime de tout mon coeur,je le dirai à nos enfants.

 
Lysée


L'Amitié est un Joyau si rare que le Coeur seul peut lui servir d'Ecrin!
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
153 poèmes Liste
1630 commentaires
Membre depuis
20 mai 2007
Dernière connexion
8 juillet
  Publié: 26 sept 2007 à 06:10 Citer     Aller en bas de page

Bonjour, PYC !



COUP de COEUR ! Sublime poème !

Quel élan de mots enflammés... On s'enivre à le lire et le relire !

En as-tu d'autres .... ?

Non voyant mais les sensations sont si fortes .... c'est très beau par ce biais-là!!

Au plaisir.......

  Lysée
Mississipi2009
Impossible d'afficher l'image
prendre soin de soi, c'est pas se soigner c'est s'autoriser à s'apprecier.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
51 poèmes Liste
774 commentaires
Membre depuis
6 août 2007
Dernière connexion
4 juin 2017
  Publié: 26 sept 2007 à 06:41 Citer     Aller en bas de page

j'ai beaucoup aimé

Bien sûr que l'amour rend aveugle.... l'être le plus longtemps... aveugle et / ou amoureux les 2.


Merci pour tes mots.


Nath

  Nath.
Alponse BLAISE.

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
300 poèmes Liste
15481 commentaires
Membre depuis
18 juin 2006
Dernière connexion
19 septembre
  Publié: 26 sept 2007 à 10:39 Citer     Aller en bas de page

Voir avec les yeux du coeur...c'est tellement palpable. Alex

 
Saïkon


Le seul gouffre qu'il faut que je craigne c'est mon propre coeur
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
11 poèmes Liste
12 commentaires
Membre depuis
17 novembre 2006
Dernière connexion
21 janvier 2011
  Publié: 26 sept 2007 à 13:34 Citer     Aller en bas de page

L'amour... Ahhh l'amour si intense et pourtant si fragile... Mais quelle belle déclaration !! Touchée..

Merci pour cette lecture, c'est un plaisir!

Amitié

 
Mariesarah

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
179 poèmes Liste
3769 commentaires
Membre depuis
6 février 2007
Dernière connexion
20 octobre 2010
  Publié: 28 sept 2007 à 11:57 Citer     Aller en bas de page

Pour écrire ces poèmes si beaux dans leur vérité, tu es un homme de coeur pyc... Heureuse la femme que tu aimeras.

Jt'aime tout plein,

Ton amie Carole

  ... et si je m'en vais avant toi, dis toi bien que je serai là, j'épouserai la pluie le vent, le soleil et les éléments pour te caresser tout le temps (Francoise Hardy) merci M-Paule (comme une brise bise de mes aimés sur ma joue)
Joey


Ce ne sont pas les choses qui nous troublent, mais nos opinions (Epictète)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
88 poèmes Liste
1421 commentaires
Membre depuis
19 février 2007
Dernière connexion
2 juillet 2018
  Publié: 2 oct 2007 à 05:29 Citer     Aller en bas de page

Une vision d'avenir dans un présent passionné.
Puissent tes mots lui toucher l'âme (ce dont je ne doute pas).
Belle lecture
Amicalement
Jonathan

 
James


La vie est la cruauté de la mort (James)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
12 poèmes Liste
23520 commentaires
Membre depuis
4 octobre 2006
Dernière connexion
13 mai
  Publié: 3 oct 2007 à 05:19 Citer     Aller en bas de page

tant de vérité dans ton encre
un homme qui a beaucoup de coeur
merci pour ce très beau poème

toute mon amitié Poète Pyc

james

  Membre de la Société des poètes Français.
Guid'Ô


« On finirait par devenir vraiment fou, ou par mourir, si on ne pouvait pas pleurer. »
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
246 poèmes Liste
16105 commentaires
Membre depuis
20 août 2005
Dernière connexion
28 août
  Publié: 27 jan 2008 à 09:06 Citer     Aller en bas de page

des mots qui touchent et ils la toucheront...

amicalement

  [IMG]https://img4.hostingpics.net/thumbs/mini_372043IMG1731.jpg[/IMG]
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 2762
Réponses: 8
Réponses uniques: 8
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0429] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.