Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 29
Invisible : 0
Total : 29
13153 membres inscrits

Montréal: 7 déc 23:05:18
Paris: 8 déc 05:05:18
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Comme on aime à reculons Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Rouge


Ex-Érosion
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
68 poèmes Liste
4048 commentaires
Membre depuis
4 novembre 2006
Dernière connexion
8 décembre 2012
  Publié: 23 juil 2007 à 17:36
Modifié:  23 juil 2007 à 18:47 par Njr
Citer     Aller en bas de page

*J'en profite pour poster ce gribouillage*


Laisse-moi t’offrir quelques soupirs,
Acerbes, étampés à nos sourires

D’un zeste tendre, un peu amer,
J’irai graver à tes paupières
Tout l’encre éteint de ma corolle,
Des mots cachés qu’on se bricole
Pour qu’on vienne me tirer
Un peu de force les vers du nez
Et qu’on respire sans les saccades
De nos yeux et de nos arcades.

~

Parce que courir de toute façon
Ne me plaît pas, même à reculons
Et ni les mots qu’on cache
Sous nos nageoires
Et sous nos tâches,
Et ni les espoirs dépeints
Étalés sur la toile
De nos desseins
Ne pourront nous faire avancer,
Sauter d’un niveau sans bouger,
Je t’observe avant le départ
Éteindre ta peau en léopard

Y laisser mes empreintes vermeilles,
Recracher
les pépins
à ton oreille

Parce que les ombres
Qu’on entrevoit
À la lumière sombre
Ne s’éteindront pas,

Parce que les traits
Imposés à nos corps
Ne partiront jamais,


Poussons les limites
De l’impossible et du trop lourd
Pour faire du mythe
Une histoire sans cours

Poussons nos roues
Encore plus loin
Vaut mieux beaucoup
Qu’un peu trop rien

Vaut mieux beaucoup,
Qu’un peu trop rien.

~

Laisse-moi t’offrir quelques cieux,
Éteints, au crépuscule de tes yeux
J’irais cueillir une ou deux bouches,
Celle qui m’attire est trop farouche

Cloue-moi au mur ainsi que mon cœur
Je n’en ai qu’un, et c’est par malheur
Car pour t’aimer il m’en faudrait cent
Dépareillés et sans fonctionnement,
Et si petit puisse être le mien,
Il te dessine au crayon de rien
En espérant un jour renforcer
Sa mine pâle en crayon HB

(Je n’attends que les coin-nuages
Pour m’approcher sans les grillages)




 
Tilou8897

Administrateur


La vie n'a de sens que celui qu'on lui donne
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
660 poèmes Liste
18597 commentaires
Membre depuis
12 décembre 2006
Dernière connexion
6 décembre
  Publié: 23 juil 2007 à 17:47 Citer     Aller en bas de page

Il est "dépareillé".... L'est comme toi.... Faut-il que je dises.... que j'ai aimé ?

(un truc.... "étampés" ?.... -> estampés ? ou estompés ? bah sinon... connais pas...^^)

* fais du bien de te relire... aussi... *

tout plein...

Tilou

  Elle me dit que mes guerres sont des fleurs fanées et qu'il reste une terre pour l'aimer ici bas
Louann


La vie n'a de sens que celui qu'on lui donne
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
9 poèmes Liste
27 commentaires
Membre depuis
27 mai 2007
Dernière connexion
23 juin 2008
  Publié: 23 juil 2007 à 17:51 Citer     Aller en bas de page

*ne sais pas quoi dire*

Il m'a fait des frissons ... J'ai adoré.

Merci

 
Richard Larue


Polluez maintenant, payez plus tard...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
23 poèmes Liste
22 commentaires
Membre depuis
15 juillet 2007
Dernière connexion
6 janvier 2011
  Publié: 23 juil 2007 à 22:20 Citer     Aller en bas de page

Parce que courir de toute façon
Ne me plaît pas, même à reculons

Bien dit. Un ptit bijou de poème. Se lit d'un seul trait et on en redemande...

  Quand ce à quoi on tient s’écroule, c'est peut-être le temps de le lâcher...
THOMAS


Ne crains pas d'être ignoré, mais d'être ignorant.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
154 poèmes Liste
2756 commentaires
Membre depuis
1er juin 2007
Dernière connexion
28 juillet
  Publié: 24 juil 2007 à 02:31 Citer     Aller en bas de page

Très joli. Heu...pour répondre à Tilou, je crois (mais pas sûr) qu'étamper c'est faire un trou dans une pièce de métal.


Bizarrement, c'est l'endroit le plus simple qui m'a le plus plu celui avec la répétition :
"Poussons nos roues
Encore plus loin
Vaut mieux beaucoup
Qu’un peu trop rien

Vaut mieux beaucoup,
Qu’un peu trop rien."

C'est un style d'écriture que je n'arrive pas encore à approcher, je ne laisse peut-être pas assez de place à mes rêves.
Par contre, les tiens sont peuplés d'images merveilleuses.

Amitiés,

 
Borisse


un air d'autan
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
16 poèmes Liste
110 commentaires
Membre depuis
30 mars 2007
Dernière connexion
6 janvier 2011
  Publié: 24 juil 2007 à 04:26 Citer     Aller en bas de page

J'aime ce genre de gribouillis et ces images ... comme une esquisse avec ombres et lumières à la mine de papier !



Bo

  Va-et-vient continuel. Vagabondage spécial - Cendrars
Survivant


Tout ce qu'on peut gagner, c'est quelque chose de nouveau à perdre.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
6 poèmes Liste
181 commentaires
Membre depuis
11 avril 2007
Dernière connexion
13 août 2008
  Publié: 28 juil 2007 à 13:55 Citer     Aller en bas de page

Entre pessimisme et optimisme, je ne sais de quel côté ton coeur balance. Pas de réponse à cet question. Tes mots sont de belles images. J'y reviendrai, c'est certain.

  Je ne suis pas stupide, mais ça vient.
okana


Plume légère, aquarelle du coeur, partager mon bonheur, sur la page de mes douceurs.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
193 poèmes Liste
7801 commentaires
Membre depuis
20 janvier 2007
Dernière connexion
30 décembre 2012
  Publié: 29 juil 2007 à 00:00 Citer     Aller en bas de page

Un poème à relire comme dit mon amie, j'ai adorée la mise en scène et je peux te dire que ta plume est vraiment très belle.Un coup de coeur.Okana.

  Nicole chaput. *Okana *...
Rouge


Ex-Érosion
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
68 poèmes Liste
4048 commentaires
Membre depuis
4 novembre 2006
Dernière connexion
8 décembre 2012
  Publié: 30 juil 2007 à 11:49
Modifié:  30 juil 2007 à 11:50 par Rouge
Citer     Aller en bas de page


*touchée par chacun de vos passages*

Tilou,
Suis-je dépareillée ? Moi ?
Je suis dépareillée, dis ? D'accord dans ce cas... ^^
(en fait je voulais dire "étampés", comme une étampe... tu connais pas ?)
Enfin bref, merci pour ton passage... pour être franche, j'attendais plus que tout ton encre sous la mienne... je ne suis pas déçue, merci ^^


Louann, Richard Larue,
Un gros merci pour vos commentaires... ils me vont droit au coeur.

THOMAS,
Ouais, ta définition d'étamper est vraie, mais dans mon poème, c'est pas exactement ça que j'ai voulu dire en fait... une étampe ? Vous savez le truc qu'on mets sur la main dans les foires et les évenements du genre... putain comment décrire une étampe... hm... À la bibliothèque ils utilisent des étampes pour écrire les dates d'emprunt (du moins, au québec...)
Ai-je répondu un peu à votre question ?
(je sais mes talents pour expliquer sont euh... inexistants ?)

Merci Thomas, pour le compliment... mes rêves sont encore des rêves d'enfant en fait... en espérant qu'ils le reste toujours...


Borisse, Rosaceae,
Merci. Vraiment.
Ça me.. ça me touche... merci.

Cynique,
Ouf des jours c'est optimiste, d'autres pessimiste... j'irai même jusqu'à dire que ça change toutes les heures ^^
Merci de ton passage !

Mlle Citron,
Oui, le rythme. J'étais pas trop sûre pour le début, mais en fin de compte j'crois qu'il est bien... tant mieux s'il garde en haleine jusqu'à la fin

headache,
J't'embrasse aussi ^^
(ah et euh ouais... merci. Venant de toi ça prend des proportions énoooormes ^^)



Merci encore à vous euhh... à vous... à vous tous (c'est plus simple que ce compter tiens)


 
Mademoiselle Phébus


Just let me fall out the window with confetti in my hair. (Tom Waits)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
115 poèmes Liste
1548 commentaires
Membre depuis
9 mars 2005
Dernière connexion
30 novembre 2014
  Publié: 26 nov 2007 à 15:06 Citer     Aller en bas de page

Des mots cachés qu’on se bricole

À toi, à moi
Et toute nos vie qu'il y a entre...

C'est beau
C'est beau

  (Là-haut l'absence entière et le bleu charbonnant.) Par le jour se levaient des géants tristes, un violon en carton-pâte sous le rêve. (Fernand O. -Le Soleil sous la mort)
Rouge


Ex-Érosion
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
68 poèmes Liste
4048 commentaires
Membre depuis
4 novembre 2006
Dernière connexion
8 décembre 2012
  Publié: 27 nov 2007 à 08:33 Citer     Aller en bas de page

(merci...)

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 3488
Réponses: 10
Réponses uniques: 9
Listes: 1 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

Nathalie (Acrostiches)
Auteur : Tendresse54
Guernica... (Tristes)
Auteur : LE PASSANT
Rouge-neige et les sept riens (Tristes)
Auteur : Maan
nous sommes seuls (Amour)
Auteur : xebeche
La maison-carton (Amour)
Auteur : Rouge
Infinis maux... (Tristes)
Auteur : pyc
à tire d'aile (Amour)
Auteur : Rouge
si même l'horizon bascule (Amour)
Auteur : xebeche
À nos horizons déplacés (Tristes)
Auteur : Billie
Quand je serai petite (Amour)
Auteur : Amandarine
Soldat de plomb (Autres)
Auteur : White Rabbit
Fille d'ailleurs (Autres)
Auteur : Deirdre
Au fur et âme sûre... (Amour)
Auteur : (...)
Nos mots au bout de la jetée (Amour)
Auteur : Tilou8897

 

 
Cette page a été générée en [0,0729] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.