Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 30
Invisible : 0
Total : 31
· QUOIQOUIJE
13115 membres inscrits

Montréal: 17 nov 04:08:34
Paris: 17 nov 10:08:34
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Poèmes tristes :: Abîme de détresse Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Ancholie


Essayer d'exprimer l'inexprimable (Zachary Richard)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
16 poèmes Liste
82 commentaires
Membre depuis
15 novembre 2010
Dernière connexion
14 septembre 2014
  Publié: 28 mai 2011 à 15:57
Modifié:  28 mai 2011 à 16:30 par Tilou8897
Citer     Aller en bas de page

En ce jour de printemps où tous brillent de mille feux, où tout devrait être joyeux, mon cœur est lourd de détresse.

J’ai de la difficulté à emplir mes poumons d’air tellement mon cœur est lourd. Étau de soif de douceur et de tendresse. De soif d’espoir et de promesses.

Je n’ai plus la force de me battre contre ces vents glaciaux. Ceux de la colère et de l’indifférence, ceux de la douleur et du tourment.

Cette force qui était mienne a déserté mon corps, mon coeur et mon esprit. Le désespoir l’a remplacée dans les plus infimes parcelles de mon être.

L’effondrement ne faisait pas partie de ma vie. Il en est devenu la mire. Du plus profond de mes ressources intérieures je me débats violemment contre lui. Mais la fatigue gagne mon être.

L’envie de me laisser bercer, doucement, tendrement. De tout oublier. De ne vivre que pour ce moment de plénitude.

Rêve que je ne peux me permettre que le temps d’un instant. Que le temps de reprendre un souffle de vie. Un souffle d’espoir.

Cet espoir même qui me fait tenir le coup. Qui ne me fera pas lâcher. En tant que soldat de l’amour et de l’espoir, je me battrai jusqu’à en rendre l’âme. Jusqu’à ce que ce calme si désiré regagne ma vie comme autrefois.

Ce calme intérieur qui était ma force, qui était ma vie. Lui qui a déserté mon être pour le mettre à l’épreuve.

Tout ça n’a aucun sens. Remettre l’ordre chaotique de ma vie selon mes espérances, voilà la dure tâche dont je me dois d’accomplir le plus rapidement possible pour redevenir l’être que je suis.

Pour ne pas tout simplement couler à pic.

So

  So...
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 649
Réponses: 0
Réponses uniques: 0
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0569] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.