Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 396
Invisible : 0
Total : 397
· Tychilios
13154 membres inscrits

Montréal: 25 févr 22:13:19
Paris: 26 févr 04:13:19
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Nouvelles littéraires :: Je pense que je suis en amour - 2/3 Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
MonCielEstCrypté


Penser l'impensable, Nommer l'inommable, Contester l'incontestable
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
85 poèmes Liste
475 commentaires
Membre depuis
13 mars 2011
Dernière connexion
9 février
  Publié: 17 mars 2011 à 22:52
Modifié:  18 mars 2011 à 09:18 par Eliawe
Citer     Aller en bas de page

        Le saut de l’ange, évidemment !

        J’ai marché jusqu’au centre-ville sans m’en rendre trop compte. Les immeubles avalaient juste un peu plus le ciel au fur et à mesure. Rien de bien impressionnant. Les cathédrales et basiliques qui nous ont pris des siècles à terminer… Face aux tours à bureaux construites en quelques années à peine. Une pierre face à la vitre de ta cuisine, j’imagine.

        Regarde-moi ces étudiants. Ils portent des lunettes en plastique sans verre. Des trucs moulants. Manteaux à la mode. Ils savent comment réagir. Bien sûr, puisqu’ils ont vu les autres le faire. Ils savent même comment penser. Ils ont vu les autres le faire ! Que de beaux visages intellectuels. Que d’opinion(s) informée(s).

        De toute façon, la petite histoire hebdomadaire commence toujours de la même manière. « Il parait que Lindsay Lohan a fait ! » « Il était une fois Blanche Neige ! » Une fin plus excitante. « Une surdose d’oxycontin ! » « Ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants. » Enfin, d’un point de vue d’écrivain… Et, malgré moi, j’en sais plus sur la courte vie de Lindsay que sur toute la vie de Monsieur Sinatra. J’imagine que ça prouve que les histoires plus succinctes font plus d’effet. Oui, c’est toi que je regarde Marcel Proust. Tes livres me font chier. Laisse-moi juste name-dropper Axl Rose et on continue. OK. À go, on est sur le pont Jacques Cartier. Go !

        Malheureusement, non. La vie, ça ne marche pas comme ça. Des fois, il faut marcher un peu plus longtemps. Le genre de phrases qui sort de la bouche de quinquagénaires qui ont un besoin incontrôlable de transmettre leur grande sagesse et savoir de la vie à des adolescents qui essaient juste de jouer à Call of Duty en paix. Et succulente contradiction que cette dernière !

        Les jeunes, les vieux, les jeunes, les vieux. Comme c’est répétitif… Je voudrais simplement que nous ayons les secrets que vous aviez à l’époque. Car nos étoiles sont nues et leurs sexes sont rasés. Et ce n’est que la projection de l’obsession de tout voir. Très lentement la notion entre dans notre conscience… Nous n’y arriverons jamais. Nous ne voulons pas. Nous nous y accrochons à tout prix. La musique qui nous est servie est plus bruyante et confuse que jamais. Nous tentons de bouger plus vite que la réalisation. Je m’enfuis avant qu’elle ne m’attrape. Je décalisse.

        Je marche en dubstep les dents serrées. Bon sang, le voilà. Le pont Jacques Cartier.

  T'es bien jolie, mais est-ce que tu fond sur la langue?
MonCielEstCrypté


Penser l'impensable, Nommer l'inommable, Contester l'incontestable
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
85 poèmes Liste
475 commentaires
Membre depuis
13 mars 2011
Dernière connexion
9 février
  Publié: 24 mars 2011 à 01:59 Citer     Aller en bas de page

Haha, le Canada est bien grand, c'est pourquoi il est plus facile de cacher que la nature est moins intacte qu'on le croit. Je t'invite à regarder le documentaire «L'erreur Boréale» à ce sujet, c'est un coup de poing au ventre et c'est également un des plus importants documentaires canadiens. Il est vrai que les villages nordiques en font rêver plus d'un, mais on oublie souvent que Montréal est plus grande que Lyon et Marseille. En tout cas, j'suis content que t'aies vu cette petite «farnecation», assez juteuse non?

  T'es bien jolie, mais est-ce que tu fond sur la langue?
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 873
Réponses: 1
Réponses uniques: 1
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0319] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.