Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 236
Invisible : 1
Total : 239
· ode3117 · Kanth
13162 membres inscrits

Montréal: 28 mai 11:07:07
Paris: 28 mai 17:07:07
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Le temps, Madame. Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
JYL


Fais ce qui te semble juste et tu te sentiras libre
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
122 poèmes Liste
777 commentaires
Membre depuis
15 février 2012
Dernière connexion
5 mai
  Publié: 25 avr 2012 à 09:16 Citer     Aller en bas de page

Le temps, Madame.


Ne craignez point Madame, l’image du miroir,
Reflétant ces sillons, aux rives de vos yeux.
Ils sont les doux rayons, de ces soleils radieux;
Tant vos tendres prunelles, ont les éclats d'un phare.

Pareil à un grand cru et son divin parfum,
Qui s'enrichit d'arômes, d'une robe éclatante
Soulignant votre grâce, en un heureux dessein;
Suscitant des pensées, nobles et enivrantes.

Bien plus épanouie, par la magie des ans,
Qu'au temps des prétendants, frappant à votre porte.
Lorsque tous leurs espoirs, recevaient lettre-morte.
Vous voilà bien plus belle, qu'avant tous vos vingt ans.

N'allez imaginer et je vous en conjure,
Qu'il s'agit là, maudit, d'un affront outrageant.
Ce n'est qu'une sagesse, sur vous pas une injure;
Qui fait naître regrets, à de vaincus amants.

Ne masquez pas alors, les stigmates du temps,
Il eut glissé sur vous, une rose à la main,
Sachez lui rendre hommage, d'avoir été galant;
Quand il posa sa lèvre, sur votre cou satin.

De ces sillons creusés aux rives de vos yeux,
Insolent et menteur miroir aux alouettes;
Ces parures du temps, par la grâce des Dieux,
Sont ôtées d’un sourire, de vos jolies fossettes.

JYL




  Jean-Yves
JYL


Fais ce qui te semble juste et tu te sentiras libre
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
122 poèmes Liste
777 commentaires
Membre depuis
15 février 2012
Dernière connexion
5 mai
  Publié: 26 avr 2012 à 12:56 Citer     Aller en bas de page


Merci de vos commentaires.

Le temps sait embellir, le vin les âmes et la femme.

  Jean-Yves
Alphonse BLAISE.

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
300 poèmes Liste
15508 commentaires
Membre depuis
18 juin 2006
Dernière connexion
25 mai
  Publié: 28 avr 2012 à 14:56 Citer     Aller en bas de page

"De ces sillons creusés aux rives de vos yeux,
Insolent et menteur miroir aux alouettes;
Ces parures du temps, par la grâce des Dieux,
Sont ôtées d’un sourire, de vos jolies fossettes."

Avec un tel poème si talentueusement écrit je ne crains plus les ravages du temps...C'est vrai qu'un regard d'amour de l'amant et un sourire de la Belle Dame et la vision se pare de beauté....

Alex

 
JYL


Fais ce qui te semble juste et tu te sentiras libre
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
122 poèmes Liste
777 commentaires
Membre depuis
15 février 2012
Dernière connexion
5 mai
  Publié: 28 avr 2012 à 15:30 Citer     Aller en bas de page


Merci à toi Alex.

Quand les âmes sont belles, le temps se fait, sur elles
discret.

  Jean-Yves
Guid'Ô


« On finirait par devenir vraiment fou, ou par mourir, si on ne pouvait pas pleurer. »
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
247 poèmes Liste
16128 commentaires
Membre depuis
20 août 2005
Dernière connexion
19 avril
  Publié: 29 avr 2012 à 04:15 Citer     Aller en bas de page

de la belle rime
du bel ouvrage
à lire sans modération

  [IMG]https://img4.hostingpics.net/thumbs/mini_372043IMG1731.jpg[/IMG]
JYL


Fais ce qui te semble juste et tu te sentiras libre
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
122 poèmes Liste
777 commentaires
Membre depuis
15 février 2012
Dernière connexion
5 mai
  Publié: 29 avr 2012 à 09:05 Citer     Aller en bas de page



Merci à toi de cette lecture Ô Guide.

  Jean-Yves
Balzak
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
24 poèmes Liste
1219 commentaires
Membre depuis
7 mars 2011
Dernière connexion
10 mai
  Publié: 29 avr 2012 à 09:18 Citer     Aller en bas de page

Le temps sait embellir, c'est bien dit. Merci pour cette agréable lecture.

 
JYL


Fais ce qui te semble juste et tu te sentiras libre
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
122 poèmes Liste
777 commentaires
Membre depuis
15 février 2012
Dernière connexion
5 mai
  Publié: 29 avr 2012 à 09:49 Citer     Aller en bas de page


Merci Balzak, sachons prendre le temps d'apprécier la beauté.

  Jean-Yves
Rousselaure


J'aime les mots de ciel bleu. J'en écrirai jusqu'à ma mort.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
192 poèmes Liste
5644 commentaires
Membre depuis
5 juillet 2009
Dernière connexion
13 mars 2019
  Publié: 30 avr 2012 à 15:39 Citer     Aller en bas de page

Sublime et d'une grande délicatesse.

Amitiés.

  je suis et resterai celle qui t'attends
JYL


Fais ce qui te semble juste et tu te sentiras libre
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
122 poèmes Liste
777 commentaires
Membre depuis
15 février 2012
Dernière connexion
5 mai
  Publié: 1er mai 2012 à 01:01 Citer     Aller en bas de page


Merci pour cette caresse Rousselaure.

  Jean-Yves
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 821
Réponses: 9
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0426] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.