Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 23
Invisible : 0
Total : 23
13134 membres inscrits

Montréal: 22 févr 03:36:34
Paris: 22 févr 09:36:34
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes par thèmes : Marathon Éphémère 2016 (semaine 9) : "Le temps des coquelicots" :: Sous le signe du Coquelicot... Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
RiagalenArtem


"Vivre éternellement serait aussi difficile-me semble-t-il-que dormir toute la vie" эт&#
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
137 poèmes Liste
3181 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
28 janvier
  Publié: 25 août 2016 à 06:38
Modifié:  25 août 2016 à 18:03 par RiagalenArtem
Citer     Aller en bas de page




Roulades -mais pas dans les prés-,
dégringolades sur la rigole
des linges humides qui s'encollent
à ce petit fagot grillé
sur les papilles empoisonnées
de la goulue qui se régale...
Moût de vinaigre sur les plaies
assaisonnées de grains d'ivraie,
marteau piqueur de la migraine
dans une tête à la renverse
sur le traversin des détresses...

Tu m'as parlé des fleurs sauvages enracinées dans les séismes,
sur les saccages et dans les ruines aux relents âcre des obus,
des germinations carminées qui fleurissaient les champs de mine,
elles ont poussé dans ta poitrine y laissant des traces de sang...

J'aurais sacrifié le pavot,
dépecé toutes ses corolles
pour bénir le grain de ta peau
au pourpre de la gravesolle.

Paille ta bouche à cette tige qui se recourbe sur tes lèvres,
la sève répand sa médecine en gorgée d'opium pour qu'un rêve
grève le ciment de tes dérives...

Tu as, tu fus et tu étais...
Tu seras en mes fondations
le mur porteur de ma raison,
l'abattant de secrets à taire
ou révéler en pointillé...

Quand nous allions sur la colline,
dans l’apesanteur d'entre-mai
en effeuillant la marguerite :
un peu, beaucoup, passionnément ?...
un "Simplement" est suffisant...

Tu taquinais la sauterelle au verjus du raisin vermeil
pour amasser le magenta au placenta de ce ponceau,
Rouge passion est ta couleur, le fer de lance de ton courage,
une rose trompant l'usure des ans,
un coquelicot adolescent
qui poudre ta joue de safran...


Tu dormiras, tu partiras sur nos terres jamais labourées où nous irons nous dévêtir de cette emprise qui martyrise l'âme et l'esprit au gant de crin, quand le lilas blême des colchiques signe la fin de cet été dans leurs étoles damassées.


La vie s'ébat, la vie s"égrène, la vie retourne à ses racines
dans un carcadet d'opiacées, fécondes en ses éphémérides
sur le retable des survivances où se greffe le coquelicot
en ses sulfures de soli-flores qui te ressemblent à s'y méprendre...




Riagal, le 25 août 2016 -

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Cedoit être un four invisible." Gustave Flaubert
Maschoune

Modératrice


Je voudrais tout savoir pour pouvoir tout t'apprendre et tout avoir pour pouvoir tout te donner-Brel
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
194 poèmes Liste
10620 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
21 février
  Publié: 25 août 2016 à 08:33 Citer     Aller en bas de page

Comme souvent chez toi RIAGA on retrouve

des couleurs
des senteurs
des fleurs ...


J'aime beaucoup cet univers ... je reviendrai me promener au détour de tes mots

Merci à toi.

Amicales pensées

  ISABELLE
Jean-Louis


J'ai défait la solitude. Il n'y a pas de chevet où je ne puisse m'asseoir. Andrée Chedid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
142 poèmes Liste
3723 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
21 février
  Publié: 25 août 2016 à 08:41 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Riaga,
Complexité des couleurs et des expériences sous le signe de ce pavot des champs.
Un poème qui nous emmène plus loin, au-delà de l'évidence des choses simples.
Je suis admiratif ...
Amicalement

  Poésie, la vie entière (ex ULM47)
Catwoman

Administratrice


« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
432 poèmes Liste
8406 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
21 février
  Publié: 25 août 2016 à 09:29 Citer     Aller en bas de page

Hello you,

Un poème brillant . Je pré_fère le Dame-mas que le gant de craint, si je peux me permettre.
Revenir sur ses terres (ou taire ?), oui, même si on les a phantas-mées. Pas la peine de trop labourée, les Saints se rappellent toujours de nous.

(heu t'as tout compris, je suis compliquée dans ma testa des foas) !!

Bises,
KissCath

 
Naej

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
77 poèmes Liste
3513 commentaires
Membre depuis
8 janvier 2008
Dernière connexion
9 février 2018
  Publié: 25 août 2016 à 10:34 Citer     Aller en bas de page

Quel lyrisme !!
Des mots finement choisis qui défilent allègrement comme sur une portée de Musique...
J'ai vraiment aimé cette lecture !!!
Amicalement
Naej

  Carpe diem...
ODIN
Impossible d'afficher l'image
J'ai une langue, qu'elle soit utile et subtile!
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
690 poèmes Liste
4163 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2012
Dernière connexion
22 février
  Publié: 25 août 2016 à 11:04 Citer     Aller en bas de page

De la réflexion, de la composition...ça s'arrose

 
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
272 poèmes Liste
4687 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
21 février
  Publié: 25 août 2016 à 11:49 Citer     Aller en bas de page

Naej a fait le commentaire que je voulais te laisser ( voir plus haut (rire))quel lyrisme bravo oui le coquelicot est un pavot, il a des vertus médicinales, à une époque les mères en mettaient dans la bouillie des enfants pour les rendre plus calme.

Amitiés

Yvon

  YD
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
93 poèmes Liste
4827 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
1er février
  Publié: 25 août 2016 à 18:42 Citer     Aller en bas de page

Comme un flash back d'adolescence mêlé aux symboles du coquelicot.
Au fil de tes mots j'apprivoise peu à peu ton style.
Jolie partition sur le thème

  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
Idem


C'est beau un arbre dans un cimetière : on dirait un cercueil qui pousse
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
51 poèmes Liste
2032 commentaires
Membre depuis
19 juin 2002
Dernière connexion
31 décembre 2018
  Publié: 26 août 2016 à 03:55 Citer     Aller en bas de page

je viens d'apprendre l'autre nom du coquelicot comme quoi, dans la poésie il y a tant de richesses...
Richesses de mots, de couleurs autant que de parfums et d'épices subtilement mélangés.
J'ai aimé l'ami, oh que oui !

  Ne vous emmerdez plus, emmerdez les autres.
RiagalenArtem


"Vivre éternellement serait aussi difficile-me semble-t-il-que dormir toute la vie" эт&#
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
137 poèmes Liste
3181 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
28 janvier
  Publié: 26 août 2016 à 16:02
Modifié:  26 août 2016 à 16:43 par RiagalenArtem
Citer     Aller en bas de page

Citation de Maschoune
Comme souvent chez toi RIAGA on retrouve

des couleurs
des senteurs
des fleurs ...


J'aime beaucoup cet univers ... je reviendrai me promener au détour de tes mots

Merci à toi.

Amicales pensées


Merci Isabelle, pour avoir fait ce "détour" par ici. Couleurs, senteurs, fleurs ? Elles ouvrent des fenêtres sur tant de choses...


- Jean-Louis :
"Bonjour Riaga,
Complexité des couleurs et des expériences sous le signe de ce pavot des champs.
Un poème qui nous emmène plus loin, au-delà de l'évidence des choses simples."
Très au-delà ms je ne peux pas l'expliquer, ce processus qui est venu se glisser lors de la rédaction d'écrits d'un tout autre genre. Pas d'"admiration" surtout...mais j'aime tjrs tes commentaires "perçants".


- CatKit : Oui, j'ai dé-crypté malgré la White-Heat ; -). Damas ? La rose du même nom alors, parce que là-bas...: - (....ça "craint". Spassibo pour le "bright", ms si je "labour" bp je préfère ne pas trop labourer sur les "pennes"...Capito ? ; -)....Sûr que tu l'as "su" ou "vu", Sister.

Kisses...

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Cedoit être un four invisible." Gustave Flaubert
RiagalenArtem


"Vivre éternellement serait aussi difficile-me semble-t-il-que dormir toute la vie" эт&#
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
137 poèmes Liste
3181 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
28 janvier
  Publié: 26 août 2016 à 16:32
Modifié:  26 août 2016 à 16:48 par RiagalenArtem
Citer     Aller en bas de page

Citation de Naej
Quel lyrisme !!
Des mots finement choisis qui défilent allègrement comme sur une portée de Musique...
J'ai vraiment aimé cette lecture !!!
Amicalement
Naej


Dans le sens que lui donnait Jean-Michel Maulpoix alors...Mes sentiments personnels ne sont pas mis en éclairage. c'est pas mon "Je". On peut se référer à l'image qu'A. Breton en donne dans "Amour"...Il y a la part du fantasique et de l'inconscient ms que l'on essaye de "rassembler" pr ne pas tomber ds l'incohérent. Je sais pas si je me fais bien comprendre......Merci


- Odin : "Composition, réflexion"...je fais en sorte, j'essaye....et arrose, arrose...ça fait du bien et pas slt aux plantes ; -). pour tes mots.

- Yvon :^Vs vous êtes "télépathés" toi et Naej ?...même réponse que pour lui ; - ). Pas slt dans la bouillie, on utilise pour calmer et réchauffer (là, on va éviter...) et pour bien d'autres usages plus ou moins orhodoxes ^^...
: -) merciIii...


- Lacase : Tu apprivoises ? Alors on s'apprivoise...ce n'est pas évident comme lecture je l'avoue.... pour d'être promené dans mes labyrinthes...


- Idem : : Je prends ton "comment'" avec plaisir, l'ami ...suis touché :- )...Thxs.

Amitiés à vous tous...et bonne soirée !
Riaga
(pb d'ordi en surchauffe, dc j'ai pas "cité" comme je voulais ms s'pas grave...écrasez les coquilles...)

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Cedoit être un four invisible." Gustave Flaubert
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 947
Réponses: 10
Réponses uniques: 9
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0645] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.