Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 23
Invisible : 0
Total : 23
13121 membres inscrits

Montréal: 18 févr 00:08:28
Paris: 18 févr 06:08:28
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Route du rhum Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Marcel42


Le poète est un collectionneur de mots. Dans son album, chacun devient une fleur imaginaire.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
280 poèmes Liste
6292 commentaires
Membre depuis
18 mars 2011
Dernière connexion
27 octobre 2017
  Publié: 24 mai 2012 à 04:03 Citer     Aller en bas de page

Haut perché dans mon île
Tanguant sur un tabouret
Le verre de rhum au comptoir
Et la bouteille à côté.
Le vent mauvais d'un juke-box
Raye ma coque auditive.
D'un discours haut perché
Mon voisin balance des embruns

Tenir jusqu'au bout de la nuit.
Mes mains cramponnent la barre d'un cri
Mon estomac rend l'âme
Et mon âme s'enfuit
Quand passe une sirène
Mon mat n'est plus que l'ombre de lui-même

La mer et le ciel se mélangent
Tout est sombre et sans dessus dessous
Droit sortit du dessous du monde
Mon paillasson
La voix d'oursin de Kersauzon
Hurle dans mon pavillon
"Accroche-toi moussaillon
Ton lit est au bout du couloir"
Hérissons nous jusqu'au plumard

Ah ce vent qui nous emporte toutes voiles dehors
Loin de la route du rhum
De ses fracas festifs
Et des gros bras de la marine de loisir
Nos barques
Coques de noix fragiles
Survivront –elles aux naufrages
Pour chanter encore
La mer et ses îles tranquilles

2010-11-01

  Marcel
devil may cry


l'amour n'est jamais triste.il se mouille de pleurs pour que poussent ses fleurs.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
154 poèmes Liste
880 commentaires
Membre depuis
20 juillet 2010
Dernière connexion
13 juin 2017
  Publié: 24 mai 2012 à 04:08 Citer     Aller en bas de page

C'est que l'on peut faire de grand voyage un verre de rhum à la main, mais ce foutu mal de mer à la fin...

Sourire...

  Si l'on me presse de dire pourquoi je l'aimais, je sens que cela ne se peut s'exprimer qu'en répondant : « Parce que c'était elle, parce que c'était moi. » Montaigne/Godetia 68
Marcel42


Le poète est un collectionneur de mots. Dans son album, chacun devient une fleur imaginaire.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
280 poèmes Liste
6292 commentaires
Membre depuis
18 mars 2011
Dernière connexion
27 octobre 2017
  Publié: 24 mai 2012 à 04:44 Citer     Aller en bas de page

Merci Devil
Cordialement,
Marcel.

  Marcel
clovis67
Impossible d'afficher l'image
On transforme sa main en la mettant dans une autre. (P. Eluard)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
33 poèmes Liste
5170 commentaires
Membre depuis
5 août 2008
Dernière connexion
8 août 2013
  Publié: 24 mai 2012 à 05:07 Citer     Aller en bas de page

Voguez, voguez, matelot !
Ayez confiance en Oliver,
La mer est houleuse à souhait
Pour faire un poème aux jolis mots !

Amicalement

Pierre

  vivre sans espoir, c'est cesser de vivre (Dostoïevski)
Marcel42


Le poète est un collectionneur de mots. Dans son album, chacun devient une fleur imaginaire.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
280 poèmes Liste
6292 commentaires
Membre depuis
18 mars 2011
Dernière connexion
27 octobre 2017
  Publié: 24 mai 2012 à 09:44 Citer     Aller en bas de page

Merci à vous trois.
Cordialement,
Marcel.

  Marcel
JYL


Fais ce qui te semble juste et tu te sentiras libre
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
121 poèmes Liste
767 commentaires
Membre depuis
15 février 2012
Dernière connexion
18 décembre 2019
  Publié: 24 mai 2012 à 11:30 Citer     Aller en bas de page


Remontent à la la surface quelques uns de mes souvenirs de mataf.

  Jean-Yves
Marcel42


Le poète est un collectionneur de mots. Dans son album, chacun devient une fleur imaginaire.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
280 poèmes Liste
6292 commentaires
Membre depuis
18 mars 2011
Dernière connexion
27 octobre 2017
  Publié: 25 mai 2012 à 02:46 Citer     Aller en bas de page

Merci à vous trois.
Cordialement,
Marcel.

  Marcel
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
104 poèmes Liste
5197 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
17 février
  Publié: 26 mai 2012 à 02:22 Citer     Aller en bas de page

Qui sait...
Merci j'ai embarqué.

  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
Sidonie Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
3744 commentaires
Membre depuis
10 avril 2011
Dernière connexion
10 mars 2018
  Publié: 26 mai 2012 à 02:28 Citer     Aller en bas de page

J'ai embarqué, moi aussi...
Mais de bon matin... ça tangue un peu.
Amicalement.

  On voudrait que tout reparte d'où, un jour, tout s'est arrêté.
Marcel42


Le poète est un collectionneur de mots. Dans son album, chacun devient une fleur imaginaire.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
280 poèmes Liste
6292 commentaires
Membre depuis
18 mars 2011
Dernière connexion
27 octobre 2017
  Publié: 26 mai 2012 à 03:40 Citer     Aller en bas de page

Merci à vous deux.
Cordialement,
Marcel.

  Marcel
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
464 poèmes Liste
22247 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
17 février
  Publié: 26 mai 2012 à 10:06 Citer     Aller en bas de page

Une petite goutte de rhum sur un sucre, j'aime bien ( Je sais ça s'appelle un canard )
Ce merveilleux poème qui m'a fait un peu tourner la tête me fait me souvenir de chansons de marins
Y' en a dans la famille...Et des marins et du rhum.
" Hé ! Garçon, prend la barre, vire au vent et largue les ris, le vent te raconte l'histoire, des marins couverts de gloire, ils t'appellent et tu les suis.......etc......." Je ne pense pas que tu puisses suivre dans ton état la route du rhum.......Ou faire la course du grand pavois
J'ai bien aimé
Amicalement ODE 31 - 17

  OM
pyc


la nature est peinture, la vie est poésie...maison de Monet à Giverny.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1022 poèmes Liste
16502 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
28 décembre 2019
  Publié: 27 mai 2012 à 03:52 Citer     Aller en bas de page

L'idée de décliner un texte à partir du titre "la route du rhum" que tu considères au premier degré, est très originale...les vers en eux mêmes sont captivants, avec toutes ces références à la marine.
tu as vraiment une inspiration qui aime se balader sur des sujets très différents !
c'est fort plaisant pour nous d'ailleurs !
amitiés très sincères.
pyc.

 
Marcel42


Le poète est un collectionneur de mots. Dans son album, chacun devient une fleur imaginaire.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
280 poèmes Liste
6292 commentaires
Membre depuis
18 mars 2011
Dernière connexion
27 octobre 2017
  Publié: 27 mai 2012 à 12:03 Citer     Aller en bas de page

Merci à vous deux, mais je dois ajouter pour Pyc que le titre s'est imposé après.
Cordialement,
Marcel.

  Marcel
John C


On devient meilleur à travers les échecs et on reste con à ne rien essayer...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
26 poèmes Liste
286 commentaires
Membre depuis
23 avril 2010
Dernière connexion
31 octobre 2018
  Publié: 29 mai 2012 à 22:27 Citer     Aller en bas de page

J'adore ! Enivrant ! :D
Tu donnes beaucoup d'effet de ressentis !

JohN

 
Marcel42


Le poète est un collectionneur de mots. Dans son album, chacun devient une fleur imaginaire.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
280 poèmes Liste
6292 commentaires
Membre depuis
18 mars 2011
Dernière connexion
27 octobre 2017
  Publié: 30 mai 2012 à 03:19 Citer     Aller en bas de page

Merci John.
Cordialement,
Marcel.

  Marcel
Marcel42


Le poète est un collectionneur de mots. Dans son album, chacun devient une fleur imaginaire.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
280 poèmes Liste
6292 commentaires
Membre depuis
18 mars 2011
Dernière connexion
27 octobre 2017
  Publié: 7 juin 2012 à 08:52 Citer     Aller en bas de page

Merci Poil.
Cordialement,
Marcel.

  Marcel
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1341
Réponses: 15
Réponses uniques: 9
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0825] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.