Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 25
Invisible : 0
Total : 27
· Aude Doiderose · samamuse
13405 membres inscrits

Montréal: 19 sept 04:07:17
Paris: 19 sept 10:07:17
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Bluffs sensibles s'abstenir Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Cookiss

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
54 poèmes Liste
403 commentaires
Membre depuis
12 novembre 2011
Dernière connexion
23 décembre 2016
  Publié: 24 mai 2012 à 18:02
Modifié:  24 mai 2012 à 19:01 par Eylork
Citer     Aller en bas de page

Bluffs sensibles s’abstenir

Un soir pour noctambule
Je me suis égaré
Où l’horloge s’amusait
A jouer la pendule
Où des mains pleines aux as
Donnaient des cours de jazz
Et des crédits factices
Soldaient des inepties

Ils étaient sans visage
Les sourires figés
Comme des enfants sages
Attendant leur goûter
Certains faisaient semblant
De connaître les règles
Malheur ! Aux débutants
Qui eux, pouvaient tout perdre

Chacun à sa manière
Défendait ses couleurs
Sur ce tapis de verre
Où s’enlisaient les cœurs
Choisissant une cible
Qui semblait accessible.

Du coucher au lever
Je me suis demandé

Quel est donc ce mystère
Qui attire ces âmes
Jouant les ‘Fred Astaire’
Sur la feutrine en flamme
Quel est donc ce mystère
Qui pousse chacun d’eux
A tomber en arrière
En apnée pour ce jeu

Alors ! J’ai tout misé
Sur une suite pâle
Perdu, mes trois deniers
Sans crier, Oh scandale !
Et me suis éloigné
Sur la pointe des pieds
Vers ce monde plus prés
De la réalité !

 
devil may cry


l'amour n'est jamais triste.il se mouille de pleurs pour que poussent ses fleurs.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
154 poèmes Liste
880 commentaires
Membre depuis
20 juillet 2010
Dernière connexion
19 mars 2019
  Publié: 24 mai 2012 à 18:40 Citer     Aller en bas de page

le demon du jeu difficile à comprendre qu'il peut tout nous prendre...

  Si l'on me presse de dire pourquoi je l'aimais, je sens que cela ne se peut s'exprimer qu'en répondant : « Parce que c'était elle, parce que c'était moi. » Montaigne/Godetia 68
Marcel42


Le poète est un collectionneur de mots. Dans son album, chacun devient une fleur imaginaire.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
280 poèmes Liste
6292 commentaires
Membre depuis
18 mars 2011
Dernière connexion
27 octobre 2017
  Publié: 25 mai 2012 à 03:06 Citer     Aller en bas de page

Un poème, qui sonne comme une chanson avec ce début qui m'a fait penser à Nougaro.
" Un soir pour noctambule
Je me suis égaré
Où l’horloge s’amusait
A jouer la pendule "
Cordialement,
Marcel.

  Marcel
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
719 poèmes Liste
15355 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
4 septembre
  Publié: 25 mai 2012 à 15:22 Citer     Aller en bas de page

Alors ! J’ai tout misé
Sur une suite pâle
Perdu, mes trois deniers
Sans crier, Oh scandale !
Et me suis éloigné
Sur la pointe des pieds
Vers ce monde plus prés
De la réalité !


Combien de jeux étranges nous prennent et nous ruinent compris celui des amours impossibles...



amicalement
galatea

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
JYL


Fais ce qui te semble juste et tu te sentiras libre
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
122 poèmes Liste
778 commentaires
Membre depuis
15 février 2012
Dernière connexion
8 août
  Publié: 26 mai 2012 à 01:34 Citer     Aller en bas de page


Restons accro au jeu de mots.

  Jean-Yves
Sidonie


Bien faire et laisser braire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
90 poèmes Liste
3935 commentaires
Membre depuis
10 avril 2011
Dernière connexion
27 août
  Publié: 26 mai 2012 à 02:11
Modifié:  26 mai 2012 à 02:11 par Sidonie
Citer     Aller en bas de page

Un beau poème qui peut s'appliquer à tous les jeux...
Même les jeux d'amour ou les jeux de rôles...
Bluffant... comme eux.

  On voudrait que tout reparte d'où, un jour, tout s'est arrêté.
Cookiss

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
54 poèmes Liste
403 commentaires
Membre depuis
12 novembre 2011
Dernière connexion
23 décembre 2016
  Publié: 27 mai 2012 à 22:42 Citer     Aller en bas de page

Devil my cry, Domy, Poil de Poilly, Marcel, Galatea, Fatale, Gyl, Sidonie,

Merci pour votre passage et vos commentaires touchants.

Comme il l’a été souligné par Galatea et Sidonie, ces jeux peuvent mener à des désillusions. Le Bluff peut alors faire office de bouclier, mais pour combien de temps ?

Fatale, je suis désolé que ce poème tombe à un moment difficile que tu dois traverser. Comme tu l'as écrit, ce n'est qu' un pur hasard. J’espère que tu trouveras les ressources nécessaires pour remonter et affronter cette épreuve affective.

Amicalement à vous tous

Cookiss

PS : Je vais tacher de revenir un peu plus souvent sur le site et avoir le plaisir de vous lire.

 
Alphonse BLAISE.

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
300 poèmes Liste
15512 commentaires
Membre depuis
18 juin 2006
Dernière connexion
17 septembre
  Publié: 31 mai 2012 à 08:17 Citer     Aller en bas de page

me fait penser à la célèbre chanson de P Fiori: " peut-être que..."

Merci pour ce partage où le jeu est un triste sire...

Alex

 
Cookiss

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
54 poèmes Liste
403 commentaires
Membre depuis
12 novembre 2011
Dernière connexion
23 décembre 2016
  Publié: 2 juin 2012 à 09:37 Citer     Aller en bas de page

Merci Alex 'Nougaro, Fiori', je vous assure je ne suis pas sous influence (mais je prends ces remarques comme un compliment et vous en remercie)
Merci Ondée pour avoir pris le temps de me lire (bienvenu sur le site).

Les jeux peuvent parfois devenir dangereux !!!

Cordialement
Cookiss

 
pyc


la nature est peinture, la vie est poésie...maison de Monet à Giverny.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1027 poèmes Liste
16595 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
13 septembre
  Publié: 8 juil 2012 à 05:27 Citer     Aller en bas de page

le sujet est très original, mais on peut dire en toute honnêteté que tu l'as vraiment bien abordé ! comme toute chose, je pense que dans le jeu, c'est l'excès qui est dangereux...mais certains, pris par cette ambiance de bluff, vont trop loin et quand ils reviennent à la réalité de la vie, ils voient tout ce qu'ils ont perdu, mais c'est trop tard !
et le monde qui avance, qui voit naître de nouveaux jeux, ne va pas améliorer cet état de choses.
amitiés sincères à toi.
pyc.

 
Cookiss

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
54 poèmes Liste
403 commentaires
Membre depuis
12 novembre 2011
Dernière connexion
23 décembre 2016
  Publié: 16 juil 2012 à 21:18 Citer     Aller en bas de page

Merci Pyc. Comme très souvent tu as fait une parfaite analyse du message que je souhaitais faire passer. Effectivement ' jouer peut être dangereux '
A très bientôt sous d'autres lignes
Amicalement
Cookiss

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 859
Réponses: 10
Réponses uniques: 8
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0370] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.