Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 42
Invisible : 1
Total : 44
· doux18
13267 membres inscrits

Montréal: 20 oct 08:04:19
Paris: 20 oct 14:04:19
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: Lentement... Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
pyc


la nature est peinture, la vie est poésie...maison de Monet à Giverny.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1016 poèmes Liste
16392 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
26 septembre
  Publié: 21 sept 2011 à 02:43
Modifié:  21 sept 2011 à 15:12 par Tilou8897
Citer     Aller en bas de page

Lentement...

Et je marchais lentement
Sur ce quai tellement sombre !
Je voyais encore cette ombre,
Qui me renvoyait à des douleurs,
Qui rendaient tristes mes heures !
...Et je marchais lentement !

Et je pleurais doucement,
Dans cette ruelle si sordide !
Peut-on demeurer un être candide
Quand la solitude vous accompagne,
Et que même l'eau de la mer stagne ?
...Et je pleurais doucement !

Et je disparaissais lentement,
Dans cette nuit maintenant si glauque !
J'avais hurlé toute ma peine, voix rauque,
Mon corps volait dans l'air rance, maudit
Soit ce temps qui défile sans toi, chérie !
...Et je disparaissais lentement !



 
Sidonie Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
3744 commentaires
Membre depuis
10 avril 2011
Dernière connexion
10 mars 2018
  Publié: 21 sept 2011 à 03:12 Citer     Aller en bas de page

N'étant pas trop douée pour critiquer sur la forme...
Je te dirai simplement... J'aime beaucoup...
Bises.

  On voudrait que tout reparte d'où, un jour, tout s'est arrêté.
SélénaéLaLouveFéline


"Vient qui veut, reste qui veut, part qui veut"
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
259 poèmes Liste
9803 commentaires
Membre depuis
29 février 2008
Dernière connexion
14 octobre
  Publié: 21 sept 2011 à 03:38 Citer     Aller en bas de page

Pierre-Yves

Si tu veux disparaitre, alors, fais le très très lentement, pour que l'on puisse te lire encore très très longtemps ...

Je t'envoie mon sourire

Amitié chaleureuse Ami

Sélénaé

 
Bernylys

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
46 poèmes Liste
4156 commentaires
Membre depuis
24 septembre 2010
Dernière connexion
22 janvier
  Publié: 21 sept 2011 à 05:47 Citer     Aller en bas de page

Si tu continues lentement à marcher,
Tu finiras par danser dans les prés
Le bonheur enfin à tes côtés
Et tu toucheras l'inespéré...

Alors, continue, sans te retourner...

Amitiés sincères

  Tous mes textes sont protégés par copyright n° 00050359-1 * Enfant, je rêvais d'un lendemain meilleur; adulte, je rêve d'un monde meilleur. * Bernylys ~ Edelweiss
Anna Couleur
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
150 poèmes Liste
4559 commentaires
Membre depuis
14 septembre 2010
Dernière connexion
26 mai 2015
  Publié: 21 sept 2011 à 05:55 Citer     Aller en bas de page

Ne pleure pas doucement mon cher Pierre-Yves, hurle ta peine... Et puis, souris à la vie.. Tu verras, demain, le bonheur sera là....
Ton poème est magnifique....

  On risque de pleurer un peu si l’on s’est laissé apprivoiser.. Antoine de Saint Exupéry - Le Petit Prince
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
448 poèmes Liste
21906 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
31 août
  Publié: 21 sept 2011 à 10:16 Citer     Aller en bas de page

Cela me peine beaucoup de te savoir si triste, si je devais peindre ce tableau, j' y mettrais beaucoup de gris, mais avec cependant un petit point bleu......Celui de l'espoir où ta chérie semble ne pas être tout à fait absente......C'est un cauchemar que tu as fait, j'ose l'espérer. J'attends de toi des poèmes aux teintes pastelles......
Un jour tu marcheras vers le bonheur d'un pas alerte.
Bien amicalement ODE 3117

  OM
Marcel42


Le poète est un collectionneur de mots. Dans son album, chacun devient une fleur imaginaire.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
280 poèmes Liste
6292 commentaires
Membre depuis
18 mars 2011
Dernière connexion
27 octobre 2017
  Publié: 21 sept 2011 à 10:19 Citer     Aller en bas de page

Très émouvant.
Cordialement,
Marcel.

  Marcel
ladysatin


Ma plume est une brodeuse de mots .
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
211 poèmes Liste
4084 commentaires
Membre depuis
6 avril 2009
Dernière connexion
17 octobre
  Publié: 21 sept 2011 à 12:08 Citer     Aller en bas de page

Tristement beau cher Pierre , je te poutouille

  Septembre ronronne aux couleurs de Charlie
Alponse BLAISE.

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
300 poèmes Liste
15488 commentaires
Membre depuis
18 juin 2006
Dernière connexion
18 octobre
  Publié: 21 sept 2011 à 14:43 Citer     Aller en bas de page

Tristement beau et très bien construit avec ces phrases qui reviennent en boucle....

Alex

 
KYRICE
Impossible d'afficher l'image
Proverbe arabe: L'oeil est un arc, dont les flèches atteignent toujours leur cible.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
191 poèmes Liste
1151 commentaires
Membre depuis
23 mars 2011
Dernière connexion
15 août 2017
  Publié: 25 sept 2011 à 02:29
Modifié:  26 sept 2011 à 10:31 par KYRICE
Citer     Aller en bas de page

Les interprétations sont diverses. Pour moi :
Ce ne peut-être qu'uncauchemar ! Quand la Solitude vous étreint et vous rend triste de cette manière.
Et, si cela Est : Le réveil n'en sera que plu beau.
Amitiés
Kyrice

  jb
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1868
Réponses: 9
Réponses uniques: 9
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

La douleur... (Loufoques)
Auteur : Anna Couleur
Mirouille ! (Loufoques)
Auteur : lastexit
Son ciel (Amitié)
Auteur : Sybilla
Mes points d'amour (Amour)
Auteur : ladysatin
Sud...(version modifiée) (Autres)
Auteur : Galatea belga
Instant de mer (Autres)
Auteur : Rousselaure
Un noeud à nos mouchoirs " Pyc / Vers Cassés " (Collectifs)
Auteur : Vers cassés
Le carnaval de Venise (Autres)
Auteur : Rousselaure
Le chemin du deuil (Tristes)
Auteur : ladysatin
Et si tu n'étais plus... (Tristes)
Auteur : pyc
À fleurs d'orages... (Poèmes par thèmes)
Auteur : Alponse BLAISE.
Le barde débardé (Loufoques)
Auteur : ecrinf

 

 
Cette page a été générée en [0,0510] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.