Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 653
Invisible : 0
Total : 654
· Huppe
13136 membres inscrits

Montréal: 6 avr 00:55:16
Paris: 6 avr 06:55:16
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Grand-père Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
atouthasard


La vie est écrite dans les mots c'est mon trésor et mon tombeau (Gilles Vigneault)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
249 poèmes Liste
1534 commentaires
Membre depuis
14 octobre 2004
Dernière connexion
13 juin 2013
  Publié: 8 juin 2012 à 18:46 Citer     Aller en bas de page

Grand-père

Pour avoir cousu la rivière
Au lac et au petit étang
Pour ainsi voir que le plus fier
Tissait de son pas le courant

Aux enfants racontait Grand-père
L’hiver a gelé plus d’un vent
La mer a sauvé le gros Pierre
La terre a luné le présent

Quand par delà toute frontière
Le mot que l’on dit au passant
De ce qui nous est le plus cher
La toile du vent prend son temps

Il contait la foi des misères
Plaçait bien le ton si savant
Pour vaguer la phrase légère
Et en faire des sons grisants

Ce don il avait pour nous plaire
Filer le champ d’une clairière
Repriser le blé l’orge et l’air
Vêtir l’horizon pour hier

Si vous apercevez l’étang
Au premier que l’on dit par temps
Compter plus d’un pas vers l’avant
Vous le trouverez sur un banc

Avec un ou deux cerfs-volants

atouthasard

 
rimarien
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
60 poèmes Liste
5743 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2005
Dernière connexion
5 avril
  Publié: 8 juin 2012 à 23:03 Citer     Aller en bas de page

Coucou mon Réal, tu vas bien....
Au fil du temps au fil de l'eau tes mots cousus à l'or fin défilent.
de la haute couture

 
pirate24


Persévère dans tes vers
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
83 poèmes Liste
988 commentaires
Membre depuis
18 juillet 2009
Dernière connexion
5 avril
  Publié: 9 juin 2012 à 02:38
Modifié:  9 juin 2012 à 02:39 par pirate24
Citer     Aller en bas de page

atouthasard
Magnifique! Bel hommage à grand-papa! Tant de souvenirs qui remontent du passé. Merci Daniel

  Daniel
Sidonie

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
3781 commentaires
Membre depuis
10 avril 2011
Dernière connexion
4 avril
  Publié: 9 juin 2012 à 03:16 Citer     Aller en bas de page

Une belle écriture
des mots qui touchent..
Emue par le dernier vers :
"Avec un ou deux cerfs-volant"
Pour un grand père qui a connu
si peu, trop peu, ses petits enfants.
Merci.

  On voudrait que tout reparte d'où, un jour, tout s'est arrêté.
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
472 poèmes Liste
22530 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
5 avril
  Publié: 9 juin 2012 à 03:25 Citer     Aller en bas de page

Ce sont de fort belles images, et que de jolis souvenirs pour honorer son grand - père, un poème très touchant;
Un poème brodé de merveilleux fils de " soi "
Amicalement ODE 31 - 17

  OM
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 843
Réponses: 4
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0387] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.