Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 4
Invités : 25
Invisible : 1
Total : 30
· marchepascal · William Valant
Équipe de gestion
· Maschoune · Catwoman
13085 membres inscrits

Montréal: 20 juin 01:28:33
Paris: 20 juin 07:28:33
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: Rue des laissés pour compte... Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
pyc


la nature est peinture, la vie est poésie...maison de Monet à Giverny.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1015 poèmes Liste
16386 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
6 juin
  Publié: 18 oct 2011 à 02:38
Modifié:  18 oct 2011 à 04:58 par pyc
Citer     Aller en bas de page

Rue des laissés pour compte....

Elle habite dans une maison sans toit,
Elle pleure la vie, elle a tant froid !
Sait-elle ce que c'est, un relevé de compte,
Elle qui demeure au deux, rue des laissés pour compte ?

Son banc est trempé de pluie et de larmes, et personne
Ne s'approche pour lui apporter l'été au lieu de l'automne !
Elle marche tous les matins, pas de flûte pour jouer, manger,
Obligée de demander timidement quelques sous, tellement gênée !

Elle bouge de ville en ville, usant ses pieds, abandonnée
Par ce que certains appellent la joie, et réussir à aimer,
Dans cet univers impitoyable, c'est si difficile, le savez-vous ?
Monde qui exclut, qui terrorise, qui précipite l'envol, monde fou !

Elle demeure toujours au deux, rue des laissés pour compte,
Je voudrais lui tendre ma main, qu'elle se rende compte
Que je ne l'oublierai pas, que je la soutiens, même de loin !
Belle, prends bien soin de toi...Mes mots ne sont pas vains !

 
Anna Couleur
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
150 poèmes Liste
4559 commentaires
Membre depuis
14 septembre 2010
Dernière connexion
26 mai 2015
  Publié: 18 oct 2011 à 04:12 Citer     Aller en bas de page

Ces mots-là me remuent très fort, mon fils a été à la place de ton amie Pierre-Yves, et rien ne m'assure qu'il n'y retournera pas...
Ils ont choisi une vie différente, loin du carcan du "comme il faut"... c'est très difficile à vivre, mais on doit respecter ce choix, si on veut les revoir un jour...

T'embrasse fort

  On risque de pleurer un peu si l’on s’est laissé apprivoiser.. Antoine de Saint Exupéry - Le Petit Prince
Semeur d'Amour


En amour, il y a les jardiniers et les fleuristes
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
116 poèmes Liste
2241 commentaires
Membre depuis
16 mai 2009
Dernière connexion
20 novembre 2016
  Publié: 18 oct 2011 à 07:10 Citer     Aller en bas de page

Very sensitive
Amitiés
J'M

 
Marcel42


Le poète est un collectionneur de mots. Dans son album, chacun devient une fleur imaginaire.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
280 poèmes Liste
6292 commentaires
Membre depuis
18 mars 2011
Dernière connexion
27 octobre 2017
  Publié: 18 oct 2011 à 10:48 Citer     Aller en bas de page

Nous passons tous les jours devant le 2 rue des laissés pour compte. Tristesse et impuissance.
Cordialement,
Marcel.

  Marcel
Elisa


« Le but est le chemin lui-même. Prenez plaisir maintenant. L'éternité est ici. » Nashti
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
98 poèmes Liste
1757 commentaires
Membre depuis
5 avril 2010
Dernière connexion
11 juin
  Publié: 18 oct 2011 à 12:32 Citer     Aller en bas de page

merci du partage amitiés

  « Il ne faut pas avoir peur des vagues qui agitent votre âme. C'est ça, la vie. »
MrNoihyr


Tu m'appelais rêveur , dis moi qui ne le fait jamais
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
27 poèmes Liste
304 commentaires
Membre depuis
24 septembre 2011
Dernière connexion
10 août 2012
  Publié: 20 oct 2011 à 01:38 Citer     Aller en bas de page

Une très belle lecture ,et un titre très fort .
Cordialement
Wilfrid

  Ce ne sont pas tant nos aptitudes mais nos choix qui déterminent ce que nous sommes (J.K Rowling)
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1088
Réponses: 5
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,3122] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.