Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 94
Invisible : 0
Total : 96
· doux18 · Adria d'Orances
13178 membres inscrits

Montréal: 5 juin 02:47:08
Paris: 5 juin 08:47:08
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: Feuillage et bitume... Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
pyc


la nature est peinture, la vie est poésie...maison de Monet à Giverny.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1024 poèmes Liste
16534 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
27 mai
  Publié: 19 oct 2011 à 02:29 Citer     Aller en bas de page

Feuillage et bitume...

Le feuillage des arbres laisse passer des rayons de soleil,
Mais je ne rêve que de lune pour sombrer dans une courte veille !
Le feuillage des arbres ressemble à des larmes pliant les branches
De ces géants que le feu assassine méchamment, même les dimanches !

Le bitume des autoroutes paraît s'élancer bien au delà de l'horizon,
L'homme mine les collines, au dessus des abîmes, construit des ponts !
Le bitume des autoroutes coupe les forêts en deux, assourdit le hameau
Juste à côté...Juste pour aller plus vite, pour égarer les animaux !

Le feuillage des autoroutes, serait-ce ces monstres de vitesse ballottés
Par les vents, qui polluent les cieux et affaiblissent le monde entier ?
Le bitume des arbres, serait-ce ces boues rouges tombées la bas, en Hongrie,
Et qui ont tout détruit sur leur passage ?...société industrielle, du profit !

La planète bleue inspirerait-elle le gris ?...jusqu'à ce qu'elle expire ?

 
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
484 poèmes Liste
22885 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
2 juin
  Publié: 19 oct 2011 à 04:53 Citer     Aller en bas de page

Ah ! Cher PYC, que c'est bien écrit et imagé, .......
La terre soupire, et par endroits elle expire........C'est du délire.....
Et toujours cette citation qui me revient en tête ( elle n'est pas de moi )
" Quand le dernier arbre sera coupé , la dernière rivière empoisonnée, le dernier poisson mort, l'homme s'apercevra que l'on ne se nourrit pas d'argent "
J'ai vraiment apprécié ce poème, ses lumières et ce gris qui risque d'enlever toute la beauté d'un décor naturel
Bien amicalement ODE 3117

  OM
SienKieWicz

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
83 poèmes Liste
2657 commentaires
Membre depuis
7 mars 2007
Dernière connexion
4 juin
  Publié: 19 oct 2011 à 08:24 Citer     Aller en bas de page



Comme le dit si bien ton poème, nous ne vivons plus des vies à échelle humaine...

Merci de le dire!
amitiés

 
Marcel42


Le poète est un collectionneur de mots. Dans son album, chacun devient une fleur imaginaire.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
280 poèmes Liste
6292 commentaires
Membre depuis
18 mars 2011
Dernière connexion
27 octobre 2017
  Publié: 19 oct 2011 à 10:10 Citer     Aller en bas de page

Merci de nous faire part de vos préoccupations écologiques que je partage.
Cordialement,
Marcel.

  Marcel
Lucie*


S’émerveiller comme un enfant...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
51 poèmes Liste
479 commentaires
Membre depuis
30 avril 2007
Dernière connexion
10 octobre 2016
  Publié: 19 oct 2011 à 12:03 Citer     Aller en bas de page

Un vent de révolution?? il y a une telle inertie dans ton texte, c'est magnifique de sensibilité.
Merci

antoine

 
Alphonse BLAISE.

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
300 poèmes Liste
15508 commentaires
Membre depuis
18 juin 2006
Dernière connexion
4 juin
  Publié: 21 oct 2011 à 11:28 Citer     Aller en bas de page

Cher pyc, amoureuse comme tu le sais de la nature et des arbres, je suis très touchée par ce poème si bien écrit....

Alex

 
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Je ne suis qu'un reflet, vous êtes cet abîme
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
312 poèmes Liste
18151 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
3 juin
  Publié: 23 oct 2011 à 07:00 Citer     Aller en bas de page

On est là spectateurs de l'horreur de notre 'expansion' et appétit sans faim de la nature (qui nous nourrit pourtant)

Oui c'est bien un serpent de fer et de bitume qui va bientôt se mordre la queue

Touchée par ton texte,
Gros bisous à toi

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
712 poèmes Liste
15176 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
4 juin
  Publié: 23 oct 2011 à 15:30 Citer     Aller en bas de page

J'aime ta sensibilité Pyc,

j'ai aimé ce rappel...


Amicalement
lilia

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Bernylys

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
46 poèmes Liste
4156 commentaires
Membre depuis
24 septembre 2010
Dernière connexion
26 janvier 2019
  Publié: 28 oct 2011 à 17:03 Citer     Aller en bas de page

Un texte, qui après lecture de celui-ci, me donne envie de fuir pour m'isoler sur une île déserte et retrouver le bleu azur... et la nature à l'état pur. Merci.

Amitiés.

  Tous mes textes sont protégés par copyright n° 00050359-1 * Enfant, je rêvais d'un lendemain meilleur; adulte, je rêve d'un monde meilleur. * Bernylys ~ Edelweiss
Bernylys

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
46 poèmes Liste
4156 commentaires
Membre depuis
24 septembre 2010
Dernière connexion
26 janvier 2019
  Publié: 28 oct 2011 à 17:03 Citer     Aller en bas de page

Un texte, qui après lecture de celui-ci, me donne envie de fuir pour m'isoler sur une île déserte et retrouver le bleu azur... et la nature à l'état pur. Merci.

Amitiés.

  Tous mes textes sont protégés par copyright n° 00050359-1 * Enfant, je rêvais d'un lendemain meilleur; adulte, je rêve d'un monde meilleur. * Bernylys ~ Edelweiss
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1559
Réponses: 9
Réponses uniques: 8
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0631] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.