Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 386
Invisible : 1
Total : 390
· Chlamys · Sihläryn · Cidnos
13154 membres inscrits

Montréal: 25 févr 16:49:39
Paris: 25 févr 22:49:39
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Singularité Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
MonCielEstCrypté


Penser l'impensable, Nommer l'inommable, Contester l'incontestable
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
85 poèmes Liste
475 commentaires
Membre depuis
13 mars 2011
Dernière connexion
9 février
  Publié: 4 juil 2012 à 12:52 Citer     Aller en bas de page

Singularité

Quel souvenir latent s’éteint nonchalamment
Là où s’endort le temps, mon hallucinogène
Le deuil, la pulsation de la mort qui m’enchaîne
Renie l’abnégation de l’amour virulent

J’ai l’enfer pour esprit, l’espoir sanguinolent
Le hasard édifie nos futurs à la chaîne
J’achève d’expirer mon quota d’oxygène
L’œil pour toujours miré sur l’abîme tout blanc

Dehors, il fait trop froid, trop froid pour jouer mon rôle
Ils ont rasé l’endroit et nos vœux laissés là
Je ne veux plus de rien ni spectres, ni contrôle

Il me semble que tout en vient toujours à ça
À mes sens calcinés de délires et d’encre
J’attends, dans l’illusion, que la mort me désancre


Juin 2009 - [Remix Juillet 2012]


  T'es bien jolie, mais est-ce que tu fond sur la langue?
ballandine


Moi, quand je rêve de liberté....
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
52 poèmes Liste
3947 commentaires
Membre depuis
17 décembre 2010
Dernière connexion
5 février
  Publié: 4 juil 2012 à 13:00 Citer     Aller en bas de page

Illusion ou profonde nostalgie ?

.....un sonnet qui "sonne" fort le grand fond des mélancolies....

Quelle lecture !....on se laisse glisser aux langueurs sourdes de ces vers....



  Ecrire est un acte d'amour, S'il ne l'est pas il n'est qu'écriture (Cocteau)
coldasice

Correcteur


Because we are already the past
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
41 poèmes Liste
1044 commentaires
Membre depuis
16 juin 2012
Dernière connexion
24 février
  Publié: 5 juil 2012 à 03:50 Citer     Aller en bas de page

Un sonnet détonnant. Merci de ce partage. J'ai aimé.

  -
JYL


Fais ce qui te semble juste et tu te sentiras libre
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
121 poèmes Liste
768 commentaires
Membre depuis
15 février 2012
Dernière connexion
25 février
  Publié: 8 juil 2012 à 05:40 Citer     Aller en bas de page


profond et puissant.

  Jean-Yves
MonCielEstCrypté


Penser l'impensable, Nommer l'inommable, Contester l'incontestable
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
85 poèmes Liste
475 commentaires
Membre depuis
13 mars 2011
Dernière connexion
9 février
  Publié: 8 juil 2012 à 18:45 Citer     Aller en bas de page

Un grand merci à vous quatre, JYL, Froidcommelaglace, Saphariel et Ballandine!

Oui, c'est la nostalgie... ma cour d'école et les vieux rêves dont on se rappelle avec difficulté... faire le deuil du temps qui passe... que sont devenus mes amis... tout ça

Et à trop se retourner vers l'arrière, on n'avance plus et c'est l'impression d'être englué qui s'installe...

Toutes mes amitiés

  T'es bien jolie, mais est-ce que tu fond sur la langue?
MonCielEstCrypté


Penser l'impensable, Nommer l'inommable, Contester l'incontestable
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
85 poèmes Liste
475 commentaires
Membre depuis
13 mars 2011
Dernière connexion
9 février
  Publié: 10 juil 2012 à 00:51 Citer     Aller en bas de page

Merci DuxJay! Bien content de te voir parmi nous. La chute.... c'est le plus important!

  T'es bien jolie, mais est-ce que tu fond sur la langue?
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 540
Réponses: 5
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0281] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.