Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 722
Invisible : 0
Total : 723
· ori
13137 membres inscrits

Montréal: 7 avr 03:21:29
Paris: 7 avr 09:21:29
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: Décompte de Noël Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Avertissement

Ce texte peut ne pas convenir à certains lecteurs.



Page : [1] :: Répondre
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
108 poèmes Liste
5331 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
6 avril
  Publié: 12 nov 2011 à 05:56
Modifié:  12 nov 2011 à 05:59 par Lacase
Citer     Aller en bas de page


Vers 17h les enfants sont partis
« Avec la route tu comprends...»
Sous la guirlande qui clignote
La solitude reprend ses droits.

Leurs petites mains et leurs bisous
Qui vous tartinent de chocolat.
Sous la guirlande qui sanglote
Le souvenir des rires de joie.

Ils étaient si contents ce matin
De déchirer tous les paquets.
Sous la guirlande qui "pleurote"
Dans le silence… fait un peu froid.

23 heures ils n’ont pas appelé
« Avec les enfants tu comprends... »
Sous la guirlande qui grelotte
Ci gît Grand-père. Déjà froid…



  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
ladysatin


Ma plume est une brodeuse de mots .
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
213 poèmes Liste
4116 commentaires
Membre depuis
6 avril 2009
Dernière connexion
4 avril
  Publié: 12 nov 2011 à 07:46 Citer     Aller en bas de page

Tristement émouvant

  Septembre ronronne aux couleurs de Charlie
SienKieWicz

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
82 poèmes Liste
2592 commentaires
Membre depuis
7 mars 2007
Dernière connexion
6 avril
  Publié: 12 nov 2011 à 09:41 Citer     Aller en bas de page



très beau poème...

merci.
Mes amitiés

 
Marcel42


Le poète est un collectionneur de mots. Dans son album, chacun devient une fleur imaginaire.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
280 poèmes Liste
6292 commentaires
Membre depuis
18 mars 2011
Dernière connexion
27 octobre 2017
  Publié: 12 nov 2011 à 10:50 Citer     Aller en bas de page

Une dramaturgie qui va crescendo. Superbe.
Cordialement.
Marcel.

  Marcel
ticia


petit ange qui me guide, ne m abandonne pas
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
57 poèmes Liste
1510 commentaires
Membre depuis
11 octobre 2011
Dernière connexion
26 janvier 2019
  Publié: 12 nov 2011 à 12:49 Citer     Aller en bas de page

Très joli poème qui nous renvoie à la solitude, en particulier à celle des personnes agées. Triste...
Amitiés de Ticia

  aime la vie même si elle te deçoit
Alphonse BLAISE.

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
300 poèmes Liste
15491 commentaires
Membre depuis
18 juin 2006
Dernière connexion
5 avril
  Publié: 12 nov 2011 à 13:43 Citer     Aller en bas de page

tellement émue, je connais...
Alex

 
ecrinf
Impossible d'afficher l'image
Je me retourne encore et d'un regard d'envie Je contemple ces mots que je n'ai pas écrits
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
202 poèmes Liste
1520 commentaires
Membre depuis
14 février 2011
Dernière connexion
26 février
  Publié: 12 nov 2011 à 17:29 Citer     Aller en bas de page

C'est un pur sanglot que ce poème qui pleure la solitude avec cette guirlande à la Jacques Brel qui telle sa pendule :

"qui ronronne au salon qui dit oui qui dit non et puis qui nous attend".

Amitiés

Patrick

 
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
108 poèmes Liste
5331 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
6 avril
  Publié: 13 nov 2011 à 05:23
Modifié:  23 déc 2011 à 11:17 par Lacase
Citer     Aller en bas de page

v.i.t.r.i.o.l., ladysatin, Forgotten Angel, Marcel42, SienKieWicz, ticia, Alphonse BLAISE, ecrinf

Merci pour vos lectures et commentaires.

Amicalement
L'oncle

  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
Sidonie

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
3781 commentaires
Membre depuis
10 avril 2011
Dernière connexion
4 avril
  Publié: 13 nov 2011 à 10:54 Citer     Aller en bas de page

Tristement beau.... et émouvant.
(tu m'as fichu le cafard... là)

Amicalement.

  On voudrait que tout reparte d'où, un jour, tout s'est arrêté.
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
108 poèmes Liste
5331 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
6 avril
  Publié: 16 nov 2011 à 15:35 Citer     Aller en bas de page

Désolé pour le cafard mais...
Ainsi va la vie
Sur notre continent gris.
Dans vingt ans, un français sur trois
aura plus de soixante ans...

  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
Jeanne


Les mots savent de nous ce que nous ignorons d'eux. René Char
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
106 poèmes Liste
1213 commentaires
Membre depuis
15 février 2012
Dernière connexion
11 juin 2019
  Publié: 18 avr 2012 à 18:48 Citer     Aller en bas de page

Il est duuur celui-là, si triiiste ! Tu as vraiment su trouver les mots justes, et pas un de trop... restituer cette solitude ...
Un vrai coup de coeur !

Blottie

 
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
108 poèmes Liste
5331 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
6 avril
  Publié: 12 mai 2012 à 14:58 Citer     Aller en bas de page

Merci Blottie,
Mais hélas cette solitude de nos anciens est banale aujourd'hui...
Amitiés
L'oncle

  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1379
Réponses: 11
Réponses uniques: 9
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0485] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.