Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 382
Invisible : 0
Total : 385
· Perkolateur · samamuse
Équipe de gestion
· Bestiole
13157 membres inscrits

Montréal: 27 févr 03:14:42
Paris: 27 févr 09:14:42
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes par thèmes : Les Ephémères (novembre 2016) : Il fut un temps :: Il flux un temps Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
759 poèmes Liste
22265 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
26 février
  Publié: 9 nov 2016 à 13:15
Modifié:  10 nov 2016 à 01:46 par Tilou8897
Citer     Aller en bas de page






C’est vrai, il fut un temps où j’arrivais à l’heure.
M’attendre, je le sais, fait tourner ta colère
Comme un requin nageant dans sa cage de verre,
Pardon de t’obliger à surseoir au bonheur.

Combien ai-je attendu de jours, à ton avis,
Patiemment que tu daignes te souvenir de moi ?
Sage autant qu’on peut l’être : comme un crayon de bois
Posé sur le papier, aux marges de ta vie.

Quand je suis arrivée, de doutes encore empreinte
Et t’ayant fait languir, je crois, suffisamment,
J’ai commencé d’abord par pleurer doucement
Pour que tu me consoles d’un mot et d’une étreinte.

Tu oublieras encore une fois mon outrage,
Car tu connais mon flux, précis comme la mer
Qui remonte au rivage, soumise bien qu’amère,
Réchauffée par ton sable, après les pluies d’orage.




  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
759 poèmes Liste
22265 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
26 février
  Publié: 9 nov 2016 à 13:35 Citer     Aller en bas de page

Citation de Drôle d'oiseau
Le sujet me touche,il est bien choisi.



Toi aussi tu as attendu une heure ta bien aimée ?
Ou, comme moi, l'inexactitude serait-elle ta politesse ?
Merci de ta lecture

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l'endroit, à l'envers, parce que la vie c'est souvent comme ça
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
431 poèmes Liste
13747 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
26 février
  Publié: 9 nov 2016 à 13:40 Citer     Aller en bas de page

Tiens tiens, ton sujet préféré eSt de retour. Seul un amoureux ou un huissier peut être aussi patient. J'espère que c'était ton amoureux.

 
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
759 poèmes Liste
22265 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
26 février
  Publié: 9 nov 2016 à 13:45 Citer     Aller en bas de page

Citation de Adamantine
Tiens tiens, ton sujet préféré est de retour. Seul un amoureux ou un huissier peut être aussi patient. J'espère que c'était ton amoureux.



Je préfère mon amoureux aux huissiers, encore que ces derniers soient les plus assidus.


Citation de Drôle d'oiseau
Je l'ai attendu toute ma vie...il faut croire que la ponctualité n'est pas la politesse des amoureux!!!
Belle soirée adorable toi .


Jiçé



Comment as-tu deviné que j'étais adorable ?

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
759 poèmes Liste
22265 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
26 février
  Publié: 9 nov 2016 à 13:47 Citer     Aller en bas de page

Citation de Drôle d'oiseau
Parce que je ne suis pas un huissier.....



Ha voilà une bonne nouvelle, au moins à toi je ne dois pas d'argent.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
759 poèmes Liste
22265 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
26 février
  Publié: 9 nov 2016 à 14:15 Citer     Aller en bas de page

Citation de Drôle d'oiseau

Citation de Aude Doiderose

Citation de Drôle d'oiseau
Parce que je ne suis pas un huissier.....



Ha voilà une bonne nouvelle, au moins à toi je ne dois pas d'argent.



Tu ne me dois rien..les vers que tu donnes à ce site sont déjà une hypothétique garantie!
Jiçé



Punaise, j'y avais pas pensé ! Il faut que j'écrive des poèmes aux huissiers !!! Et au banquier aussi !!!
Merci pour cette idée de génie, je suis sûre que ça va marcher.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Maschoune

Modératrice


Je voudrais tout savoir pour pouvoir tout t'apprendre et tout avoir pour pouvoir tout te donner-Brel
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
211 poèmes Liste
11860 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
27 février
  Publié: 10 nov 2016 à 03:12 Citer     Aller en bas de page

Bon ... quand vous aurez fini de draguer Jiçé et Aude, on pourra peut-être glisser un commentaire !

... non je plaisante

"Sage autant qu’on peut l’être : comme un crayon de bois
Posé sur le papier, aux marges de ta vie."
J'aime beaucoup cette image

Merci à toi

  ISABELLE
Pichardin
Impossible d'afficher l'image
Rien n’est impossible à l’homme surtout s’il a décidé de ne rien faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
357 poèmes Liste
3723 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2013
Dernière connexion
23 février
  Publié: 10 nov 2016 à 05:37 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Aude,
Ne dit on pas que le plaisir est dans l'attente ?
Pour les inconditionnels du camping, le plaisir peut être aussi dans la tente.
Amicalement
Pichardin

  Pichardin
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
292 poèmes Liste
5290 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
26 février
  Publié: 10 nov 2016 à 09:45 Citer     Aller en bas de page

Les vers soulignés par Isabelle me plaisent aussi, un très beau poème comme d'habitude.

Amitiés

Yvon

  YD
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l'endroit, à l'envers, parce que la vie c'est souvent comme ça
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
431 poèmes Liste
13747 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
26 février
  Publié: 10 nov 2016 à 12:42 Citer     Aller en bas de page

Citation de Maschoune
Bon ... quand vous aurez fini de draguer Jiçé et Aude, on pourra peut-être glisser un commentaire !

... non je plaisante



Je suis de ton avis

 
Maschoune

Modératrice


Je voudrais tout savoir pour pouvoir tout t'apprendre et tout avoir pour pouvoir tout te donner-Brel
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
211 poèmes Liste
11860 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
27 février
  Publié: 10 nov 2016 à 13:48 Citer     Aller en bas de page

Citation de Adamantine

Citation de Maschoune
Bon ... quand vous aurez fini de draguer Jiçé et Aude, on pourra peut-être glisser un commentaire !

... non je plaisante



Je suis de ton avis



  ISABELLE
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
759 poèmes Liste
22265 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
26 février
  Publié: 10 nov 2016 à 14:55 Citer     Aller en bas de page

Citation de Adamantine

Citation de Maschoune
Bon ... quand vous aurez fini de draguer Jiçé et Aude, on pourra peut-être glisser un commentaire !

... non je plaisante



Je suis de ton avis



Encore bloquée dans les années 80 Adamantine ?

Pff... Grandis un peu, quoi !!

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
465 poèmes Liste
22281 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
26 février
  Publié: 10 nov 2016 à 15:08 Citer     Aller en bas de page

" Ah ! tendre " aimé, je pense comme OISEAU, attendre toute une vie le véritable amour...
Un poème bien ressenti
Bises ODE 31 - 17

  OM
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
759 poèmes Liste
22265 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
26 février
  Publié: 10 nov 2016 à 15:13 Citer     Aller en bas de page

Citation de ode3117
" Ah ! tendre " aimé, je pense comme OISEAU, attendre toute une vie le véritable amour...
Un poème bien ressenti
Bises ODE 31 - 17



Personnellement je déteste attendre un geste tendre.
Drôle d'oiseau a bien de la patience.
Merci Ode

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l'endroit, à l'envers, parce que la vie c'est souvent comme ça
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
431 poèmes Liste
13747 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
26 février
  Publié: 10 nov 2016 à 16:18 Citer     Aller en bas de page

Citation de Aude Doiderose

Encore bloquée dans les années 80 Adamantine ?

Pff... Grandis un peu, quoi !!



Sirène ou lamantin peu importe, tu as des goûts musicaux au top.

 
ecrinf
Impossible d'afficher l'image
Je me retourne encore et d'un regard d'envie Je contemple ces mots que je n'ai pas écrits
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
202 poèmes Liste
1520 commentaires
Membre depuis
14 février 2011
Dernière connexion
26 février
  Publié: 10 nov 2016 à 17:47 Citer     Aller en bas de page

Mille excuses pour ce retard, mais j'arrive à temps pour féliciter la Poétesse

Amitiés

Patrick

 
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
759 poèmes Liste
22265 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
26 février
  Publié: 11 nov 2016 à 05:20 Citer     Aller en bas de page

Citation de ecrinf
Mille excuses pour ce retard, mais j'arrive à temps pour féliciter la Poétesse

Amitiés

Patrick



J'ai failli attendre !!!
Merci Ecrinf pour ta lecture.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
106 poèmes Liste
5238 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
26 février
  Publié: 11 nov 2016 à 10:08
Modifié:  11 nov 2016 à 10:09 par Lacase
Citer     Aller en bas de page

Quel joli texte Aude !

A le lire et le relire il me laisse pourtant comme un goût amer que je ne peux définir... Peut être un soupçon de reproche, une larme d'abandon, deux sous de rancune voire un rien de désamour.

Peu importe merci pour le beau partage

  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
759 poèmes Liste
22265 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
26 février
  Publié: 14 nov 2016 à 11:06 Citer     Aller en bas de page

Citation de a.somberni
bel instant poétique, merci



Merci de ton passage A.

Citation de Lacase
Quel joli texte Aude !

A le lire et le relire il me laisse pourtant comme un goût amer que je ne peux définir... Peut être un soupçon de reproche, une larme d'abandon, deux sous de rancune voire un rien de désamour.

Peu importe merci pour le beau partage



Tu as finement ressenti ce qui transparaît dans ce texte, pour le désamour, je ne crois pas, mais qui sait ?
Merci de ta lecture attentive.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Le Poète Masqué


Bonjour/bonsoir chers amis. Merci de votre présence sur mon profil !
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
117 poèmes Liste
3468 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2012
Dernière connexion
29 janvier
  Publié: 15 nov 2016 à 14:32
Modifié:  15 nov 2016 à 14:33 par Le Poète Masqué
Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Aude,

On peut pardonner les retards, mais pas trop souvent...

Or, ces pleurs étaient-ils sincères ou feints (histoire d'obtenir une étreinte) ?

J'ai apprécié ton poème, en tout cas.

A bientôt

  Vous pouvez prendre connaissance de mon système de versification, si vous le souhaitez (système personnel qui s'écarte des règles purement classiques).
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
759 poèmes Liste
22265 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
26 février
  Publié: 1er déc 2016 à 16:51 Citer     Aller en bas de page

Citation de ode3117
" Ah ! tendre " aimé, je pense comme OISEAU, attendre toute une vie le véritable amour...
Un poème bien ressenti
Bises ODE 31 - 17



Attendre, certes, mais pas sans rien faire quand même.
Merci Ode de ta lecture.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1065
Réponses: 20
Réponses uniques: 9
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

Vers glas (Poèmes par thèmes)
Auteur : Lacase

 

 
Cette page a été générée en [0,0542] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.