Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 5
Invités : 856
Invisible : 0
Total : 861
· NicoNavel · Fried · Argynne Aphrodite · Andesine · Filiquier
13155 membres inscrits

Montréal: 26 févr 08:44:22
Paris: 26 févr 14:44:22
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes par thèmes : Les Ephémères (novembre 2016) : Il fut un temps :: Vers glas Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
105 poèmes Liste
5236 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
26 février
  Publié: 7 nov 2016 à 15:10
Modifié:  10 nov 2016 à 01:46 par Tilou8897
Citer     Aller en bas de page

Il fut un temps puis il partit…
La rengaine est toujours la même,
Trois petits tours et puis s’enfuit
La mort nous fauche ceux qu’on aime ;

La rengaine est toujours la même
Nos yeux s’embrument quand il pleut,
La mort nous fauche ceux qu’on aime
Qu’on ait dix ans qu’on soit plus vieux ;

Nos yeux s’embrument quand il pleut
Un chrysanthème en boutonnière,
Qu’on ait dix ans qu’on soit plus vieux
On a tous le cœur en poussière.

Un chrysanthème en boutonnière
Gorges nouées regards bouffis ;
On a tous le cœur en poussière
Il fut un temps puis il partit…

  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
Maschoune

Modératrice


Je voudrais tout savoir pour pouvoir tout t'apprendre et tout avoir pour pouvoir tout te donner-Brel
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
211 poèmes Liste
11856 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
26 février
  Publié: 7 nov 2016 à 15:37 Citer     Aller en bas de page

Rengaine joliment formulée

Merci à toi

  ISABELLE
Lilania Cet utilisateur est un membre privilège

Modératrice


Osez Etre
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
89 poèmes Liste
3448 commentaires
Membre depuis
14 juin 2011
Dernière connexion
25 février
  Publié: 8 nov 2016 à 07:05 Citer     Aller en bas de page



Un texte bien tourné,
j'ai aimé le fond et la musicalité.
Merci Lacase pour cette lecture

 
Jean-Louis


La vie, ce que l'on en fait, est comme un jardin...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
151 poèmes Liste
4276 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
26 février
  Publié: 8 nov 2016 à 08:49 Citer     Aller en bas de page

Bonjour,
Un poème, donc un pantoum particulièrement efficace avec le thème proposé.
Amicalement:

  Poésie, la vie entière
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
105 poèmes Liste
5236 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
26 février
  Publié: 8 nov 2016 à 11:22
Modifié:  8 nov 2016 à 11:23 par Lacase
Citer     Aller en bas de page

Maschoune ; a somberni ; Lilania ; Ulm47

La musicalité c'est le pantoum. J'ai juste essayé avec ce rythme de contrebalancer la pesanteur du thème.
Merci à vous quatre d'avoir apprécié

Trist@nic
Oh merci merci...
Ce n'est que mon deuxième pantoum mais j'aperçois de mieux en mieux les difficultés. La forme fonctionne à peu près me voilà déjà content.
Alors comme ça en plus il faudrait pouvoir le lire à l'envers ? Bigre !


  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
coldasice

Correcteur


Because we are already the past
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
41 poèmes Liste
1044 commentaires
Membre depuis
16 juin 2012
Dernière connexion
24 février
  Publié: 9 nov 2016 à 09:51 Citer     Aller en bas de page

Audiard pour le style, Prévert pour la musicalité et le rythme nous donne L'Oncle

Cordialement, Olivier

  -
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
292 poèmes Liste
5288 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
25 février
  Publié: 9 nov 2016 à 10:08 Citer     Aller en bas de page



Yvon

  YD
Pichardin
Impossible d'afficher l'image
Rien n’est impossible à l’homme surtout s’il a décidé de ne rien faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
357 poèmes Liste
3723 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2013
Dernière connexion
18 février
  Publié: 10 nov 2016 à 05:23 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Lacase,
Pantoum bien maîtrisé qui donne tout son ampleur au thème du poème.
Amicalement
Pichardin

  Pichardin
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
759 poèmes Liste
22264 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
24 février
  Publié: 10 nov 2016 à 14:56 Citer     Aller en bas de page

Très joli texte

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
ecrinf
Impossible d'afficher l'image
Je me retourne encore et d'un regard d'envie Je contemple ces mots que je n'ai pas écrits
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
202 poèmes Liste
1520 commentaires
Membre depuis
14 février 2011
Dernière connexion
18 octobre 2019
  Publié: 10 nov 2016 à 17:26 Citer     Aller en bas de page

Bravo pour le Pantoum et la bonne interprétation du thème.
Amitié
Patrick

 
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
105 poèmes Liste
5236 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
26 février
  Publié: 10 nov 2016 à 17:57 Citer     Aller en bas de page

coldasice
Comme tu y vas...
Toujours aussi gentil Olivier.
Merci à toi

Y.D
Merci pour tes encouragements

Pichardin
Content que tu aies apprécié

Aude Doiderose
Merci à toi

ecrinf
Content de te relire
Merci

  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
465 poèmes Liste
22277 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
26 février
  Publié: 11 nov 2016 à 09:46 Citer     Aller en bas de page

Un pantoum, que j'ai apprécié. Mon dieu ! Nous avons tous des êtres chers disparus et ce poème me fait me souvenir...
Un titre qui donne des frissons
Merci LACASE, c'est très beau malgré la profondeur des mots et leur tristesse. Un sublime poème.
Un coup de coeur
ODE 31 - 17

  OM
Pieds-enVERS


Qu'importe si l'alexandrin est mal chaussé à partir du moment où il a une semelle musicale
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
50 poèmes Liste
1690 commentaires
Membre depuis
31 janvier 2015
Dernière connexion
25 février
  Publié: 11 nov 2016 à 18:32 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir

Un texte d'une belle fluidité et un grand BRAVO .... pour le style et l'émotion sur ce thème universel qu'est la mort

Merci


 
Cidnos
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
53 poèmes Liste
2868 commentaires
Membre depuis
6 novembre 2015
Dernière connexion
25 février
  Publié: 14 nov 2016 à 02:22
Modifié:  14 nov 2016 à 02:23 par Cidnos
Citer     Aller en bas de page

Très joli texte avec de belles sonorités.
J'aime.
Bonne journée
Cidnos

 
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
105 poèmes Liste
5236 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
26 février
  Publié: 14 nov 2016 à 15:25 Citer     Aller en bas de page

ode3117 , Pieds-enVERS , Cidnos

On fait bien tous comme on peut avec la faucheuse...
Merci à vous trois pour vos mots

  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 875
Réponses: 14
Réponses uniques: 12
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

Il flux un temps (Poèmes par thèmes)
Auteur : Aude Doiderose

 

 
Cette page a été générée en [0,0613] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.