Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 225
Invisible : 0
Total : 226
Équipe de gestion
· Maschoune
13177 membres inscrits

Montréal: 26 août 01:15:05
Paris: 26 août 07:15:05
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Reflets de nuit Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
142 poèmes Liste
3297 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
15 août
  Publié: 3 août 2012 à 09:42 Citer     Aller en bas de page

Sur nos prunelles, les reflets, des mondes cachés percent les secrets,
Des intérieurs en extérieurs, une autre vision apparaît.
Des silhouettes se balancent, tanguent en tango de valses lentes.
L'une s'habille d'incarnat, l'autre des voiles de ses draps.

Une tête penchée se concentre sur un mille feuilles de pages blanches,
Une lampe de chevet diffuse les phrases lues au clair de lune.

Tu aimais voir dans l'embrasure, les flammes des vies qui s'allument,
Tu te sentais en harmonie avec ces veilleurs endurcis.

Une main vole sur une glace, cela réchauffe, cela embrasse
ta solitude consentie, la mienne est vide comme un puits.

Vue sur cour, réinventons, les façades des maisons,
Visages perdus à fendre cœur, elles sont sinistres, elles sont aveugles.

A l'aube de bleu tourterelle, un gris soyeux comme une perle,
touche les yeux endoloris des voyageurs de minuit.

Le crayon à l'abandon, signe le trait sur l'horizon,
Un soleil vert au matin pâle tue une à une les étoiles.

Le train des dormeurs s'arrête, les passagers montent à la traîne,
laissant la trace de leur regard sur les faces livides des gares.

En trompe l'œil nous n'avons pu sauver les nuits aux jours pendus,
Dans l'obscurité radieuse; la fée des songes est capricieuse.

Nous construisons, nous inventons, fermons les yeux sur les aurores;
leurs étreintes sur nos tableaux, s'est refermée tel un étau.

Sur les paupières, les rideaux, se sont tirés une balle de trop,
Une flèche fichée sur le bitume, blesse nos symphonies nocturnes.

Une clé de sol sur le carreau...

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
Guid'Ô


« On finirait par devenir vraiment fou, ou par mourir, si on ne pouvait pas pleurer. »
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
246 poèmes Liste
16104 commentaires
Membre depuis
20 août 2005
Dernière connexion
19 juin
  Publié: 3 août 2012 à 09:45 Citer     Aller en bas de page

je souhaite la bienvenue à cette nouvelle plume qui ne manque pas d'expression

  [IMG]https://img4.hostingpics.net/thumbs/mini_372043IMG1731.jpg[/IMG]
Hauteclaire

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
51 poèmes Liste
437 commentaires
Membre depuis
2 août 2009
Dernière connexion
21 juillet 2014
  Publié: 3 août 2012 à 09:47
Modifié:  3 août 2012 à 09:50 par Hauteclaire
Citer     Aller en bas de page

Une nuit, la course du temps sur la plume, et la lumière qui se lève sur la page.
Une lecture en clair obscur, merci RiagalenArtem

  Hauteclaire
Chris-Charmeur


Don't wake me up !...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
14 poèmes Liste
7521 commentaires
Membre depuis
24 juillet 2012
Dernière connexion
10 novembre 2018
  Publié: 3 août 2012 à 10:16 Citer     Aller en bas de page

Moi qui adore la nuit jusqu'au petit matin je ne regrette pas ma lecture de jour dans un style clair-obscur.




«•´`•.(*•.(`•.•.•´).•*).•´`•»
«•´¨*•.¸¸Vi•..♪TaL... iC¸¸.•*¨`•»
«•´`•.(¸.•´(¸.•••.¸)`•.¸). •´`•»

  Tous les textes sont déposés à la SGDL...
God bless you !...
Alponse BLAISE. Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
300 poèmes Liste
15480 commentaires
Membre depuis
18 juin 2006
Dernière connexion
24 août
  Publié: 3 août 2012 à 12:29 Citer     Aller en bas de page

"A l'aube de bleu tourterelle, un gris soyeux comme une perle,
touche les yeux endoloris des voyageurs de minuit."...

Quelle belle métaphore...!!! Quelle belle écriture, je suis sous le charme et en te souhaitant la bienvenue j'espère lire encore de tels poèmes....

Alex

 
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
142 poèmes Liste
3297 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
15 août
  Publié: 3 août 2012 à 12:31 Citer     Aller en bas de page



@Guid'Ô : Merci. La "plume" a du mal à répondre aux commentaires -je suis un brin sauvage, mais j'me soigne ;-).

@ Avec toi Hauteclaire, c'est plus facile, après tout, c'est toi qui m'a donné l'envie de visiter ce site et d'y poser des textes. B.K.

@ViTaLiC : Un troisième merci...ah, je me répète. Mais que dire d'autre ? C'est l'heure bleue, dans quelques minutes, et une autre nuit à saigner le papier dans la clarté de mes pensées....insensées.

Bonne soirée à vous tous.


  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
142 poèmes Liste
3297 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
15 août
  Publié: 3 août 2012 à 12:40 Citer     Aller en bas de page

@ Alphonse BLAISE : C'est presque de la télépathie. A trois minutes près...
Vos mots me touchent, Alex. Heureux de vous rencontrer...ne serait-ce que sur une toile, mais pas n'importe laquelle, une toile étoilée.
en retour. ...

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
Chris-Charmeur


Don't wake me up !...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
14 poèmes Liste
7521 commentaires
Membre depuis
24 juillet 2012
Dernière connexion
10 novembre 2018
  Publié: 3 août 2012 à 12:56 Citer     Aller en bas de page

Citation de RiagalenArtem


de mes pensées....insensées.



Là, ça devient intéressant. Affaire à suivre!



«•´`•.(*•.(`•.•.•´).•*).•´`•»
«•´¨*•.¸¸Vi•..♪TaL... iC¸¸.•*¨`•»
«•´`•.(¸.•´(¸.•••.¸)`•.¸). •´`•»

  Tous les textes sont déposés à la SGDL...
God bless you !...
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
142 poèmes Liste
3297 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
15 août
  Publié: 4 août 2012 à 09:53
Modifié:  4 août 2012 à 10:19 par RiagalenArtem
Citer     Aller en bas de page

Aïe ! Il est vraiment plus facile d'écrire un texte que de répondre. Peut-être parce que je suis un solitaire et que comme les chats il me faut prendre mes repères et puis apprivoiser un aigle à deux têtes, ce n'est pas simple du tout^^ .Je m'en arrache une et je me lâche (ou j'essaye ;-).

@ViTaLiC : ça devient intéressant, mais pas dans le sens que je donne à ces pensées... insensées qui sont complètement en marge de la chair. Juste un "fil-de-fair" qui se faufile dans des labyrinthes sombres, et s'y perd.

@Fatale : Merci à vous. Vraiment. J'irai vous lire quand j'arrêterais de courir...et de jongler avec la réalité et mille et une choses. Un peu comme le lapin d'Alice, toujours pressé. J'aimerais casser les montres et les sabliers !

@Peribole : Oh que oui, j'en suis certain -pour une fois que je ne me pose pas trop de questions ;-)-, nos chemins se rejoindront. Vous m'avez déjà tendu la main et nos univers se ressemblent.

Amicalement, à vous tous et

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
pyc


la nature est peinture, la vie est poésie...maison de Monet à Giverny.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1015 poèmes Liste
16386 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
1er août
  Publié: 7 août 2012 à 07:49 Citer     Aller en bas de page

une plume avec un style bien à toi, mais ô combien plaisant, j'irais même jusqu'à dire passionnant.
je suis positivement épaté par toutes les images que tu développes dans tes vers, elles m'apparaissent en grand nombre, et elles sortent du commun, sans être inaccessibles au lecteur que je suis, que nous sommes même puisque bien d'autres ont visiblement apprécié tes mots !
Je te dis merci pour m'avoir autant captivé et te souhaite le meilleur sur le site.
amicalement.
pyc.

 
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
142 poèmes Liste
3297 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
15 août
  Publié: 8 août 2012 à 05:24 Citer     Aller en bas de page

Merci de ta lecture Pyc et de tes mots amicaux de bienvenue. Je ne sais pas trop quoi ajouter sinon que je te lis en retour et que j'ai découvert dans tes poèmes, un univers...passionnant (pour rerprendre ton expression :-)). Mais tout est si riche et différent ici que malgré de nombreuses lectures, il me faudra beaucoup de temps pour en faire le tour....
Amicalement.

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
142 poèmes Liste
3297 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
15 août
  Publié: 9 août 2012 à 16:39 Citer     Aller en bas de page

Je t'avais oubliée mais il n'est jamais trop tard. Merci Saphariel :-).

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
Bernylys

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
46 poèmes Liste
4156 commentaires
Membre depuis
24 septembre 2010
Dernière connexion
22 janvier
  Publié: 16 août 2012 à 12:10 Citer     Aller en bas de page

Une lecture bien agréable. Merci pour ce partage.

Bonne soirée.

  Tous mes textes sont protégés par copyright n° 00050359-1 * Enfant, je rêvais d'un lendemain meilleur; adulte, je rêve d'un monde meilleur. * Bernylys ~ Edelweiss
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
142 poèmes Liste
3297 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
15 août
  Publié: 18 août 2012 à 07:33
Modifié:  18 août 2012 à 07:54 par RiagalenArtem
Citer     Aller en bas de page

Merci Bernylys...sorry d'avoir tardé à répondre. Je voyageais, sur les reflets d'un cours d'eau ;-).
Amicalement.
RA

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
142 poèmes Liste
3297 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
15 août
  Publié: 30 août 2012 à 14:06
Modifié:  30 août 2012 à 14:06 par RiagalenArtem
Citer     Aller en bas de page

Merci une fois de plus , Ewilyanae.
J'espère te lire encore très bientôt dans tes nouveaux textes.
Amitiés.
Riagal.

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1313
Réponses: 14
Réponses uniques: 7
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0472] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.