Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 26
Invisible : 0
Total : 27
· Filiquier
13265 membres inscrits

Montréal: 19 oct 01:32:55
Paris: 19 oct 07:32:55
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Votre ami inconnu Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
144 poèmes Liste
3329 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
31 août
  Publié: 17 août 2012 à 10:19
Modifié:  17 août 2012 à 10:41 par RiagalenArtem
Citer     Aller en bas de page

Je suis le passant, le voyageur, le danseur filiforme au corps distendu, le prince errant à la couronne brune.

Je vais, je pars, sous toutes latitudes, je largue les amarres, je hisse la grand voile d'un vaisseau transparent qui vole sous le vent.

-Saute à pieds joints dans la flaque des mes sortilèges, plonge dans la fontaine tes paumes d'étoiles de mer, rejoins-moi dans le ciel d'un bateau retourné dont je suis timonier-

Je suis la parenthèse entre ce qui se voit et passe inaperçu, un magicien qui ouvre tendrement les paupières des amis disparus.

Je suis le musicien qui tranche la clé de sol avec son archet, le guerrier qui effleure les têtes indolentes du fil de son épée.

Je suis la mèche blonde sur la langueur des jours, un fou en parabole sur l'échiquier du monde, l'accent en circonflexe d'un sourcil qui se lève.
Point d'interrogation sur les lendemains, coupeur des cédilles qui écorchent les mains.

Je ne suis pas de chair, je ne suis pas de sang, je réponds à l'appel des êtres qui se noient dans le suaire des souffrances, ligotés par l'angoisse.

Je suis le fugitif, amant de la détresse, mes caresses sont des flèches, un sourire étiré sur toutes vos blessures, la fin et le début d'une nouvelle aventure.

Quand sonnera le glas, sur le Lac Sacré, j'emporterai les morts pour les ressusciter.

Je suis le silencieux écrasant les ténèbres dans la douceur des soirs sur l'aube d'autres rivages.

Je suis...le passeur d'âmes...


  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
Alponse BLAISE.

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
300 poèmes Liste
15488 commentaires
Membre depuis
18 juin 2006
Dernière connexion
18 octobre
  Publié: 17 août 2012 à 11:34 Citer     Aller en bas de page

"Quand sonnera le glas, sur le Lac Sacré, j'emporterai les morts pour les ressusciter.

Je suis le silencieux écrasant les ténèbres dans la douceur des soirs sur l'aube d'autres rivages.

Je suis...le passeur d'âmes..."...

Un texte magnifique...moi, j'ai une dévotion pour les corbeaux qui emmèment les âmes vers la lumière...

Une prose que je vais garder auprès de moi , dans mes favoris...

Alex

 
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
144 poèmes Liste
3329 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
31 août
  Publié: 17 août 2012 à 12:08
Modifié:  17 août 2012 à 12:10 par RiagalenArtem
Citer     Aller en bas de page

Alors là Alex, je suis plus qu'honoré (sans Balzac ;-) de ton appréciation sur ce petit "texte", né aujourd'hui après un marathon en plein soleil. Et qu'il rentre dans tes favoris.
Mille mercis.

avec aussi les amitiés du "Raven" de Poe, un drôle de corbeau ;-).

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
Chris-Charmeur


Don't wake me up !...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
14 poèmes Liste
7521 commentaires
Membre depuis
24 juillet 2012
Dernière connexion
10 novembre 2018
  Publié: 17 août 2012 à 13:00 Citer     Aller en bas de page



(¯` RiagalenArtem '¯)

Au premier mot, je pensais au passeur d'enfants, au troisième mon avis devient différent. Une retranscription à la hauteur de ce que représente le passeur d’âme.

Pour moi, j’ai espoir qu’il me choisira « Les Champs Élysées » comme demeure éternelle.

.`•.¸.•´… ♪♪♪ViTaLiC.♪♪….

  Tous les textes sont déposés à la SGDL...
God bless you !...
Hauteclaire

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
51 poèmes Liste
437 commentaires
Membre depuis
2 août 2009
Dernière connexion
21 juillet 2014
  Publié: 17 août 2012 à 14:00 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir my friend
ce passeur a la grandeur et la douceur que tu sais lui donner. Il nous emportera et peut-être serons-nous heureux, qui sait ...
La douceur de la nuit sera bienvenue après ce soleil assassin .
Lots of bbk to you

  Hauteclaire
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
692 poèmes Liste
14864 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
15 octobre
  Publié: 17 août 2012 à 16:19 Citer     Aller en bas de page




L'écriture , le font que tu utilises cette fois , ami inconnu, me rappellent d'autres vers et je frissonne...


Merci et à plus

lilia

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
MonCielEstCrypté


Penser l'impensable, Nommer l'inommable, Contester l'incontestable
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
85 poèmes Liste
470 commentaires
Membre depuis
13 mars 2011
Dernière connexion
17 août
  Publié: 17 août 2012 à 22:50 Citer     Aller en bas de page

J'ai bien aimé!

  T'es bien jolie, mais est-ce que tu fond sur la langue?
JYL


Fais ce qui te semble juste et tu te sentiras libre
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
120 poèmes Liste
760 commentaires
Membre depuis
15 février 2012
Dernière connexion
18 octobre
  Publié: 18 août 2012 à 00:34 Citer     Aller en bas de page


Très belle prose.


Par contre que le passeur passe son chemin si possible.

  Jean-Yves
Sidonie Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
3744 commentaires
Membre depuis
10 avril 2011
Dernière connexion
10 mars 2018
  Publié: 18 août 2012 à 02:43 Citer     Aller en bas de page

Un très beau texte..
Que je garde..
merci.

  On voudrait que tout reparte d'où, un jour, tout s'est arrêté.
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
144 poèmes Liste
3329 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
31 août
  Publié: 18 août 2012 à 05:28
Modifié:  18 août 2012 à 05:35 par RiagalenArtem
Citer     Aller en bas de page

- Philippe : Merci...Je ne suis pas aussi vénal que ce vieux Charon tout rabougri, je ne réclame rien et pourtant, je travaille à "plein temps".
Don d'ubiquité pour le Corbeau d'Edgar, ou bien je m'étais posé sur ton épaule ^^.

-Vitaly : Tu n'auras pas le choix ;-), mais je n'aurais pas la cruauté de te déposer au Pré de l’Asphodèle. Привет :-).

-Hauteclaire : Hi my friend...So happy de te revoir.
J'en arrive à confondre ce passeur et moi ;-). Peut-être parce que j'ai beaucoup ramé pour les rejoindre. Oui, nous serons heureux, une nuit ou un jour...
Lots of BlueKisses.

-lilia : Un rappel ? Comme des routes où se croisent les mystères :-). Merci d'être venue à l'ami inconnu. Baci.

-Sidonie : Hermès a bien fait les choses ;-). Merci infiniment de ton passage et d'avoir pris ce texte sous ton aile. Amitiés.

-MonCielEstCrypté : Un mot suffit et fait toujours plaisir :-).

-JYL : Bah, il n'est pas si effrayant que ça^^...des mythes et des légendes le rendent même sympathique, il ne fait que déshabiller nos enveloppes charnelles, prend soin de nos esprits, il n'a rien de tragique. Ne sommes-nous pas des voyageurs ?
Amicalement à tous deux.

Passez tous une belle journée et faites gaffe au rayons du soleil, pas le moment de basculer de l'autre côté...Le "Ciel peut attendre" ;-).
RA.








  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
Marcel42


Le poète est un collectionneur de mots. Dans son album, chacun devient une fleur imaginaire.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
280 poèmes Liste
6292 commentaires
Membre depuis
18 mars 2011
Dernière connexion
27 octobre 2017
  Publié: 19 août 2012 à 09:49 Citer     Aller en bas de page

Si ce n'était la conclusion, j'aimerai être cet ami là si bien décrit, mais je laisserai à d'autre le soin de passer les âmes.
Cordialement,
Marcel.

  Marcel
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
144 poèmes Liste
3329 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
31 août
  Publié: 19 août 2012 à 15:47
Modifié:  19 août 2012 à 16:22 par RiagalenArtem
Citer     Aller en bas de page

Ce n'est pas si difficile que de passer les âmes...Il suffit de savoir ramer .
Merci pour ce passage, Marcel (j'ai vu certains écrits remonter, j'irai les lire plus tard).

Amicalement.
Riagal.

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
josette


la vie est une belle rose qui s'épanouit lentement
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
778 poèmes Liste
4131 commentaires
Membre depuis
20 février 2010
Dernière connexion
13 octobre
  Publié: 25 sept 2016 à 12:20 Citer     Aller en bas de page

absolument splendide et très émouvant!

merci RIAGA, pour ce merveilleux et talentueux partage,

délicieuse soirée,

sincères amitiés,

Josette

:

 
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
144 poèmes Liste
3329 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
31 août
  Publié: 17 oct 2016 à 19:03 Citer     Aller en bas de page

Merci Josette pour avoir fouillé dans mes archives et aimé ce Passeur d'âmes...
Avec toutes les amitiés d'un "ami inconnu" en nocturnes : -)
Riaga...

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 998
Réponses: 13
Réponses uniques: 10
Listes: 1 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,1850] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.