Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 490
Invisible : 0
Total : 491
· ori
13142 membres inscrits

Montréal: 29 mars 16:37:10
Paris: 29 mars 22:37:10
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Parois Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Marcel42


Le poète est un collectionneur de mots. Dans son album, chacun devient une fleur imaginaire.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
280 poèmes Liste
6292 commentaires
Membre depuis
18 mars 2011
Dernière connexion
27 octobre 2017
  Publié: 19 août 2012 à 05:10
Modifié:  22 août 2012 à 16:17 par Eliawe
Citer     Aller en bas de page

Vertical vertige
Où s'accroche parfois
La fétuque coriace et l'arbre rabougri
Chaque faille est une aubaine
Lichens et mousses
Saxifrages audacieuses
Âpres sédums
Les forçats casse-pierre
Se jouent de la violence des arêtes et du vent
Maigres racines que rien ne rebute
Feuilles grassement gorgées d'eau
S'ourlant parfois d'un reste de calcaire

Hostilité sournoise et brutale de la chute d'un roc désespéré
L'ardente patience récompensée s'offre une minuscule terrasse
Un creux inespéré où l'oiseau fait son nid
Là où chacun s'agrippe plus qu'il ne se hausse
Sous le chuchotis ruisselant d'un reste de pluie

2010-12-03

  Marcel
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
471 poèmes Liste
22485 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
29 mars
  Publié: 19 août 2012 à 07:21 Citer     Aller en bas de page

Superbes images......
Merci pour ce tableau, pour cette nature joliment décrite
Bien amicalement ODE 31 - 17

  OM
Marcel42


Le poète est un collectionneur de mots. Dans son album, chacun devient une fleur imaginaire.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
280 poèmes Liste
6292 commentaires
Membre depuis
18 mars 2011
Dernière connexion
27 octobre 2017
  Publié: 19 août 2012 à 09:04 Citer     Aller en bas de page

Merci à vous deux.
Cordialement,
Marcel.

  Marcel
Alphonse BLAISE.

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
300 poèmes Liste
15491 commentaires
Membre depuis
18 juin 2006
Dernière connexion
28 mars
  Publié: 19 août 2012 à 09:28 Citer     Aller en bas de page

Un beau tableau de la vie qui pousse au milieu de l'hostilité des supports ...au fil du temps qui passe.

Alex

 
Marcel42


Le poète est un collectionneur de mots. Dans son album, chacun devient une fleur imaginaire.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
280 poèmes Liste
6292 commentaires
Membre depuis
18 mars 2011
Dernière connexion
27 octobre 2017
  Publié: 20 août 2012 à 01:09 Citer     Aller en bas de page

Merci à vous trois.
Cordialement,
Marcel.

  Marcel
rimarien
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
59 poèmes Liste
5701 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2005
Dernière connexion
28 mars
  Publié: 22 août 2012 à 01:03 Citer     Aller en bas de page

En regardant la nature, et en transposant à lui même, l'humain devrait pouvoir se dire que tout est possible tant qu'il y a de la vie
merci Marcel pour le message sous-jacent de tes mots, du moins je le prends comme tel.
amicalement
JC

 
Marcel42


Le poète est un collectionneur de mots. Dans son album, chacun devient une fleur imaginaire.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
280 poèmes Liste
6292 commentaires
Membre depuis
18 mars 2011
Dernière connexion
27 octobre 2017
  Publié: 23 août 2012 à 08:32 Citer     Aller en bas de page

Merci Rimarien.
Cordialement,
Marcel.

  Marcel
ballandine


Moi, quand je rêve de liberté....
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
52 poèmes Liste
3949 commentaires
Membre depuis
17 décembre 2010
Dernière connexion
16 mars
  Publié: 26 août 2012 à 04:34
Modifié:  26 août 2012 à 04:35 par ballandine
Citer     Aller en bas de page


on s'aggripe aux mots...inquiets, vers par vers..et on trouve à chaque souffle un coin de vie....c'est merveilleux....

Quelle lecture ! J'en suis retournée......

Quand l'écriture sublime le sentiment....elle ouvre les voies du vrai parcours vers les lueurs de vie ....

  Ecrire est un acte d'amour, S'il ne l'est pas il n'est qu'écriture (Cocteau)
Marcel42


Le poète est un collectionneur de mots. Dans son album, chacun devient une fleur imaginaire.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
280 poèmes Liste
6292 commentaires
Membre depuis
18 mars 2011
Dernière connexion
27 octobre 2017
  Publié: 26 août 2012 à 09:36 Citer     Aller en bas de page

Merci Ballandine.
Cordialement,
Marcel.

  Marcel
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
147 poèmes Liste
3361 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
12 décembre 2019
  Publié: 26 août 2012 à 17:42
Modifié:  26 août 2012 à 17:44 par RiagalenArtem
Citer     Aller en bas de page

J'avais envie de relire ce texte et je l'apprécie encore plus.
Haute voltige !

Amicalement
RA.

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
Marcel42


Le poète est un collectionneur de mots. Dans son album, chacun devient une fleur imaginaire.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
280 poèmes Liste
6292 commentaires
Membre depuis
18 mars 2011
Dernière connexion
27 octobre 2017
  Publié: 27 août 2012 à 09:07 Citer     Aller en bas de page

Merci RA.
Cordialement,
Marcel.

  Marcel
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1148
Réponses: 10
Réponses uniques: 6
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0346] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.