Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 9
Invisible : 0
Total : 11
· froggy33 · Tychilios
13202 membres inscrits

Montréal: 15 sept 20:45:25
Paris: 16 sept 02:45:25
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: Jeu dangereux... Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
pyc


la nature est peinture, la vie est poésie...maison de Monet à Giverny.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1015 poèmes Liste
16386 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
21 août
  Publié: 23 jan 2012 à 11:10
Modifié:  23 jan 2012 à 14:06 par Bestiole
Citer     Aller en bas de page

Jeu dangereux...

Les cygnes glissent sur l'onde silencieuse,
Leurs plumes s'y reflètent, douces et gracieuses !
Ils sont les témoins de ces bipèdes ombrageux,
Qui s'invectivent...Que le jeu est dangereux !

Les cygnes gardent en eux bien des histoires,
Ce matin, ils se souviendront du désespoir !

Les chats bondissent avec leurs pattes habiles,
De murs en murs, dans un élan très gracile !
Ils observent cet oiseau dont ils rêvent tant,
Mais une cage le retient à leurs petites dents !

Les chats voient l'homme tellement puissant,
Enfermant les animaux, ou même les tuant !

Les dauphins naviguent dans les océans lointains,
En respirant notre air pollué et vraiment malsain !
Ils y résistent pour succomber dans les grands filets,
Mais ne surtout pas les enlever, il faut bien manger !

Les dauphins rêvent du paradis bleu, tout en beauté,
Et moi, j'ai l'utopie du paradis blanc du chanteur Berger !

 
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
305 poèmes Liste
17731 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
12 septembre
  Publié: 23 jan 2012 à 14:07 Citer     Aller en bas de page

une utopie que je partage

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
Marcel42


Le poète est un collectionneur de mots. Dans son album, chacun devient une fleur imaginaire.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
280 poèmes Liste
6292 commentaires
Membre depuis
18 mars 2011
Dernière connexion
27 octobre 2017
  Publié: 24 jan 2012 à 09:23 Citer     Aller en bas de page

Au paradis des signes, il fout toujours un Berger pour que rien ne s'emmêle.
Cordialement,
Marcel.

  Marcel
SélénaéLaLouveFéline


"Vient qui veut, reste qui veut, part qui veut"
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
259 poèmes Liste
9803 commentaires
Membre depuis
29 février 2008
Dernière connexion
5 septembre
  Publié: 25 jan 2012 à 05:44 Citer     Aller en bas de page

Pyc

Aujourd'hui comme hier, c'est un rêve éveillé ...

Un triste poème sur la réalité des choses.

Sélénaé affectueusement

 
Bernylys

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
46 poèmes Liste
4156 commentaires
Membre depuis
24 septembre 2010
Dernière connexion
22 janvier
  Publié: 25 jan 2012 à 13:40 Citer     Aller en bas de page

Oh moi aussi je rêve du paradis blanc, pour éviter de voir le monde se détruire, comme tu le dis si bien... Un poème bien mené. Heureusement qu'il existe encore des petits coins de paradis, malgré tout...

Amitiés.

  Tous mes textes sont protégés par copyright n° 00050359-1 * Enfant, je rêvais d'un lendemain meilleur; adulte, je rêve d'un monde meilleur. * Bernylys ~ Edelweiss
fafou val
Impossible d'afficher l'image
Ma folie est de lire ce que j'ecris et de ne pas comprendre!!.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
33 poèmes Liste
156 commentaires
Membre depuis
3 décembre 2011
Dernière connexion
21 décembre 2015
  Publié: 18 févr 2012 à 09:15 Citer     Aller en bas de page

PYC toujours au top, j'adore tes écrits , j'aime beaucoup et je suis fan de Michel BERGER et je pense que je ne suis pas loin de devenir fan de toi ^^. Amicalement

  la beauté du monde réside dans les lois de la physique
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1097
Réponses: 5
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0324] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.