Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 43
Invisible : 0
Total : 43
13369 membres inscrits

Montréal: 10 juil 15:02:31
Paris: 10 juil 21:02:31
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Les pas d'une vie. Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Auto dit d'acte


On voudrait revenir à la page où l'on aime mais la page où l'on meurt est déjà sous nos doigts (Lama
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
74 poèmes Liste
807 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2012
Dernière connexion
17 septembre 2017
  Publié: 30 oct 2012 à 23:53 Citer     Aller en bas de page

Les pas d’une vie


Le regret de n’être né qu’enfant
Me tourmente à jamais, pourtant,
A quiconque n’a jamais été accordé la science infuse
Seul par et pour Dieu elle y est recluse.
Ainsi me touche et me pénètre cette arquebuse.

Tout savoir et tout entendre pour tout comprendre
J’aurais voulu pouvoir, et sur cette page m’y étendre.
De mes erreurs et de leurs moindres méandres,
Avant qu’elles ne régentent, les réduire en cendres.
Y laisser mon histoire tel un tronc de palissandre.

Le passé est un souvenir unique qui m’a engendré,
Le présent un désir eugénique d’effacer les erreurs, par pitié
Faire de l’avenir l’idyllique qu’une descendance ne saura juger.
L’envie de tout homme d’être considéré droit et honnête,
Devant son créateur ne sera qu’un lointain euphémisme obsolète.

Le regret de n’être né qu’enfant
Un enfant n’ayant pas compris ce que lui voulait l’humanité
Un homme ensuite écœuré par ce ragout d’associés
Inhibés par le capital et le progrès mais…




Un homme heureux de connaître l’homme
Et par définition sachant son cérébral idiome
Un homme qui par son génome,
Pour dénoncer ne s’arme que d’une gomme.

Je ne suis né qu’enfant, et si c’était à refaire
Je deviendrais poète, armé ainsi d’une plume
Au contraire du chaudronnier sur son enclume.
De cette lance quelque peu inappropriée
Je meurtrirais l’acier puis l’affuterais
Sur la surface douce et blanche du papier.

Je ne suis né qu’une fois, il est temps que le passé rattrapé
Laisse le récit d’un juste au cœur d’encre sur le papier
Que la vérité ainsi justifiée et le drame aussi oublié !
Un rien je ne suis pas! un tout ? Loin de là !
Le doute me vient bien avant le trépas,
De laisser en héritage l’histoire d’une œuvre inachevée…



Homme riche, partiras-tu avec tes deniers ?
Homme enfant, je reste pauvre mais entier
Homme enfant je suis riche d’un esprit rassasié.

Laisser un héritage n’est qu’affaire de volonté,
L’important n’est pas la pièce et ce qui est compté,
Mais la pièce et ce qui nous y est conté…








Copyright numéro 00051750-1

  pmjb
ballandine


Moi, quand je rêve de liberté....
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
64 poèmes Liste
4055 commentaires
Membre depuis
17 décembre 2010
Dernière connexion
10 juillet
  Publié: 31 oct 2012 à 08:44
Modifié:  31 oct 2012 à 08:45 par ballandine
Citer     Aller en bas de page



Quel héritage, cette réflexion !

Pleine de bons sens, d'humilité
......et de justes appréciations de notre temps ...

Ca fait plaisir de voir qu'il existe encore des "coeurs tendres" et des intelligences pleine d'humanité !

Et des valeur à ne jamais brader au profit d'ambitions pernicieuses de notre société :

Droiture, honnêteté et belle tendance à notre intuition poétique....

A lire et relire sans réserve....pour savoir garder sérénité...
et ne jamais rien regretter.. ..




  Ecrire est un acte d'amour, S'il ne l'est pas il n'est qu'écriture (Cocteau)
Auto dit d'acte


On voudrait revenir à la page où l'on aime mais la page où l'on meurt est déjà sous nos doigts (Lama
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
74 poèmes Liste
807 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2012
Dernière connexion
17 septembre 2017
  Publié: 31 oct 2012 à 13:43 Citer     Aller en bas de page

Citation de ballandine


Quel héritage, cette réflexion !

Pleine de bons sens, d'humilité
......et de justes appréciations de notre temps ...

Ca fait plaisir de voir qu'il existe encore des "coeurs tendres" et des intelligences pleine d'humanité !





je suis touché,
humilité
sincérité
j'essaie
mais

certaines fois
sur un coup de gueule
je pratique l'effroi
et je reste seul...

Merci beaucoup Ballandine, heureux que ce texte t'ait plu.
Cordialement F.d

  pmjb
pyc


la nature est peinture, la vie est poésie...maison de Monet à Giverny.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1025 poèmes Liste
16565 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
4 juillet
  Publié: 5 nov 2012 à 08:25
Modifié:  5 nov 2012 à 08:26 par pyc
Citer     Aller en bas de page

Les pas d'une vie, d'hier à demain...le tout est très bien exprimé, et me parle vraiment !
on sent que tu avais des choses à dire sur ce sujet, que les idées étaient présentes, il restait à les traduire en mots et tu as su y arriver...à partir de la, ça ajoute encore plus au plaisir de lire...une mention toute particulière pour la fin sinon, elle fait ressortir l'humain au delà de l'argent et du matériel !
amitiés chaleureuses.
pyc.

 
Chris-Charmeur


Don't wake me up !...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
15 poèmes Liste
7522 commentaires
Membre depuis
24 juillet 2012
Dernière connexion
29 juin
  Publié: 5 nov 2012 à 19:51 Citer     Aller en bas de page

...............ılılı.. F.d

Le maniement de la plume est là, c'est certain...
Quel que soit l'état d'âme du narrateur, l'analyse est cadrée, on voit que tout est carré, bien structuré, de la maîtise, pas de débordement... Fort!

...............ılılı.. ViTΛLiC

 
God bless you !...
Auto dit d'acte


On voudrait revenir à la page où l'on aime mais la page où l'on meurt est déjà sous nos doigts (Lama
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
74 poèmes Liste
807 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2012
Dernière connexion
17 septembre 2017
  Publié: 6 nov 2012 à 12:53 Citer     Aller en bas de page

pyc, merci encore pour tes mots, il est vrai que j'aime l'humanité, l'homme, mais pas les hommes, L'individu est capable de se surpasser dans ce qu'il y a de plus noble, les hommes sont capables de le faire dans ce qu'il y a de plus ignoble.
J'espère que les hommes seront capables de réellement s'unir face à la problématique de leur propre extinction comme on le voit si souvent au ciné.


Vitalic, tu vas me faire rougir . Oups ça y est j'ai rougi !
Merci pour ton appréciation....

Amitiés à tous les deux...F.d

  pmjb
Vers cassés


Dans tout ce qui vit, sommeille une belle poésie !!!
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
65 poèmes Liste
1984 commentaires
Membre depuis
29 décembre 2012
Dernière connexion
25 février 2019
  Publié: 17 mars 2013 à 09:22 Citer     Aller en bas de page



Des leçons de vie, héritages et belles poésie !!

  Vers Cassés
Auto dit d'acte


On voudrait revenir à la page où l'on aime mais la page où l'on meurt est déjà sous nos doigts (Lama
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
74 poèmes Liste
807 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2012
Dernière connexion
17 septembre 2017
  Publié: 20 mars 2013 à 13:42 Citer     Aller en bas de page

Merci de ta présence sous ce texte vers cassés.

Amitié F.d.

  pmjb
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
232 poèmes Liste
16432 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
9 juillet
  Publié: 16 août 2013 à 11:48 Citer     Aller en bas de page

très forte maîtrisé
bravo

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Auto dit d'acte


On voudrait revenir à la page où l'on aime mais la page où l'on meurt est déjà sous nos doigts (Lama
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
74 poèmes Liste
807 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2012
Dernière connexion
17 septembre 2017
  Publié: 16 août 2013 à 12:16 Citer     Aller en bas de page

Merci beaucoup pour ton passage et ton com mido, je suis heureux de voir que des auteurs s'intéressent à mes "vieux" textes. Et en plus il s'agit d'un poème qui me tient particulièrement à cœur.



Amitiés
F.d.

  pmjb
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
717 poèmes Liste
15256 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
10 juillet
  Publié: 6 sept 2013 à 10:16 Citer     Aller en bas de page

on apprend comme vivre cette vie et le parcours, parfois nous ne sommes pas capables de le raccourcir, par orgueil, manque d 'amour et de pitié....pour l'autre, les autres ....qui , enfin, nous ressemblent.

Touchant et je crois savoir pourquoi.



gala

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Auto dit d'acte


On voudrait revenir à la page où l'on aime mais la page où l'on meurt est déjà sous nos doigts (Lama
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
74 poèmes Liste
807 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2012
Dernière connexion
17 septembre 2017
  Publié: 24 sept 2013 à 14:18 Citer     Aller en bas de page

Merci très chère.
Alors si tu sais pourquoi c'est que ce poème a fait mouche

Et tu sais, je me suis touché tout seul comme un grand quand je l'ai écrit . C'est un vieux poème maintenant mais ou je n'ai voulu dire que des vérités sur des généralités de constat de ma vie et du monde. En sous entendu pour certaines.

Un de mes préférés.

Amitiés Gala tout pleins de et encore merci de ton passage. J'ai aimé te lire.

  pmjb
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1481
Réponses: 11
Réponses uniques: 7
Listes: 1 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

(Autres)
Auteur :
Coeur Caillou (Amour)
Auteur : Catwoman
Je reviendrai je vous le jure... (Amour)
Auteur : Dans Ma Valoche'

 

 
Cette page a été générée en [0,0327] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.