Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 357
Invisible : 0
Total : 357
13150 membres inscrits

Montréal: 1er avr 00:59:14
Paris: 1er avr 06:59:14
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Des branches à l'eau Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Lilu

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
624 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2009
Dernière connexion
5 novembre 2019
  Publié: 10 déc 2012 à 07:58
Modifié:  10 déc 2012 à 08:57 par Eliawe
Citer     Aller en bas de page


Nous ne sommes que si peu
si peu de ce que nous aurions dû.
Il est peu ou loin,
peut-être ailleurs
ce que nous étions,
qu'en savons-nous.

Il est temps,
il est peu,
il est tant,
il est peu de temps
où le tant
est si important.

Si nos histoires ont des pieds
c'est qu'elles ont appris à marcher
bien avant nous,
bien mieux que nous
et si nous nous les racontons
c'est bien pour cela.

Qu'il brillait cet instant
où nous nous aimions
et nous conservons sa lueur
et la cachons
à chaque coup de vent.

Parce qu'un bateau pris en pleine mer
regarde au loin
et tangue dans ses prières pour revenir
au port d'attache.

Nous y sommes
une fois de plus
à l'heure des grands voyages,
tant d'îles inconnues
et d'erreurs à inscrire à la boussole
mais toujours au loin
l'arbrequarelle,
la terre de nos histoires.


* L'arbrequarelle est un mot
qui devrait exister !







* Photo perso


 
Ludothum.


A ceux qui ont tout entendu en me lisant, que plus rien ne soit dit en silence...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
48 poèmes Liste
806 commentaires
Membre depuis
16 novembre 2012
Dernière connexion
11 décembre 2014
  Publié: 10 déc 2012 à 11:50 Citer     Aller en bas de page

J'ai apprécié lire ce joli poème,
Merci,
Ludo.

  Ludothum.
Eliawe Cet utilisateur est un membre privilège


Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
71 poèmes Liste
8937 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2007
Dernière connexion
23 avril 2019
  Publié: 11 déc 2012 à 05:10
Modifié:  13 déc 2012 à 07:25 par Eliawe
Citer     Aller en bas de page

Je risque bien de n'être guère constructive, mais vraiment, celui-ci, il est beau. Et l'arbrequarelle mérite d'exister, oui, et c'est chose faite, maintenant. C'est d'une douceur un peu floue, aux contours un peu gommés, ça tangue aussi mais que c'est bien de s'échouer par ici...

 
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l'endroit, à l'envers, parce que la vie c'est souvent comme ça
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
436 poèmes Liste
13811 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
31 mars
  Publié: 12 déc 2012 à 16:43 Citer     Aller en bas de page

J'ai été émue par ce poème et particulièrement par la strophe suivante :

Si nos histoires ont des pieds
c'est qu'elles ont appris à marcher
bien avant nous,
bien mieux que nous
et si nous nous les racontons
c'est bien pour cela.


Merci pour ce voyage.
M

 
Lilu

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
624 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2009
Dernière connexion
5 novembre 2019
  Publié: 13 déc 2012 à 10:35 Citer     Aller en bas de page

Merci à tous pour vos impressions et vos ressentis.

 
Lilu

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
624 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2009
Dernière connexion
5 novembre 2019
  Publié: 7 juin 2013 à 11:40 Citer     Aller en bas de page

Merci lipe !

 
pluriels


À ma femme et, puisqu'elle est toutes les femmes, à toutes les femmes pour elle encore
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
703 poèmes Liste
2968 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2006
Dernière connexion
23 avril 2018
  Publié: 14 août 2014 à 06:28 Citer     Aller en bas de page

pour ce rêve flottant à cloche-pieds

Mes Pluriels comme tambour à battre aux rythmes du sang...

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 799
Réponses: 6
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0268] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.