Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 495
Invisible : 0
Total : 497
· Emile-André · Lachésis (Moirae)
13142 membres inscrits

Montréal: 22 févr 17:40:14
Paris: 22 févr 23:40:14
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: Enfants du monde Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Rose Eternel.

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
68 poèmes Liste
287 commentaires
Membre depuis
22 janvier 2011
Dernière connexion
9 janvier 2014
  Publié: 26 mai 2012 à 08:17
Modifié:  29 mai 2012 à 16:54 par Tilou8897
Citer     Aller en bas de page

Ecoute ces enfants pleurer
On leur a brisé leurs rêves et leurs réalités
Ecoute ces pas sur la terre
Pire que la guerre

On les a privés de liberté
On les a contraints à travailler
Regarde leurs mains usées
Et leur corps fatigué

On leur a supprimé leurs doudous
Supprimé leurs jeux
Ils sont malheureux
Ils sont devenus fous

As-tu lu dans leur regard
Déchiffré le cauchemar
As-tu compris ce mal
On n’en parle pas dans le journal

Ils ne font plus de dessins
Perdus dans leur chagrin
Ils ne jouent plus à la marelle
On leur a brûlé les ailes

C’était des enfants
Ils n’étaient pas grands
C’était des gamins
Ils n’ont plus de destin

On les a forcés à travailler
En leur promettant l’hospitalité
On les a forcés à travailler
En leur promettant à manger

Regarde ces enfants partir
Ils auraient préférer fuir
Continuer à grandir
Sourire

On leur a supprimé le bonheur
Arraché le cœur
On leur a retiré l’espoir
Imposé le noir

Ce ne sont plus des enfants
Seulement des revenants
Ce ne sont plus des bambins
Seulement des orphelins

Ils ont voulu leur malheur
On les a contraints à la douleur
Ils ont voulu briser leur chaîne
On a éteint leur lanterne…

 
folano sabata
Impossible d'afficher l'image
un poète est une étoile, même mort il continue à briller
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
25 poèmes Liste
309 commentaires
Membre depuis
13 mai 2012
Dernière connexion
12 janvier 2017
  Publié: 29 mai 2012 à 10:35 Citer     Aller en bas de page



poème très réaliste même si la plupart préfère ignorer cette réalité.
j ai vraiment beaucoup aimé

  les mot, l'amour et l'espoir sont mes armes
Nalaïa

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
16 poèmes Liste
39 commentaires
Membre depuis
20 avril 2012
Dernière connexion
17 septembre 2017
  Publié: 1er juin 2012 à 11:27 Citer     Aller en bas de page

Magnifique poème qui malheureusement dénonce une bien triste vérité dont on ne parle pas assez
Un enfant ne devrais jamais subir un tel sort
Nolwenn

 
Ikaro


Et j'y crois dur comme fer / C'est au bout du rouleau que j'échouerai sur de belles plages
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
160 poèmes Liste
525 commentaires
Membre depuis
15 septembre 2011
Dernière connexion
11 février
  Publié: 17 juin 2012 à 07:03 Citer     Aller en bas de page

Super ce poème, une triste réalité que soit l'indifférence ou l'amnésie noie...

Bye

 
fifi

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
3 poèmes Liste
21 commentaires
Membre depuis
27 avril 2012
Dernière connexion
23 juillet 2017
  Publié: 28 juin 2012 à 03:21 Citer     Aller en bas de page

un phenomene des plus revoltant...que tu decris avec des mots si bien choisi...
tres beau poeme ou tu cris le desespoir de ses enfants!!
je te felicite.
j'ai tellement aime !!

Amicalement... fifi
farah.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 817
Réponses: 4
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0400] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.