Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 5
Invités : 812
Invisible : 0
Total : 817
· Argynne Aphrodite · Flora Lynn · Andesine · ori
Équipe de gestion
· Lacase
13157 membres inscrits

Montréal: 27 févr 18:53:05
Paris: 28 févr 00:53:05
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Poèmes tristes :: L’océan de l’incertitude. Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Avertissement

Ce texte peut ne pas convenir à certains lecteurs.



Page : [1] :: Répondre
Rose Eternel.

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
68 poèmes Liste
287 commentaires
Membre depuis
22 janvier 2011
Dernière connexion
9 janvier 2014
  Publié: 29 juin 2012 à 07:17
Modifié:  30 juin 2012 à 07:10 par Eylork
Citer     Aller en bas de page

Je suis l’erreur de la nature
Je n’ai aucun futur
Juste là
Pour semer le malheur
J’aurais voulu arracher mon cœur
Lui donner une autre dimension
D’autres ambitions
Mais je suis la fausse note
Celle que l’on prend pour une sotte

J’ai pourtant essayé de faire de mon mieux
En rendant les gens heureux
J’ai voulu rependre tout mon amour
Mais je n’ai rien eu en retour
Des déceptions
Des désillusions
J’ai failli à ma mission

Perdu dans l’immensité de cet océan
Je n’ai plus peur du temps
Seulement du néant

J’ai voulu m’accrocher
Prouver que l’on peut y arriver

Mais aujourd’hui sous le poids du fardeau
Je m’écroule
Je me roule en boule
En essayant d’oublier
De nier la vérité
Encore une fois
Je perds confiance en moi

J’ai essayé de me mentir
Prouver que je pouvais m’en sortir
Mais je n’ai pas été à la hauteur
J’ai seulement tremblé de peur
Devant toutes ces horreurs

Ce soir-là, les larmes ont coulé
A ne plus s’arrêter
Des larmes de feu et de rage
Prisonnière de ma cage
Prisonnière de mon passé
J’ai arrêté d’espérer

J’aurais voulu oublier
Le sens de ces mots égarés
Sur cette feuille de papier
Mais mon cœur s'y est attaché ...

 
Rose Eternel.

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
68 poèmes Liste
287 commentaires
Membre depuis
22 janvier 2011
Dernière connexion
9 janvier 2014
  Publié: 29 juin 2012 à 10:35 Citer     Aller en bas de page


Ce poème je l'ai écrit avec mon cœur, sans vraiment réfléchir au sens des mots que je mettais sur la feuille...
tu es sur que c'est dans la solitude que l'on trouve sa force ?
parce que j'ai bien cherché mais je n'ai vraiment rien trouvé...ou alors je n'ai pas cherché au bon endroit ce qui est possible aussi !
merci pour ce petit commentaire vraiment chargé de sens...

mes amitiés
R.

 
devil may cry


l'amour n'est jamais triste.il se mouille de pleurs pour que poussent ses fleurs.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
154 poèmes Liste
880 commentaires
Membre depuis
20 juillet 2010
Dernière connexion
19 mars 2019
  Publié: 29 juin 2012 à 11:20 Citer     Aller en bas de page

C'est souvent quand on ne cherche plus que l'on trouve...mais pour ça faut continuer à avancer...

  Si l'on me presse de dire pourquoi je l'aimais, je sens que cela ne se peut s'exprimer qu'en répondant : « Parce que c'était elle, parce que c'était moi. » Montaigne/Godetia 68
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 744
Réponses: 2
Réponses uniques: 2
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0303] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.