Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 555
Invisible : 0
Total : 558
· Allantvers
Équipe de gestion
· Maschoune · Catwoman
13166 membres inscrits

Montréal: 13 déc 01:19:48
Paris: 13 déc 07:19:48
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Lettres ouvertes :: Je pourrais être fou, pourquoi pas ? Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Au Nom de la Rose


Une fleur de sang, pour tous les maux de la Terre
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
96 poèmes Liste
1651 commentaires
Membre depuis
21 décembre 2004
Dernière connexion
30 avril 2016
  Publié: 6 déc 2010 à 04:08
Modifié:  7 déc 2010 à 14:52 par Tilou8897
Citer     Aller en bas de page

"Je vais leur montrer qu'ils étaient chanceux de m'avoir, je vais les punir en me suicidant."

C'est une idée étrange, car plus quelqu'un nous aime et plus on lui fera du mal.

Tandis que ceux qu'on voudrait vraiment traîner dans la boue resteront silencieux, peut-être même feraient-ils de l'humour, de notre vie, de notre mort.

Je ne dis pas que je vais me tuer. Juste, que j'y ai toujours pensé, comme porte de sortie.

Quand je ne contrôle rien, que les problèmes s'accumulent, que les émotions tourbillonnent et que les idées cherchent la facilité.

Parfois, de savoir qu'il y a la mort, pour faire un pied de nez à la merde, me permet de mieux relaxer. De ne plus courir après le temps.

Je réduis mon rythme de vie.

Et je calcine le temps qui ne sert à rien.

Après tout ça, lire et apprendre, c'est tout.

Je voudrais peut-être essayer d'aimer ? Je ne sais plus. J'ai peur qu'aimer soit un piège. On veut profiter de moi, je veux profiter des autres. En fin de compte, tout le monde est malheureux, autour de moi.

Même si, parfois, je ne tenais aucun livre, que je vivais ma vie et que j'étais heureux. Ces jours ne sont pas les plus remarquables, car c'était toujours que de la magie pour les coeurs. Et la magie des livres, elle, ne fait jamais si mal, que le coeur s'arrête, à la fin du chapitre.

  La culture et la science ne nous aident pas à aimer.
babou15

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
2 poèmes Liste
22 commentaires
Membre depuis
26 décembre 2010
Dernière connexion
16 décembre 2015
  Publié: 26 déc 2010 à 07:41 Citer     Aller en bas de page

je ne sais pas vraiment pourquoi mais j'aime ta publication

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1513
Réponses: 1
Réponses uniques: 1
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0350] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.