Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 60
Invisible : 0
Total : 60
13121 membres inscrits

Montréal: 20 nov 10:37:26
Paris: 20 nov 16:37:26
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Exil Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] 2 :: Répondre
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
306 poèmes Liste
17811 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
20 novembre
  Publié: 12 févr 2008 à 16:30 Citer     Aller en bas de page

J'ai rêvé d'un exil
Aussi long que l'enfance
Tu en serais mon île
Moi je battrais des ailes

L'eau coulerait de source ainsi que dans nos doigts.
Toi tu rirais de moi.
Moi je rirais de toi.

Et dans nos jeux soudains, dans nos métamorphoses, il y aurait mon sein, où ta bouche se pose. La palme de ton dos, pour y brûler ma joue. Nos corps qui se font lianes.

Car je nous sais sauvages.
Gamins autant qu'otages, de cette liberté.

J'ai rêvé d'un exil
Au long cours de l'absence

Reviens
Je suis fragile
Brisée comme l'enfance ..

Entends mon coeur qui bat
Au fond de ta poitrine.



12 Février 2008



(un besoin d'écrire sans rien chercher là, coucher des sentiments avant qu'ils se réfugient encore dans mon silence)

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
xoco

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
9 poèmes Liste
36 commentaires
Membre depuis
30 septembre 2007
Dernière connexion
23 novembre 2009
  Publié: 12 févr 2008 à 16:38 Citer     Aller en bas de page

TRÈS bien fait!
merci
xoco

  XOCO
Hassan
Impossible d'afficher l'image
La mort se borne à Golgotha.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
517 poèmes Liste
5407 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2006
Dernière connexion
22 octobre 2018
  Publié: 12 févr 2008 à 16:48
Modifié:  13 févr 2008 à 16:03 par Hassan
Citer     Aller en bas de page

" Entends mon coeur qui bat
Au fond de ta poitrine "

A lui seul, je le considère comme un long métrage ... un scandaleux poème.

Je suis ébloui sous ton charme, poétesse.

Poétiquement, ton lecteur de toujours

 
saldday


Lorsque souvent au fond de mon coeur penetre comme un trait le souvenir de tes mots....
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
93 poèmes Liste
2336 commentaires
Membre depuis
28 août 2007
Dernière connexion
23 août
  Publié: 12 févr 2008 à 16:51 Citer     Aller en bas de page


C'est beau! très très beau! t'as bien fait de l'
d'écrire ....


SUBLIME !!!

Saldday

  Nous sommes le temps qui nous reste.
Billie


Ma bouteille à l'amer, je la vide, néant inné d'idées perdues en mer...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
123 poèmes Liste
1718 commentaires
Membre depuis
11 février 2007
Dernière connexion
7 novembre
  Publié: 12 févr 2008 à 16:57 Citer     Aller en bas de page

Merci

  CAUSTiQUE
(...) Cet utilisateur est un membre privilège

Impossible d'afficher l'image
De deux choses Lune.. l'autre c'est le soleil... (Prévert)
   
Statut: Hors ligne
Statistiques de l'utilisateur
253 poèmes Liste
12928 commentaires
Membre depuis
24 mai 2005
Dernière connexion
4 novembre 2009
  Publié: 12 févr 2008 à 17:03 Citer     Aller en bas de page

Et c'est comme ça que je te préfère ... de plus en plus !
(ça coule ça coule)

Je l'aime ce moment-là !! (merci)

  Si l'amour s'écrivait avec des grains de sable, j'en écrirais des plages et des plages...
Naej  Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
93 poèmes Liste
3766 commentaires
Membre depuis
8 janvier 2008
Dernière connexion
26 septembre
  Publié: 12 févr 2008 à 18:11 Citer     Aller en bas de page

C'est beaucoup mieux je trouve quand c'est spontané...

  Carpe diem...
Mariesarah

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
179 poèmes Liste
3769 commentaires
Membre depuis
6 février 2007
Dernière connexion
20 octobre 2010
  Publié: 13 févr 2008 à 09:05 Citer     Aller en bas de page

J'aime cette belle spontanéité... et là ça me touche vraiment !



Amitiés, Mariesarah

  ... et si je m'en vais avant toi, dis toi bien que je serai là, j'épouserai la pluie le vent, le soleil et les éléments pour te caresser tout le temps (Francoise Hardy) merci M-Paule (comme une brise bise de mes aimés sur ma joue)
MARIEPROSE
Impossible d'afficher l'image
Les paroles s'envolent, les écrits restent...ADAGE TRADUIT DU LATIN
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
77 poèmes Liste
1656 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2006
Dernière connexion
15 février
  Publié: 13 févr 2008 à 11:28 Citer     Aller en bas de page



Un prolongement de soi...l'amour qui fait ' un '.


Il est fort ton poème!


Marie.

  Je suis, tu es, nous sommes Poésie!
marie-noëlle

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
11 poèmes Liste
164 commentaires
Membre depuis
11 janvier 2008
Dernière connexion
22 mars 2008
  Publié: 14 févr 2008 à 03:10 Citer     Aller en bas de page

émouvant emprunt de douceur et de lascivité. M.N

 
patrick dabard
Impossible d'afficher l'image
Un bruissement d'aile peut faire trembler une étoile.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
91 poèmes Liste
6515 commentaires
Membre depuis
18 février 2004
Dernière connexion
6 novembre 2016
  Publié: 15 févr 2008 à 08:40 Citer     Aller en bas de page

J'aime quand les sentiments s'exilent ainsi vers les rives de la spontanéité.

Bisous.
Patrick.

  le banissement n'est autre qu'une sorte d'autodafé symbolique indigne d'un site de poésie.
nana2a


ni pour, ni contre, bien au contraire ...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
6 poèmes Liste
45 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2008
Dernière connexion
15 avril 2009
  Publié: 15 févr 2008 à 13:04 Citer     Aller en bas de page

J'ai une idée pour ton exil ... mon île de beauté...
Deux corps... un seul coeur ...
Un amour d'une rare "force"
J'ai beaucoup aimé...
NANA

 
pluriels


À ma femme et, puisqu'elle est toutes les femmes, à toutes les femmes pour elle encore
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
703 poèmes Liste
2968 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2006
Dernière connexion
23 avril 2018
  Publié: 20 févr 2008 à 12:40 Citer     Aller en bas de page

Une île pour un oiseau (enfui ?) et ...deux enfants à s'aimer des bleus de l'eau en leurs yeux de sables et de vents.

Un beau "toi".

Mes Pluriels tout simplement forts.

 
xebeche


please send me more, yellow birds...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
39 poèmes Liste
1454 commentaires
Membre depuis
31 octobre 2006
Dernière connexion
24 juin 2009
  Publié: 21 févr 2008 à 10:12 Citer     Aller en bas de page

très doux..
on sent les mots à fleur de peau...

un peu étranglés au fond de la gorge par endroit..
c'est beau.

( tu as bien de fait de coucher les silences je pense..
ils finiront par se tapir quelque part et s'y endormir.. comme toujours)

 
Serge

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
313 poèmes Liste
2513 commentaires
Membre depuis
5 janvier 2008
Dernière connexion
31 octobre
  Publié: 22 févr 2008 à 11:07 Citer     Aller en bas de page

Super... tout simplement !
A la fin, mon coeur s'est mis à battre plus fort... tout simplement !
Amicalement,

Serge

 
chimay Cet utilisateur est un membre privilège

Impossible d'afficher l'image
Méfiez-vous du premier mouvement, il est toujours généreux. (Charles-Maurice de Talleyrand-Perigord)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
254 poèmes Liste
5032 commentaires
Membre depuis
12 août 2002
Dernière connexion
23 avril
  Publié: 24 févr 2008 à 12:12 Citer     Aller en bas de page

Gamins autant qu'otages, de cette liberté.

un au hasard, mais ils frappent tous, splendide ! une densité exceptionnelle ...

  La musique danse, la poésie chante
JPH21
Impossible d'afficher l'image
Nous sommes nés pour mourir, Alors brûlons cette vie sans regrets
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
13 poèmes Liste
4761 commentaires
Membre depuis
8 janvier 2003
Dernière connexion
26 août 2018
  Publié: 28 févr 2008 à 11:49 Citer     Aller en bas de page

Dis-moi Bestiole, cet exil là…Il est à partager !
Beaucoup donnerait de soi !

Un beau moment.
Amitiés,
Jean-Paul

  Amoureux de la vie, des femmes et du vin (Car je suis fier d'être Bourguignon
Epsilon Cygni


Epsilon Cygni alias Sans Nom
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
31 poèmes Liste
417 commentaires
Membre depuis
29 juin 2006
Dernière connexion
24 septembre 2009
  Publié: 29 févr 2008 à 18:33 Citer     Aller en bas de page

C'est très très beau... Limpide car essentiel.

Bises.
Bertrand.

 
dudu1er


Amour n'est pas pour toujours et grand mal m'en a fait ...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
5 poèmes Liste
43 commentaires
Membre depuis
26 février 2008
Dernière connexion
2 août 2010
  Publié: 14 mars 2008 à 03:01 Citer     Aller en bas de page

Superbe, quel beaux rêve

Bravo et merci

  Eric
Symphonie


Il n'y a rien de plus fort au monde que la douceur
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
45 poèmes Liste
866 commentaires
Membre depuis
3 septembre 2006
Dernière connexion
25 mai 2012
  Publié: 28 mai 2008 à 07:29 Citer     Aller en bas de page

Entends mon coeur qui bat
Au fond de ta poitrine.

J'ai entendu ce coeur en parcourant cette magnifique poésie...
J'aime ta plume.
Bisou. symphonie

  Symphonie
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
306 poèmes Liste
17811 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
20 novembre
  Publié: 8 juil 2008 à 15:00 Citer     Aller en bas de page

En attendant de pouvoir avoir le temps de vous répondre à chacun un immense MERCI à chacun d'entre vous de m'avoir transmis de si beaux mots sous les miens

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
Page : [1] 2 :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 3201
Réponses: 23
Réponses uniques: 21
Listes: 1 - Voir

Page : [1] 2

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

Les couleurs du silence (Tristes)
Auteur : Loup8084
Saveur cafard (Tristes)
Auteur : Epsilon Cygni
Fragile (Tristes)
Auteur : Epsilon Cygni
Pourquoi ? (Amour)
Auteur : Epsilon Cygni
L'énigmatique Inconnue...(1ère partie) (Amour)
Auteur : LE PASSANT

 

 
Cette page a été générée en [0,1084] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.