Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 606
Invisible : 0
Total : 606
13162 membres inscrits

Montréal: 28 mai 10:27:27
Paris: 28 mai 16:27:27
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Nouvelles littéraires :: Bébert de la maison de retraite Les fils d'argent. Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
JYL


Fais ce qui te semble juste et tu te sentiras libre
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
122 poèmes Liste
777 commentaires
Membre depuis
15 février 2012
Dernière connexion
5 mai
  Publié: 8 avr 2012 à 05:47
Modifié:  10 août 2012 à 12:59 par Bestiole
Citer     Aller en bas de page

Bébert et Pâques


Voulait-il expier ses fautes ? sa conscience était-elle emplie de remords ?
Pour que notre Bébert, dimanche, aille trouver le curé de la communauté de Paroisses,
lui confiant que dans son jeune temps il avait été initié par un maître carillonneur;
qu'il souhaitait le lundi de Pâques rejouer "frère Jacques" sur le carillons ornant
le clocher de la Paroisse.

Emu l'homme de foi lui confia sans hésiter les clés de la sacristie
permettant l'accès à l'antique mécanique, tout en s'excusant de
ne pouvoir l'accompagner le lendemain, devant officier dans la paroisse voisine.


C'est ainsi qu'en ce lundi de Pâques à 08 heures pétantes, le village fût réveillé
par le son mélodieux du carillon resté muet depuis bien longtemps, sous
l'entrain joyeux et très perceptible de notre ami Bébert, qui pour se donner un
peu de courage n'eût pas hésité en passant par la sacristie et mettre la
main sur la bouteille de vin de messe qui eut le malheur de se trouver là.


La mère DUBANCHET dès qu'elle eût entendu les trois première notes,
vibrait d'émotion pensez donc ! elle qui dormait avec son missel sous l'oreiller.

Dieu que c'est beau !!! s'exclamait-elle, portant notre ami Bébert aux célestes nues.
Mais ses louanges ne furent que de courte durée, car la petite bise légère soufflant
ce matin, portait la mélodie qui sonnait très distinctement dans le sonotone
de l'ancienne par les fenêtres ouverte de la maison de retraite.

Son Visage se figea puis elle s'écria :
Cet homme est habité par le diable !
lorsque, comme tout le monde elle reconnut que les cloches du carillon jouaient
l'air célèbre : Le curé de Camaret .....

Quel c.. ce Bébert !

  Jean-Yves
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
782 poèmes Liste
22542 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
27 mai
  Publié: 14 avr 2012 à 05:24 Citer     Aller en bas de page

Très drôle les aventures de Bébert aux Fils d'Argent !

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 617
Réponses: 1
Réponses uniques: 1
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0323] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.