Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 28
Invisible : 0
Total : 30
· Lachésis (Moirae) · josette
12918 membres inscrits

Montréal: 26 juil 00:49:24
Paris: 26 juil 06:49:24
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes par thèmes : Ephémères Mai 2017 : Silences :: Pantoum en silence Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Jake Warren


Il n'y a pas 36 façons de pourfendre un homme. II n'y a pas plusieurs manières de porter un coup, d
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
294 poèmes Liste
190 commentaires
Membre depuis
10 avril 2009
Dernière connexion
21 juillet
  Publié: 9 mai à 09:07
Modifié:  9 mai à 16:07 par Catwoman
Citer     Aller en bas de page


J'apprécie les longs silences de l'écriture
Ces moments que l'on passe sans dire un mot
Ces instants pleins de fautes et de ratures
Ces secondes que l'on vit pianissimo

Ces moments que l'on passe sans dire un mot
Pour peindre la beauté en quelques lettres
Ces secondes que l'on vit pianissimo
Blotti dans le plus profond de nos êtres

Pour peindre la beauté en quelques lettres
Avec un stylo, un crayon, un clavier
Blotti dans le plus profond de nos êtres
Où les passions et les mots sont liés

Avec un stylo, un crayon, un clavier
Les mots s'enchaînent dans un nouveau monde
Où les passions et les mots sont liés
Une quintessence discrète et féconde

Les mots s'enchaînent dans un nouveau monde
L'imagination commence à danser
Une quintessence discrète et féconde
Perdu au plus profond de mes pensées

L'imagination commence à danser
Dans l'immensité de nos murmures
Perdu au plus profond de mes pensées
J'apprécie les longs silences de l'écriture


  Et le corbeau, immuable, est toujours installé, toujours installé sur le buste pâle de Pallas, juste au-dessus de la porte de ma chambre ; et ses yeux ont toute la semblance des yeux d’un démon qui rêve ; et la lumière de la lampe, en ruisselant sur lui, projette son ombre sur le plancher ; et mon âme, hors du cercle de cette ombre qui gît flottante sur le plancher, ne pourra plus s’élever, — jamais plus !
Myo


Le bonheur se trouve comme un myosotis, tout petit, tout gentil dans un coin de la vie...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
141 poèmes Liste
3273 commentaires
Membre depuis
14 juin 2004
Dernière connexion
25 juillet
  Publié: 9 mai à 09:14 Citer     Aller en bas de page

Un amateur des jolis mots et tournures superbement inspiré.

Des silences qui portent leurs fruits.
Bravo !

Myo

 
Maschoune

Modératrice
Impossible d'afficher l'image
Je voudrais tout savoir pour pouvoir tout t'apprendre et tout avoir pour pouvoir tout te donner-Brel
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
151 poèmes Liste
7460 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
25 juillet
  Publié: 9 mai à 13:27 Citer     Aller en bas de page

Bel exercice merci à toi

  ISABELLE
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
80 poèmes Liste
4479 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
24 juillet
  Publié: 10 mai à 01:30 Citer     Aller en bas de page

Comment passer sous sous silence la belle inspiration et le bel exercice?
J'ai aimé

  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
ODIN
Impossible d'afficher l'image
J'ai une langue, qu'elle soit utile et subtile!
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
532 poèmes Liste
3019 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2012
Dernière connexion
25 juillet
  Publié: 10 mai à 03:27 Citer     Aller en bas de page

Agréable à lire

 
Pichardin
Impossible d'afficher l'image
Rien n’est impossible à l’homme surtout s’il a décidé de ne rien faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
304 poèmes Liste
2980 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2013
Dernière connexion
14 juillet
  Publié: 11 mai à 01:22 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Jake,
les longs silences précèdent parfois une frénésie d'écriture, j'ai beaucoup apprécié la tienne.
Amicalement
Pichardin

  Pichardin
Rimevasion
Impossible d'afficher l'image
reconcilier avec son passé , vivre à fond son présent, ne pas craidre son futur
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
58 poèmes Liste
424 commentaires
Membre depuis
22 novembre 2012
Dernière connexion
24 juillet
  Publié: 11 mai à 13:34 Citer     Aller en bas de page

magnifique pantoum , ce n'est pas un exercice facile, j'e m'y suis moi même tenté dans un de mes poèmes.
Bravo à toi.

  Mes vers fuiraient,doux et frèles,vers votre jardin si beau,si mes vers avaient des ailes,des ailes comme l'oiseau
Cidnos
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
31 poèmes Liste
1986 commentaires
Membre depuis
6 novembre 2015
Dernière connexion
24 juillet
  Publié: 11 mai à 17:12 Citer     Aller en bas de page

J'aime l'écriture ... et j'aime bien comment tu évoques nos longs moments de silences à chercher nos mots et nos phrases.
Chouette texte
Merci à toi
Christophe

 
Varh


la vie, ce rêve réel qui peut se tranformer en cauchemar en gardant les yeux ouverts; je les ferme
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
26 poèmes Liste
1306 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2016
Dernière connexion
24 juillet
  Publié: 14 mai à 09:24 Citer     Aller en bas de page

Votre texte m'a ravie du premier vers au dernier...
J'adore trouvé le brouillon d'un texte, il apporte tant d'éclaircissement sur le cheminement de la pensée et sur l'organisation qui se dévoile peu à peu avec les changements de mots, et de rythme.. et les silences qui s'intercalent ....
La construction est aussi belle que la réalisation elle-même

Merci ... j'aurais été curieuse de votre brouillon...

Amicalement
V

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 185
Réponses: 8
Réponses uniques: 8
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0411] secondes.
 © 2000 - 2017 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.